La SEULE chose que tu dois connaître sur les ventes et le marketing (la technique à 1 million)

💌 Ce post est extrait du Dailypreneur avec Chloë, que j’envoie tous les matins.

Comme tu le sais peut-être, il y a peu de temps j’étais au Portugal. J’ai une maison là-bas où je passe de plus en plus de temps.

Le matin, j’allais me promener dans un petit village de pêcheurs sur la côté à quelques kilomètres de chez moi.

Et chaque matin en me promenant, je passais devant un petit café.

Enfin… c’était pas vraiment un café.

C’était plus un « stand » qui propose des boissons chaudes.

Un petit étalage avec une bâche en guise de tonnelle.

Quelques chaises en plastique fané de différentes couleurs, toutes dépareillées.

Avec un chien assez maigre accroché à l’un des pieds de la chaise, qui mangeait les restes de la veille dans un sac plastique.

Pas très clean.
Pas du tout design.
Définitivement pas le genre de truc qu’on voit en France.

(plus le genre qu’on voit souvent en Asie du Sud Est d’ailleurs).

Mais je ne peux pas te dire pourquoi, j’ai trouvé que ce « stand » avait un certain charme.

Bon, la première fois que je suis passé devant, je dois avouer que j’ai un peu rigolé en voyant le « boui-boui ».

(oui je rigole parfois…)

C’était un petit stand accolé à la devanture d’une grande maison de famille jaune et bleu, ancienne mais assez belle, joliment carrelée de faïence typiquement portugaise (on appelle ça les azuléjos) et un grand escalier blanc en marbre qui s’élevait massivement au milieu de la façade.

Pour moi, petite française, c’est un peu bizarre d’ouvrir une petite boutique comme ça et de vendre du café un ou deux euros devant une maison qui coûte probablement beaucoup beaucoup plus que tout ce que tu pourrais gagner toute ta vie en vendant du café dans un lieu comme ça.

Mais c’est probablement juste mon esprit de française qui parle.

Je suis sûre que les gens trouvent ça totalement normal là-bas.

D’une manière ou d’une autre.

Je suis donc passé au moins 7 fois devant ce stand au cours de mon passage dans le village.

Et tu sais quoi ?

Un matin, j’ai acheté un café là-bas.

Je passé de « sceptique qui se moque » à « cliente qui paye pour un de ces cafés ».

Et ensuite ça m’a frappé.


J’ai repensé à un truc que j’avais du lire il y a quelques années, quand j’étais encore en plein dans mes études…

Ce truc ?

C’est le secret des ventes.

C’est tout ce qu’il y a à savoir.

Et RIEN d’autre.

Et si tu te désabonnes de mon dailypreneur aujourd’hui, c’est la seule chose que tu dois retenir sur les ventes.

La seule façon qui te permettra de vendre quoi que ce soit à qui ce soit n’importe quand sur cette planète et toutes les autres planètes ?

L’unique façon ?

C’est que tes prospects soient en contact encore et encore avec ton produit, ton service ou peu importe ce que tu offres.

  • Tout se résume à la confiance.
  • Tout se résume à établir une relation de confiance avec tes prospects.
  • Tout se résume à développer une vraie relation avec eux.
  • À créer et partager des émotions, des idées, des réflexions, des valeurs avec eux.
  • À se connecter à eux.

Il y a même un principe marketing pour dire ça…

Tu dois interagir avec un client potentiel au moins 7 fois avant qu’il achète chez toi.

Bon.

Autant de le dire tout de suite.

Je ne crois pas du tout en cette connerie.

Je suis resté 15 jours dans ce village et je suis peut-être peut-être passée 9 ou 10 fois devant ce café.

Je sais pas.

Pour moi, chaque jour est pareil. Chaque jour est le meilleur de ma vie. C’est ma façon de vivre.

(mais ça c’est une autre histoire et aujourd’hui on s’en fout… demain aussi d’ailleurs…)

Okay, revenons au truc:

Une interaction, ça peut être tout et n’importe quoi.

Une annonce Facebook.
Un tweet.
Un mailing.
Une pub (emmerdante) sur YouTube.
Voir quelqu’un utiliser ton produit ou peu importe.

