Coffee Company Berenstraat — Amsterdam

18 heures de kantoutacou à Amsterdam !

Une autre idée de la journée de travail

Sophie et moi, on a pris la décision de venir travailler quelques jours à Amsterdam où on a la chance d’être gentiment hébergés par la famille. Pour avoir pratiqué Paris en entrepreneurs nomades depuis quelques mois maintenant, il n’y a pas à dire : on est vraiment mieux ici.

0800 : lever difficile, les yeux encrottés par les retombées d’un voyage nocturne en bus la veille.

0900 : hot yoga chez HotFlowYoga, un style de yoga où il fait aussi chaud qu’en sortant de l’avion à Djibouti et où, quand t’es pas habitué, on te laisse faire des pauses tellement c’est physique. En sortant, t’as bien transpiré et ça te donne le bon boost pour le reste de la journée.

1000 : conf’ call avec la team kantoutacou pour faire le point sur la soirée jeux de la veille et prendre les décisions qui nous permettent d’avancer. Lucas est à Paris, nous à 500 kms. Pas de friture sur la ligne, les tâches et objectifs sont clairement définis.

1100 : petit-déjeuner salé avec vue sur le Looiersgracht, le canal où est situé l’appartement.

1130 : séance de travail à la maison pour préparer le temps fort de la journée. On lance une invitation sur Meetup pour jouer avec des francophones en ville le soir même au Festina Lente, un café super sympa du Jordaan. On fait un tour sur Facebook et Twitter à la recherche de personnes intéressées pour promouvoir l’événement.

1400 : déjeuner australien sur le pouce chez Small World. Les ingrédients sont au top, les sandwichs délicieux. Très important de bosser avec le ventre plein !

1430 : séance de travail chez Coffee Company, face à la Haarlemmerdijk très passante. On avait déjà bossé à celui des 9 rues la veille. On y avait rencontré une suissesse en stage chez Fashion TV et sa boss, une editor italo-néérlandaise. Il y a des prises et du wifi, une table centrale sur laquelle les gens viennent bosser des heures : aucune honte à squatter.

1800 : on quitte notre espace de coworking improvisé pour rejoindre le Festina Lente et jouer à kantoutacou. Pas grand monde sur l’event Meetup créé le matin même. En chemin, on approche les gens parlant Français pour leur proposer de nous rejoindre autour d’une partie. Franchement, on pensait pas qu’ils viendraient.

2000 : et pourtant 9 personnes sur la table de jeu ! Une lycéenne de 15 ans, un prépa maths, une étudiante en école de photographie, une basketteuse pro de la région , une agent SNCF de Vesoul, trois potes lycéens de Cergy-Pontoise complétement foncedés… Bref, un belle brochette de joueurs.

Les parties s’enchaînent. Les retours sont très constructifs. On en profite pour leur soumettre nos questionnements sur certains points de la règle du jeu, notre idée de packaging. Les échanges fusent. Merci à eux !

2200 : pizzaaaaaaaaaa chez La Perla ! Après une journée assez chargée, on se récompenser avec de la comfort food, sans en abuser. On teste un truc : balancer une photo de notre Snapcode sur le AirDrop d’un inconnu. Peuchère, le mec regarde la chose en se demandant qui a bien pu lui envoyer ça, puis, inquiet, éteint son téléphone. C’est un truc qu’on fera dans les queues de cinémas/expos, le moment étant propice à flâner sur Snapchat.

2300 : on rentre à l’appartement, un peu de veille sur les réseaux sociaux et on se détend en lançant la dernière saison du Bureau des Légendes avant de retrouver Morphée.

The rest is history!

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.