Objectifs : pourquoi ils peuvent nuire à ton business (et comment fixer de bons objectifs)

T’es-tu fixé de grands objectifs ? Okay.

Si tu es un entrepreneur ambitieux et que tu veux vivre de grandes choses dans une vie inspirante, qui a du sens, tu te dis que tu as beaucoup de choses à faire, et donc logiquement, tu te fixes de nombreux objectifs.

J’observe souvent ça chez les entrepreneurs. Une obsession débordante pour les objectifs.

Cela répond à une certaine logique (pour ne pas dire tendance) puisque depuis de nombreuses années, tout le monde ne cesse de souligner l’importance des objectifs.

Commençons par la vraie définition d’un objectif.

Un objectif est une formule qui clarifie et précise ce que tu veux, facilitant le travail de ton cerveau qui va visualiser le résultat souhaité.

Or, la grosse erreur est ne pas se fixer les bons objectifs.

Je t’explique la méthode à suivre pour avancer sans perdre des années et beaucoup d’énergie pour rien.

😕

Comment savoir que mes objectifs sont pertinents ?

Des objectifs clairs t’aident à visualiser ce que tu souhaites et te stimulent en te donnant envie de l’obtenir.

Mais si la finalité que tu désires atteindre est vague, floue ou confuse, les systèmes de planification automatique de ton cerveau vont avoir du mal à te donner les moyens d’obtenir ce que tu veux.

Des objectifs précis jouent également un rôle clé dans le processus de motivation : plus ton objectifs est clairement défini, plus tu es motivé à faire ce qu’il faut pour l’atteindre.

Des objectifs aussi vagues que :

• «J’aimerais gagner un million d’euros avec mon business”
 • «J’aimerais courir un marathon”
 • «Je veux avoir 10 000 fans d’ici la fin de cette année.”
 • “Je veux être heureux.”
 • «Je veux me marier ou avoir un enfant dès que possible.”

Ne sont pas très utiles parce qu’ils ne donnent pas à ton cerveau une “matière” à travailler. Par exemple, quel marathon ? Où ? Quand ? Pourquoi ?

Si tu ne réponds pas à ces questions, tu t’entreprendras probablement rien du tout.

Se fixer un objectif vague est comme entrer dans un restaurant et dire : “J’ai faim. Je veux quelque chose à manger.” La faim continue de te tirailler jusqu’à que tu commandes quelque chose de précis.

Steve Pavlina, auteur de Personal Development For Smart People

Alors, comment savoir que ton objectif est vraiment bon ?

J’ai développé une méthode pour évaluer la qualité intrinsèque de tes objectifs. Sa qualité va immédiatement influencer ta capacité à les réaliser et donc à mener à bien le business et la vie inspirante et engageante dont tu rêves.

La voici.

Les objectifs sont particulièrement à ta vie perso et à ton business s’ils sont cadrés de manière concrète, immédiate, positive et spécifique.

  1. La formulation positive fait référence à la motivation.

Ton objectif doit être quelque chose qui t’attire, vers lequel tu veux aller, et non quelque chose dont tu veux t’éloigner. Des objectifs tels que “Je ne veux plus être salarié dans une entreprise que je n’aime pas” ou “Je ne veux plus compter à chaque fin du mois” sont le meilleur moyen de tomber dans le piège de la concentration sur la menace.

En d’autres termes, tu va engendrer de la frustration, qui va peu à peu t’handicaper.

Tu renforces l’aspect négatif au lieu d’utiliser la ré-interprétation pour changer ta vision des choses et avoir envie de t’améliorer. Pour un résultat optimal, commence par supprimer tes conflits internes puis tends vers le but que tu souhaites atteindre.

2. La formulation immédiate fait référence au temps

Ton objectif doit être quelque chose que tu décides de faire ici et maintenant, pas “un de ces jours” ni “plus tard”. Si tu ne veux pas t’engager à travailler sur un objectif donné dès à présent, je te donne un bon conseil. Inscris-le sur la liste des choses que tu aimerais faire un jour ou l’autre et focalise-toi sur autre chose.