À partir de là, beaucoup de gens se trompent.
En fait, beaucoup de gens font n’importe quoi.

Qu’est-ce qu’ils font Chloë ?

Ils envoient le même truc ennuyeux encore et encore.

Parce qu’ils pensent que plus les gens voient leur offre et plus les gens vont être susceptible de passer à l’acte… acheter !

C’est n’importe quoi.

Lorsque tu vois la même annonce pour de la merde encore et encore, tu vas probablement finir par avoir envie de frapper la tête du mec ou détester cette entreprise.

C’est particulièrement exacerbé sur le web.

Ça m’arrive en ce moment avec un marketeur qui n’arrête pas de me cibler sur Facebook pour un de ses produits dont je me fous complètement.

(et que je n’achèterai jamais)

Montrer ton produit un nombre incalculable de fois aux mêmes personnes n’y fera rien.
Tu dois ajouter de la valeur d’abord.

Pitcher ton produit ne fonctionnera pas.

Peu importe la qualité de tes flyers, le design de ta pub Facebook ou le copywriting de ta page de vente.


Voilà le truc:

La plupart des newsletters sont pourries.
La plupart des pubs Facebook sont pourries.
Et ainsi de suite, je t’épargne la liste.

La plupart des gens se concentrent exclusivement sur la vente.

Et PAS sur la construction de la confiance.
Et PAS sur la valeur qu’ils apportent.

Se dire qu’envoyer un mail avec un lien vers sa page de vente de ton produit suffit est une bêtise.

Tu ne peux pas développer la confiance et apporter de la valeur à ton audience si tu essaies constamment de vendre.

Jetons un coup d’oeil à un exemple réel rapide.

J’ai sorti deux formations il y peu de temps et chaque mailing que j’ai envoyé pendant plusieurs semaines était un argumentaire de vente.

Pas toujours évident, je l’avoue.

Mais c’était toujours un argumentaire de vente.

En fait, ce n’est pas très évident parce que j’ajoute de la valeur et j’établis une connexion avec toi AVANT d’essayer de te vendre quoi que ce soit

C’est comme si tu pouvais goûter à ce que j’ai à t’offrir avant que j’essaie de te vendre quelque chose.

D’ailleurs regarde.

Chaque mailing que je t’ai envoyé au cours de ces derniers mois est essentiellement un argumentaire de vente pour mes compétences, mes connaissances et tout ce que je peux mettre sur la table.

Tous les mailings que je t’ai envoyé et que je t’enverrai à l’avenir si tu restes avec moi renforceront la confiance que tu développes envers moi.

Et établira une connexion.

Penses-y un moment.

Peut-être qu’il y a moins de deux semaines, nous n’avions pas vraiment de lien toi et moi.

Ou peut-être que nous en avions déjà un. Je sais pas.

Peut-être que tu me suis depuis des années, quand je bloguais avec mon nom Bordwood (je sais que c’est le cas chez certains).

Mais peut-être que tu ne me connaissais pas du tout.

Alors voici la vérité:

Il y a deux semaines, tu n’aurais jamais envisagé d’acheter un produit d’une valeur de 200€+ chez moi.

Ou envisagé de m’engager pour t’aider à développer le projet sur lequel tu travailles.

Ou envisagé de me rencontrer.

Ou je sais pas quoi d’autre.

Et maintenant, moins de 14 emails plus tard, tu es beaucoup plus enclin à acheter chez moi.

Ou à m’engager.

(je n’ai plus de temps disponible pour prendre de nouveaux coachings en passant.)

Ou peu importe.

D’une manière ou d’une autre, c’est ça.

C’est la SEULE chose que tu dois savoir sur les ventes… et le marketing.

Mais ces deux-là, c’est du pareil au même non ?

P.S. Pas de P.S. aujourd’hui. Et pas de liens à cliquer. Peut être demain… 😃
Mais sache que si tu as quelque chose d’important à faire ressortir, tu dois le mettre dans ton PS… les gens le lisent toujours… parfois même en avant de lire le reste du mail… Tu vois, c’est ça aussi apporter un peu de valeur… 😇

Et reste focus

✌️ Chloë.