Delphi

Delphi est mondialement connu en tant que langage de programmation et environnement de programmation intégré pour celui-ci. A travers cet article nous retracerons son historique, sa place dans l’immense paysage de la programmation et nous ferons un point sur ses spécificités d’implémentation.

C’est en 1995 que la société Borland produit la première version de Delphi, nommée Delphi 1. Ce logiciel, développé en Delphi, cible l’OS Windows et la programmation graphique. Il hérite directement du langage Pascal et plus particulièrement de Turbo Pascal avec le Pascal Objet. Borland a vu à l’époque la possibilité de remporter le marché du développement sur Windows grâce à Delphi puisque les outils alors utilisés (Visual C++ et Visual Basic) ne répondaient pas vraiment aux attentes des développeurs de part leur complexité ou leur structure elle-même. Aujourd’hui l’environnement de développement Delphi est toujours très utilisé (lien) et est la propriété de Embarcadero Technologies après être passé par les mains de CodeGear. On peut donc dire que ce langage a bien réussi à s’installer en permettant notamment de construire un outil performant pour la programmation.

Les principes sur lesquels ce langage repose sont directement la raison de son succès. En effet il prend place parmi les langages de haut niveau avec un fort typage tel que le géant Java par exemple tout en permettant d’incorporer du code de bas niveau comme de l’assembleur ou tout autre langage. On a aussi très peu de fuite de mémoire car celles-ci sont directement détectées par le compilateur. La gestion des chaines de caractères ainsi que des tableaux dynamiques sont ainsi très bien gérées. C’est aussi un langage orienté objet même si certains aspects de la programmation orientée objet manquent encore à ce langage : héritages multiples, seules les interfaces d’objet sont utilisables… Un des majeurs atouts de Delphi reste son temps de compilation record (lien, partie “Le Pascal Objet”) ainsi que la rapidité de construction d’un projet.

Il est maintenant intéressant de faire un petit point implémentation de base pour savoir si oui ou non on a envie de se lancer dans l’apprentissage de ce langage… Comme dit précédemment c’est un langage qui demande à ce que chaque variable ait un type bien défini. On déclare par exemple un tableau de la manière suivante :

var Appointments : array[0..6] of Integer;

Au niveau des boucles et des conditions on retrouve les termes « if », « else », « case », « while » et « for » très courants. On voit cependant apparaître de nouvelles expressions telles que « begin » et « end » pour délimiter des blocs de code tels que des boucles par exemple. Voici un nouvel exemple de code Delphi :

var iNumber : Integer;
begin
//some value must be
//assigned to iNumber here!
if iNumber = 0 then
ShowMessage(‘Zero value encountered!’) ;
end;

On est ainsi peu dépaysé par rapport aux instructions de base si l’on provient d’un socle assez basique de programmation même si le langage Delphi a longtemps repoussé les programmeurs Java ou C du fait de son héritage du Pascal.

Si jamais l’envie vous prends de vous intéresser à ce langage je vous conseille le lien suivant : https://www.thoughtco.com/beginners-guide-to-delphi-programming-1057657 depuis lequel j’ai pu me renseigner et dont les exemples proviennent.

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.