Kabezi : la rivière Muroba emporte tout sur son passage

Par Chanelle Irabaruta

Un champ de maïs détruit par la rivière Muroba

«Les inondations causées par la pluie ravagent des champs de culture, parfois même des maisons voisines», déclare Innocent Majambere, habitant de la colline Mugongo, commune Kabezi, en province Bujumbura.

Cette localité est menacée par un cours d’eau de la rivière Muroba. Cette source affirme que si rien n’est fait dans l’immédiat, les débordements pourraient occasionner de grandes pertes en vies humaines. Il soutient que la population est dépassée : « Malgré les efforts de la population pour le redressement de son lit, la situation ne s’améliore pas. » M. Majambere s’attend déjà à une mauvaise récolte.

Evariste Manirakiza, habitant vivant au bord de la rivière, est du même avis : « Il se pourrait qu’on se réveille un jour sous les eaux. » Il rapporte que certains habitants de cette localité ont déjà déménagé. M. Manirakiza souligne la nécessité de canaliser des eaux vers le lac Tanganyika. Et d’insister sur son urgence : «La route Bujumbura-Rumonge est également menacée d’endommagement.»

L’administrateur Communal, Rénilde Ndayishimiye, explique cette situation par l’étroitesse des caniveaux tracés par les habitants pour protéger leurs champs et maisons.

D’après elle, il n’y a pas de solution dans l’immédiat. Cette situation figure tout de même dans les priorités de sa commune. «Le conseil communal est en train d’analyser un projet pour la canalisation de cette rivière. Un lit sera aménagé.» Elle exhorte les habitants de la localité à planter des arbres aux bords de la dite rivière.

Mme Ndayishimiye insiste sur le respect d’une distance de six mètres qui doivent séparer une rivière des constructions.

Like what you read? Give Iwacu a round of applause.

From a quick cheer to a standing ovation, clap to show how much you enjoyed this story.