Glossaire

par PDPics

Ce glossaire, s’il est finalement sélectionné pour faire partie de l’ouvrage, serait placé en introduction ou conclusion du livre écrit dans le cadre du projet “1 livre, 1 don pour ACSE”. Merci à Robert ALEXANDRE pour sa contribution.


Quelques définitions pour mieux comprendre — ou pas — le reste du livre. Tout est véridique. Ou plutôt rien n’est faux.

(Avoir de l’) Ambiance : paysage (très) vertical qui, s’ouvrant à vos pieds, cause un irrépressible tremblement de jambes. Voir aussi “Avoir du gaz”.

Ampoules : compagnes.

Assureur : grimpeur en pause, positionné au pied d’une voie, dont le rôle consiste à maintenir tendue la corde assurant la sécurité de son grimpeur qui, lui, tente un effort. Généralement distrait et ne donnant pas assez de corde et/ou pas à temps (à ce sujet, voir “Du Mou !”).

Baudrier : tentative de haute-couture peu seyante.

Bavante : terme non spécifique à la montagne, désignant un itinéraire que l’on maudira pendant longtemps, durant et après.

Cairns : résultat du travail de nombreux Petits Poucets qui, s’étant probablement déjà perdus de nombreuses fois en montagne, ont préféré assurer le coup en semant des tas de cailloux, plutôt qu’un seul.

Casque : sied à certains. Beaucoup moins à d’autres. — dédicace à qui se reconnaîtra —

Chaussons : accessoires de rocher qui vont par paire. Chaussent indifféremment les danseurs (euses) du lisse (voir “Sec !”) ou les virtuoses de l’adhésif (voir “Du Mou !” ).

Corde : tas de spaghetti en devenir.

Cordée : galères partagées. Souvenirs mutuels.

Corniche : suspension de glace qui, à la simple pression de votre pied, a la fâcheuse tendance à vous faire prendre conscience de votre prise de poids. Comme pour la balance : l’éviter.

Course (de montagne) : itinéraire de haute montagne parcouru par des humanoïdes tripèdes (voir “Piolet”) et bossus (voir “Sac”). Terme n’appartenant pas au contexte compétitif ; “Faire une course” étant à la haute montagne ce que “Faire une randonnée” est au dimanche matin.

Crampons : sorte de dentition métallique, positionnée sous les chaussures, destinée à mordre la glace et ainsi vous protéger d’une glissade impromptue. Comme pour les chiens, protection qui a tendance à mordre les mollets.

Crevasse : surprise glacée.

“Du Mou !” : interjection rageusement lâchée par un grimpeur à son assureur, quand ce dernier s’amuse à le tirer sadiquement vers le bas à l’aide de la corde les reliant. Contraire de “Sec !”.

(Grimper / Passer) “En tête” : moyennant une prise de risque supplémentaire (voir “Vol”), jeu consistant à mener la cordée et lui faire gravir ce que l’on souhaite, tout en lui expédiant autant de neige et de cailloux que possible.

Fraîche : poudre blanche revigorante quand vous la prenez dans le visage. Capable de vous rendre accroc à la première prise.

(Lampe) Frontale : dispositif lumineux qui semble toujours puissant quand, au réveil, on la prend dans les yeux. Semble toujours en panne quand, dans la nuit sauvage, on en a besoin pour se repérer. Vous fait passer pour un cyclope.

(Avoir du) Gaz : met en évidence la quantité phénoménale d’air qui sépare votre position du point du sol le plus proche. Synonyme de “Avoir de l’ambiance”.

Gardien (de refuge) : réveil sur pattes. Attention : ne buzze qu’une fois. Tôt. Très tôt.

Glacier : soit une longue bavante, soit un labyrinthe de crevasses. Parfois les deux.

Lover (la corde) : corps à corps intense avec celle qui tient votre vie entre ses mailles, dans le but de la faire plier à votre vision bien rangée des choses ; généralement, elle finit par avoir raison de votre patience et vous imposer son point de vue.

Mixte : qualificatif unisexe attribué à une zone peu certaine de son genre. Plus ou moins fréquentable selon la saison. Peut nécessiter des moyens agressifs (voir “Crampons”) ou adhésifs (voir “Chaussons”).

Montagne : terrain de jeux.

Névé : langue de neige se dorant la pilule au Soleil. Synonyme : “toboggan surprise”.

“Pierre !” : annonce énergique d’un choc géologique imminent. Dommage collatéral : comme pour le dahu, cause la chute du grimpeur du même nom.

Piolet : compagnon indispensable, mais trop court pour que l’on se repose dessus.

Refuge : espace favorisant la proximité sociale. Toujours trop loin.

Rimaye : crevasse royale.

Sac : calvaire que l’on se met à dos.

“Sec !” : interjection du grimpeur à son assureur, teintée de frustration, d’angoisse voire de désespoir, généralement hurlée aux prémices d’une chute crainte, pour que l’assureur bande davantage une corde déjà tendue à son maximum, afin de réaliser le vol le plus restreint (et ridicule) qui soit.

Sérac : gros glaçon, généralement positionné au-dessus de votre tête, décidément bien trop dangereux et trop gros pour votre breuvage anisé.

Sommet : cerise sur le gâteau.

Vol : déplacement vertical, parfois acrobatique, d’un grimpeur consistant à se rapprocher le plus vite possible du sol après avoir lâché, souvent par surprise, la rassurante proximité du rocher. Généralement accompagné d’un cri perceptible à des kilomètres à la ronde (voir “Sec !”).


Ce glossaire ne sera pas terminé tant que le livre ne sera pas imprimé. Vous souhaitez apporter votre propre définition ou proposer une modification sur un terme existant ? Vous pouvez déposer un commentaire sur cet article ou me contacter sur Facebook et Twitter.


Si vous avez aimé ce glossaire, recommandez-le en cliquant sur le cœur vert ci-dessous, et n’hésitez pas à le partager !

Show your support

Clapping shows how much you appreciated Thomas Huguerre’s story.