Le numérique : une solution pour tous ?

Jul 2 · 7 min read

Dans le champ de l’inclusion sociale comme de l’insertion professionnelle, l’arrivée du numérique a généré des questions inédites. Quels publics peuvent réellement en tirer profit ? Quels sont leurs besoins propres ? Le numérique est-il une réponse à tous les enjeux d’insertion ? Autant de thématiques abordées le 26 juin à 21, l’Accélérateur de la Croix-Rouge française, lors d’un petit-déjeuner organisé pour le lancement officiel de la fabrique Simplon au sein du Campus Croix-Rouge.

Petit-déjeuner « Le numérique : une solution pour tous ? » : Cédric Villani, député de la 5e circonscription de l’Essonne et mathématicien, Frédéric Bardeau, directeur et co-fondateur de Simplon.co, Jean Deydier, directeur d’Emmaüs Connect et WeTechCare, et Chloé Siméha, directrice de Croix-Rouge Insertion.

Si la révolution digitale a été vecteur de changement et de nouvelles opportunités, elle a également généré des nouvelles formes d’exclusions : en 2018, la France comptait 13 millions de personnes éloignées du numérique. Un défi d’autant plus réel qu’une grande partie des travailleurs sociaux éprouvent eux-mêmes des difficultés à accompagner les publics.

A travers la transformation de notre société, du travail et des territoires, c’est une modification profonde de notre mission d’inclusion sociale et d’insertion professionnelle que nous vivons. Pendant que les modes de recrutement et les démarches administratives se dématérialisent, de nouvelles opportunités se dessinent avec la naissance de métiers, non pourvus.

Pour répondre à ces défis, la Croix-Rouge a fait le choix de s’associer avec des organisations comme Emmaüs Connect ou Simplon.co.

Une boîte à outil contre l’illectronisme

En matière d’inclusion numérique, les problématiques sont extrêmement diverses : la déclaration d’impôt, les démarches administratives, ou encore l’accès aux droits. « La fragilité numérique a des visages très différents » déclare Jean Deydier, directeur d’Emmaüs Connect et de WeTechCare. Selon une étude de WeTechCare, 39% de la population française se dit inquiète à l’idée d’effectuer ses démarches administratives en ligne, et 7% déclare n’avoir aucune autonomie dans l’utilisation des outils numériques. Ces « grands exclus » sont dans une situation telle qu’il est souvent nécessaire qu’une personne tierce réalise leurs démarches à leur place.

« Avoir un smartphone est devenu la première base. Le kit de survie. » — Jean Deydier

Pour ces petits et grands exclus, l’enjeu n’est pas seulement d’ordre juridique ou administratif. « Aujourd’hui, on ne crée plus de liens sans outils numériques » constate Jean Deydier. « Il y a 8 ans, un des principaux problèmes était de s’équiper. 150 € pour téléphone, c’était cher. Désormais, même les personnes en situation de précarité préfèrent avoir un smartphone que tout le reste. C’est devenue la première base. Le kit de survie. »

Plateforme de WeTechCare « Les Bons Clics »

Pour repérer et pour accompagner les personnes en situation d’illectronisme dans ses publics, WeTechCare a lancé « Les Bons Clics », un collectif de sept acteurs emblématiques de l’inclusion sociale, dont la Croix-Rouge française. Ludique, intuitive et gratuite, « Les Bons Clics » est une plateforme pédagogique permettant d’évaluer en quelques clics ses compétences numériques et de ses former aux usages du web (de l’utilisation du clavier à la réalisation de ses démarches en ligne).

Le soutien du French Impact a conduit au développement d’une réponse systémique grâce à l’open source (ndlr : l’accès libre). Ressources et données anonymisées sont maintenant ouvertes à chaque acteur social afin de renforcer et de perfectionner le dispositif sur tout le territoire.

Les nouveaux codes du travail

« Il s’agit de faire le lien entre l’offre et la demande » insiste Frédéric Bardeau, directeur et co-fondateur de Simplon.co, un réseau d’écoles de code gratuit s’adressant à des publics éloignés de l’emploi. Filière particulièrement en tension — le Conseil d’orientation pour l’emploi anticipait 80 000 emplois vacants pour les métiers de la technologie pour 2020 — le développement informatique offre de belles opportunités d’embauche. Les chiffres des fabriques Simplon ne démentent pas : 74% des apprenants trouvent un emploi, un stage ou reprennent les études à la fin de la formation.

Simplon est une formation valorisée financièrement, mais aussi socialement. Un point essentiel pour Léna de Frimas, apprenante à la fabrique Simplon x Croix-Rouge française, qui explique ne pas avoir retrouvé cela après ses études d’histoire. Pour Lilian Mahut, c’est la pédagogie du programme qui fait sa richesse. Évoquant une aventure « plus chaotique » avec le système scolaire classique, il se retrouve davantage dans les modes d’enseignement de la fabrique : « C’est une pédagogie adulte, on a environ 20% de cours théoriques contre 80% de pratique en autonomie. On doit, par exemple, faire une veille régulière, qu’on restitue tour à tour chaque matin. »

Pédagogie chez Simplon

En plus de tirer parti de cet excédent d’offre ce projet permet également, selon Frédéric Bardeau, d’accroître la mixité sociale dans les milieux de la tech et des GAFA.

« Si le numérique peut être un levier puissant d’insertion, il n’est pas forcément adapté à toutes les personnes accompagnées » rappelle Chloé Siméha, directrice de Croix-Rouge Insertion, la filiale insertion de la Croix-Rouge française. Il est important de garder à l’esprit que ce type de formation reste très intense et demande autonomie et débrouillardise.

