Image digitale

ou image naturelle?

par WANG Luqing

Les marques d’aujourd’hui sont passionnées de gagner une campagne digitale afin d’attirer plus attention des clients concernant une image de la modernité, la libération, le technologie, la créativité, etc.

Mais, elles sont toutes des marques qui suivent la tendance de la digitalisation, qui s’adaptent à la révolution numérique. Elles risquent d’être muettes dans cette tendance inévitable. Elles risquent de perdre elles-mêmes. Elles risquent d’être aveugles dans les lumières.

Selon moi, les marques ayant le charme de la naturalité, de l’écologie, de l’environnement sont en train de devenir des marques avec un positionnement visant le développement à long terme.


Je sais bien que c’est vraiment une contradiction, l’image digitale ou l’image naturelle, il n’est pas facile pour les marques à choisir.

Certaines ont essayé de faire le campagne digital :

Essayer des quelques choses nouvelles, d’être les precurseurs, des idées comme ça, blablabla, ce n’est pas mauvais pour les marques.

L’inspiration de Louis Vuitton en 2013 est principalement d’origine de l’idée digitale.

Ce qu’il a fait, c’est coooooool !

Cependant, il me semble que Louis Vuitton a un peu perdu son positionnement sachant que son coeur valeur dans le positionnement,

c’est le voyage.

La valeur du voyage et de la naturalité sont très bien présentées dans cette campagne : si je choisir, je veut bien que la marque ou le sens de luxe que je cherche, ce sont les marques qui me dirigent à découvrir la nature, l’originalité, la spiritualité… Mais pas les marques qui me donnent des trucs digitaux et blingbling…

Come back to the nature, come back to the heart.
One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.