Suicide intellectuel collectif

Hier je tombe sur des articles qui alertent à propos de la chute dramatique du niveau des élèves en orthographe. Certains diront rien de nouveau sous le soleil… Mais quand même.

  1. Le niveau des élèves est en chute constante,
  2. Des consignes sont données pour ne pas être “trop sévère”, par exemple 2 points en moins pour 10 fautes graves — pour éviter d’avoir des notes trop mauvaises
  3. Des fautes passent aussi à travers les mailles du filet car le niveau des professeurs de français est aussi en chute libre

Voir http://etudiant.lefigaro.fr/bac/bac-actu/detail/article/l-orthographe-cette-grande-oubliee-du-baccalaureat-15909/ ou http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/06/15/01016-20150615ARTFIG00297-les-profs-de-francais-font-aussi-des-fautes.php. Pour ceux allergiques au Figaro : http://www.linfo.re/france/societe/671065-les-francais-vraiment-faches-avec-l-orthographe-surtout-les-hommes

Même si viser le zéro faute est utopiste (qui disait qu’après relecture d’une édition du Monde il restait encore en moyenne 6 fautes pour un expert alors qu’il y a déjà systématiquement des relectures avant publication par des profils chevronnés ?), en regardant certaines de ces fautes, je suis le premier sidéré. Je pensais être nul en orthographe… Mais là cela me pique les yeux. J’imagine quand d’autres me lisent (…). Toutes mes excuses.

Pourquoi c’est grave ? Tout le monde semble concerné.

Le problème de la mesure

Je me souviens d’un article lu il y a quelques années — je n’ai pas réussi à le retrouver — sur l’évolution des poissons dans les océans.

Les chercheurs ne constataient que de faibles baisses sur des dizaines d’années. Pourtant sur 1 siècle ou 2 on constate une quasi disparition des réserves.

Comment l’expliquer ?

Les chercheurs qui se sont penchés sur la question arrivent à une conclusion assez simple. Chaque génération de professeur/chercheur prenait comme référence ce qui lui avait été enseigné.

Au sein de chaque génération on se disait “cela baisse un peu mais pas trop”… Alors que plus personne n’avait de mise en perspective sur un temps plus long.

Finalement pour l’orthographe c’est pareil. Ceux qui réalisent les évaluations constatent que le le niveau baisse, mais comme le niveau des évaluateurs baisse aussi, on a un double phénomène qui indique que la baisse est pire qu’imaginée… Sauf qu’on prend bien soin d’oublier qu’on a changé la façon de mesurer.

Bref on nous refait l’histoire à la sauce grenouille. https://fr.wikipedia.org/wiki/Fable_de_la_grenouille

La fabrique à idiots

A ma petite échelle, je me surprends à reformuler certaines phrases pour éviter un risque de faute. Je m’auto-censure.

Aujourd’hui on diminue la place des enseignements de base et des efforts nécessaires pour les acquérir. Dans le même temps on augmente la place des enseignements périphériques et le côté ludique.

Au final on abaisse le niveau d’exigence.

C’est une erreur car sans ces enseignements de base, aucune autre acquisition de connaissance n’est possible.

Le vocabulaire et la grammaire sont les bases qui permettent à tout individu de s’exprimer, lire, apprendre, construire des raisonnements et interagir avec son environnement.

C’est la première étape de la liberté.

Si un individu ne possède pas ces bases, il s’exclut lui même durablement de la société.

Sur ce… http://bescherelletamere.fr/

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.