#Etape 2 : Comment se faire des amis ?

Le guide officieux pour ceux qui n’ont pas lu Dale Carnegie

Il y a des gens qui sont super doués pour se faire des amis…

Au collège puis au lycée, je distinguais deux catégories : ceux qui étaient amis avec tout le monde et ceux dont tout le monde voulait être l’ami.

Pour ma part, j’étais dans la 1 ère catégorie pour une raison toute simple : j’aimais fréquenter différents styles d’amis parce que je trouvais la diversité enrichissante. De plus, je suis, de nature, plus intéressé par le fait de pouvoir tisser des relations profondes. Mais quoi qu’il en soit, j’ai toujours été fasciné de comprendre comment on passe du stade de connaissance à pote, puis de potes à amis.

Dans cet article, vous allez découvrir :

  • Une question essentielle pour moi (et certainement pour vous)
  • Ce que nous recherchons tous inconsciemment dans nos séries préférés
  • Ce qui est encore plus important que d’avoir un bon feeling…
  • Les 4 premières étapes de l’amitié

Comment garder ses amis pour la vie ?

Ce sera l’objet d’un prochain article mais en attendant pour prolonger ce que je disais en deuxième partie de #l’étape 1, vous êtes, peut être comme moi, à un stade de votre vie où vous réalisez que les amitiés qui vous restent sont PRÉCIEUSES et seront probablement celles qui vous accompagneront pour le reste de votre vie. Pourtant, ce n’est pas si simple de résister au phénomène du DRIFT (l’éloignement naturel).

Le double enjeu est de réussir à garder et approfondir les relations qui nous sont chères. Et dans le même temps, si vous êtes comme moi, jeune parent, vous avez vos enfants qui commencent à aller à l’école. C’est donc propice de faire de nouvelles rencontres (d’autres parents) avec qui il est possible de se découvrir des atomes crochus et partager cette aventure d’être parent.

Pour autant, je ne trouve pas que ce soit aussi simple que lorsque j’étais enfant ou adolescent. Quand j’observe mon fils de 6 ans en particulier dans sa manière de se créer des amitiés, je trouve cela juste fascinant et tellement plus simple. Une fois, je lui ai demandé comment il faisait pour avoir des amis et il m’a répondu : “C’est facile, il suffit de demander : “tu veux être mon copain” ? Et voilà !”. Mon fils n’a pourtant pas Facebook…


Pourquoi aimons-nous ces séries ?

Je ne sais pas pour vous, mais j’aime regarder des séries. Franchement, j’en regarde…trop…Et j’affectionne en particulier celles dont le thème central est l’amitié. Cela a commencé par Friends, puis How I met your mother, puis The Big Bang Theory et en fin Community.

Généralement, ces séries nous permettent de mieux saisir et d’élargir notre scope lorsqu’on veut définir l’amitié. C’est sûr que les répliques qu’on peut avoir dans une conversation avec nos amis ont rarement à voir avec celle écrites pour nous faire rire et/ou pleurer dans ces séries. Mais généralement, on y trouve un élément essentiel qui nous touche tous à un moment ou un autre. Elles nous donnent l’occasion d’expérimenter et de ressentir ce qu’on aimerait que nos amis fassent pour nous.

Cela m’interpelle ! Parce que l’amitié, c’est naturel et intuitif et en même temps jusqu’à un certain point….Lorsque je repense à mes amis proches je revois au moins une dizaine de personnes avec qui j’ai pu former un binôme de “super pote” et des groupes d’amis spécifiques qui ont été juste dingues en terme de richesses d’expériences. De ce point de vue là, cela s’est rapproché en quelque sorte de ce qu’on voit dans les séries tellement l’alchimie était forte. Mais que penser des amitiés plus communes…voir banales.


Plus important que le feeling…

Je remarque que si le avoir le feeling ou le “FIT” avec un ami est indispensable ce qui fait la différence entre un pote et un ami est là où on place le seuil du RESPECT. Parfois les moments de “déconnades” sont drôles et chouettes mais si c’est ce qui caractérise toute la dynamique relationnelle cela peut devenir vite usant. C’est pourquoi, selon moi, on en vient tout ou tard à la question du respect. Je me sens mieux avec ceux qui me témoigne d’un réel respect.

Le respect est la condition d’un rapprochement profond, d’une écoute sincère et attentive de l’autre. Le feeling est ce qui va permettre que l’alchimie prend. Le respect va nous permettre d’approfondir l’amitié en allant au rythme qui respecte l’autre. C’est ce qui nous permet de savoir si on peut aller plus loin, ralentir, voir revenir en arrière dans les étapes de l’amitié.


Les 4 premières étapes de l’amitié

Je suis un enquêteur dans l’âme (c’est d’ailleurs pourquoi, j’ai fait un master en histoire des religions…). Je me suis donc documenté sur notre sujet et j’ai découvert qu’il y avait 7 étapes dans l’amitié qui abordent le PROCESSUS de commencement ainsi que les clés qui pérennisent l’amitié. Dans cet article, je vais répertorier les quatre premières et dans #l’étape 6 je vous parlerai des trois dernières.