3. La formulation concrète signifie que tu verras les résultats dans le monde réel.

Les objectifs sont des réalisations tangibles : tu dois savoir à quel moment tu as accompli ce que tu voulais. Te fixer des objectifs tels que “Je veux vivre une vie inspirante” ne marchera pas parce qu’ils ne sont pas concrets et qu’ils n’amènent pas à des résultats visibles dans notre monde.

4. La formulation spécifique

Elle signifie que tu peux définir exactement quel objectif tu veux atteindre, quand et où.

Par exemple, disons que tu veuilles gagner X montant d’argent par mois dans un an. Cela signifie que tu dois vendre X produits / services. Et si ton taux de conversion est, par exemple, de 3%, tu vas rapidement pouvoir calculer le nombre d’emails, d’interactions avec tes prospects dont tu vas avoir besoin.

De là, ça devient relativement simple.

Avoir tel niveau de revenus à une date précise dans un futur proche est spécifique et permet à ton cerveau de savoir exactement comment il va s’y prendre pur s’efforcer d’y parvenir.

Les limites

Moi aussi, j’aime me fixer des objectifs quand j’entreprends quelque chose. Ça me permet de savoir quelle direction prendre. Je pense à l’objectif accompli et je planifie des actions à faire pour l’atteindre.

J’utilise cette méthode depuis longtemps pour me fixer des objectifs et je suis régulièrement satisfaite de mes actions.

Par exemple , quand j’ai commencé à pratiquer du running, je me suis fixé un objectif : courir 50 minutes par jour quatre fois par semaine. De là, j’ai découpé mon objectif en sous-objectifs plus facilement réalisables.

D’abord marcher pendant 50 minutes par jour, 6 jours par semaine. Puis marcher 40 minutes à chaque séance puis courir les 10 dernières minutes. J’ai continué ce processus jusqu’à réussir à courir 50 minutes d’affilées.

Lorsque j’ai commencé la musculation (c’est très bon pour supporter la vie souvent stressante d’entrepreneur d’ailleurs, je te le conseille), j’ai suivie exactement la même méthode. Dans mon business également.

Or il existe une limite à cette méthode des 4 formulations.

J’ai compris cette limite en adoptant de nombreuses stratégies de la philosophie stoïcienne. L’une d’entre elles t’explique que nous devrions seulement nous concentrer sur les choses que nous contrôlons.

En bref, il n’y a qu’une seule chose que tu peux contrôler : tes actions.

Comprendre cela, c’est t’économiser beaucoup d’énergie.

Car un objectif doit porter sur quelque chose que tu peux contrôler. Cela vaut autant pour ta vie personnelle que pour le business.

Un objectif comme “Je veux perdre 5 kilos” est démoralisant parce que tu ne peux pas le contrôler directement : perdre du poids est un résultat et non un effort.

Par conséquent, veille à ce que tes objectifs soient des actions qui entrent dans le cadre de ta zone de contrôle (ou zone d’action) comme par exemple faire au minimum 30 minutes d’exercice physique par jour et contrôler le nombre de calories que tu absorbes.

Voici une liste des autres choses que tu ne peux absolument pas contrôler :

  • L’avenir
  • Les autres
  • L’économie
  • La nature

Le danger quand on ambitionne de réaliser de grands objectifs est de penser que l’on est capable d’une manière ou d’une autre contrôler ou d’influencer ces facteurs extérieurs.

Et puis, bien sûr tu as complètement le droit de changer d’objectifs. Parfois nous pensons que nous voulons absolument quelque chose avant de nous rendre compte par la suite que nous n’en avons pas ou plus tellement envie, finalement.

Ne culpabilise pas, cela fait parti de l’apprentissage. Si tu veux grandir dans ta vie ou dans ton business, tu dois prendre action et dépasser tes limites. Te fixer des objectifs peut parfois t’aider à faire cela, même s’ils ne sont plus d’actualité quelque mois plus tard.

Si tu te rends compte que tu ne veux plus poursuivre tel ou objectifs, abandonne-le et passe à autre chose.


One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.