« Si le numérique peut être un levier puissant d’insertion, il n’est pas forcément adapté à toutes les personnes accompagnées » — Chloé Siméha

« Certaines des personnes que nous accompagnons ont besoin de travailler dans un environnement protégé avec peu d’interactions avec le public pour pouvoir se reconstruire tranquillement » ajoute-t-elle. « Ces métiers peuvent être ceux de maraîcher, jardinier, ou opérateur dans un entrepôt de logistique. Croix-Rouge Insertion intervient sur ces métiers historiques, mais de plus en plus dans le tertiaire ! C’est innovant dans le domaine car cela implique des relations avec le public et nécessite un parcours d’insertion complet ».

Innover = coopérer pour créer de parcours d’insertion inédits

« Il n’y a pas un acteur qui ait la réponse à ces défis sociaux ! Ce n’est pas Simplon, ni la Croix-Rouge française, ni Emmaüs qui sera capable d’apporter une solution. Ce sont tous ces acteurs ensemble, par la création de consortiums, de sortes de Justice Leagues ! », souligne Frédéric Bardeau. « Quand nous avons fondé Simplon, nous avons cru que notre mission serait de créer la meilleure formation de code du monde, mais c’était faux. Notre plus grand défi était le sourcing (ndlr : la recherche de candidats). N’étant pas expert de l’accompagnement socioprofessionnel et n’ayant pas une volonté d’intégration verticale, nous avons décidé de coopérer avec les experts du domaine : les missions locales, Emmaüs Connect ou la Croix-Rouge française. »

Apprenants de la fabrique Simplon x Croix-Rouge française

C’est à partir de ce constat que s’est constituée la fabrique Simplon x Croix-Rouge française. Cette fabrique a pour objectif d’adapter le référentiel de formation Simplon aux publics bénéficiaires de la Croix-Rouge française. Depuis le mois d’avril, 24 apprenants ont intégré la fabrique au sein du Campus Croix-Rouge.

« Il n’y a pas un acteur qui ait la réponse à ces défis sociaux ! Seules des Justice Leagues seront capables d’apporter des solutions. » — Frédéric Bardeau

Les pouvoirs publics ont aussi un rôle à jouer. « À travers l’école l’État peut prévenir l’illectronisme, avant qu’il ne devienne un nouvel avatar de l’illettrisme » énonçait Lionel Jospin, alors premier ministre, en 1999. Presque vingt ans plus tard, Cédric Villani, député de la 5e circonscription de l’Essonne et mathématicien, reconnaît un certain retard de la part des institutions publiques : « L’État n’est pas un très bon opérateur d’innovation sociale. La formation met du temps pour se mettre en place, il y a besoin de forces associatives, du terrain ». Selon le député, le gouvernement doit jouer le rôle de facilitateur en fournissant, d’une part, des infrastructures technologiques performantes et, d’autre part, les réseaux pour permettre aux différents acteurs de travailler ensemble.

Forte de ces apprentissages, la Croix-Rouge française s’engage à relever les défis de la fracture numérique en s’ouvrant son écosystème. Première étape, une fabrique Simplon au sein du Campus Croix-Rouge.

Nos actualités

Coworking Social de 21 | L’Accélérateur d’Innovation Sociale de la Croix-Rouge française ouvre son coworking social ! Vous souhaitez rejoindre la communauté 21 ? Ecrivez-nous à 21 à antoine.verstraete@croix-rouge.fr

Accueillez un futur développeur | Les 24 apprenants développeur.se web full stack de la fabrique Simplon x Croix-Rouge française cherchent un stage de 1 mois pour le mois de septembre ! Vous cherchez un stagiaire fantastique (et gratuit) pour un peu de développement web à la rentrée ? Ecrivez-nous à mclerbois@simplon.co.

Recrutement | La Croix-Rouge française recrute son futur Stagiaire à la Direction déléguée à la Stratégie et à l’Innovation. Vous souhaitez accompagner une association de plus de 150 ans dans sa transformation ? Candidatez vite ! ➡️ https://bit.ly/2FksdNF

Recrutement | L’équipe de 21 recrute son son futur Stagiaire Communication et Marketing. Aidez-nous à construire l’image de 21 et à communiquer sur nos projets ➡️ http://bit.ly/2Ig100i

Recrutement | L’équipe de 21 recrute son son futur Stagiaire / alternance en communication visuelle. Aidez-nous à raconter en image les activités de l’Accélérateur d’Innovation Sociale ! ➡️ https://bit.ly/2IZQnhw

Le 21

Le vingt-et-un, c’est le nom de ce témoignage dédié à l’innovation sociale, celui par lequel nous souhaitons partager avec vous, le 21 de chaque mois, de manière simple et concrète, l’aventure de transformation que nous vivons à la Croix-Rouge française.

    Nina Mottola

    Written by

    Le 21

    Le 21

    Le vingt-et-un, c’est le nom de ce témoignage dédié à l’innovation sociale, celui par lequel nous souhaitons partager avec vous, le 21 de chaque mois, de manière simple et concrète, l’aventure de transformation que nous vivons à la Croix-Rouge française.

    Welcome to a place where words matter. On Medium, smart voices and original ideas take center stage - with no ads in sight. Watch
    Follow all the topics you care about, and we’ll deliver the best stories for you to your homepage and inbox. Explore
    Get unlimited access to the best stories on Medium — and support writers while you’re at it. Just $5/month. Upgrade