Etape 1 : La prise de contact (“How you’re doing stage”)

Bien sûr, nous ne sommes pas comme Joey à vouloir absolument draguer, mais d’une certaine façon, c’est une phase de séduction. Une phase où on s’introduit, on échange des salutations, où l’on se présente brièvement. On y saisit l’occasion pour se faire une rapide idée de ce que la personne dégage extérieurement ainsi que sur le type de personnalité. C’est la fameuse première impression. Et de là, on est soit CURIEUX de la personne… soit ça reste plat… C’est la phase où l’on sonde si l’autre est COOL ou pas... Alors qu’est ce qu’on met dans le “COOL” ?! Les critères et attentes varieront selon l’histoire, la culture, les références, le tempérament de chacun !

=> Quelles sont vos accroches ? Vos façons de vous introduire qui montre ce qui est original et unique chez vous ?

Etape 2 : Les échanges de faits et de récits (Raconte pas ta life man)

Maintenant, c’est l’étape où l’on commence à partager des choses personnelles sans qu’elles soient privées. A ce niveau, chacun parle de ce qui l’intéresse et de ce qui a de l’importance dans sa vie. On TESTE LE COURANT dans la relation avec des informations qui sont au centre de son identité. On voit si l’autre se montre peu intéressé par ce qu’on lui dit... Il faut être à deux pour danser au tango !

=> Quelles sont vos petites anecdotes que vous pouvez partager sans paraître trop bizarre ni trop banal ?

Etape 3 : Les opinions et les jugements (Hang out!)

C’est l’étape qui devient glissante, où l’on sort clairement du côté formel et parfois banal de la relation pour aller dans quelque chose de plus dangereux puisque cela peut aller sur le terrain des débats et des valeurs. On ne peut pas continuer de parler de la météo ou du dernier épisodes de GoT.

C’est sûr que dans cette étape on sort du bois, on fait son COMING OUT et on partage sa vision du monde et ses avis ! Et là on peut découvrir que l’autre voit les choses de manière diamétralement opposés à nous sur certains sujets. De plus, quand on est France, les sujets comme la politique et la religion sont particulièrement acrobatiques ;-p… et même en dehors de ces sujets “tabous”, il reste des sujets qui peuvent quand même fâcher…

=> Quels sont vos sujets de conversations qui vous intéresse et qui peuvent intéresser votre voisin ?

Etape 4 : Les sentiments (Be yourself!)

Dans les trois premières étapes, on peut rester dans la zone “connaissance/pote/copain d’avant”. Mais quand on est prêt à aller à l’étape des sentiments, on se sent enfin en capacité de se CONFIER à l’autre. C’est généralement qu’à l’étape précédente on a eu plusieurs expériences positives où l’on s’est senti à l’aise pour parler de ce que l’on ressent sans la peur d’être jugé et où l’autre nous manifeste un intérêt sincère. A ce moment-là, on passe un cap. On se permet d’être VULNÉRABLES et de parler de ce qui se passe à l’intérieur de soi. On partage des expériences qui nous sont arrivées et qui n’étaient pas simples pour nous. On partage sur ce qui nous rend heureux ou nous attriste. En parlant de ses émotions, on ouvre la porte de son jardin secret.

“La vie de l’autre et la mienne commencent à s’écrire ensemble.”

Intermission (pour ceux qui regardent les bollywoods:-p) : Voilà les quatre étapes exposées… La durée de ces étapes peut varier, il n’y a pas de règles en la matière. Tout peut se jouer lors d’une soirée, une rencontre dans la rue. Plus on franchit ces 4 premières étapes rapidement plus la relation peut devenir marquante et passionnante. Rdv à #l’étape 6 pour découvrir les trois dernières étapes de l’amitié !

Pour aller plus loin avec Medium :

Voici deux articles que j’ai trouvé intéressant, l’article de Guillaume Duhan : “Considérations générales sur l’amitié”. Le second est l’article de Laura Mabille “Comment se faire des amis” ou LE livre pour faire de vos relations un moteur de succès” est un très bon résumé du livre de Dale Carnegie.

Pour aller plus loin avec des vidéos :

Une vidéo d’Olivier Roland présentant un résumé du livre de Dale Carnegie : “Comment se faire des amis ?”

Et deux autres vidéos l’une de David Laroche : “Comment se faire des amis en moins de 2 minutes ? — 5 clés” et l’autre sur l’Art de la conversation : Devenez réellement intéressant.

Si vous voulez être sûr de ne pas louper la suite ! Cliquer sur la bannière ci dessous !

Like what you read? Give Charly Mootien a round of applause.

From a quick cheer to a standing ovation, clap to show how much you enjoyed this story.