Je suis fatigué

Tous les jours, on se bat pour reprendre les gens autour de nous quand ils sortent un qualificatif homophobe comme “pd” ou “tapette”, pour reprendre ceux qui adoptent une attitude volontairement féminine pour se moquer de quelqu’un jugé peu viril, pour argumenter sans cesse quand on nous trouve chiant à toujours vouloir dénoncer le patriarcat, l’homophobie et la transphobie. Et quand on pense avoir réussi quelque chose, Cyril Hanouna détruit tout en une soirée.

Hier soir, jeudi 18 mai, Cyril Hanouna a fait un *happening* comme il les aime avec cette fois-ci, une idée nouvelle : se foutre de la gueule des mecs gays sur les applis de rencontre. Le faux profil créé et le téléphone sur haut-parleurs, Cyril Hanouna décroche un par un des coups de téléphone et incarne lors de chaque appel un personnage fictif qui ne cherche qu’à draguer ses interlocuteurs. La scène gênante est bien plus que cela, elle est clairement homophobe : Hanouna adopte une attitude efféminée, absurde, vérifiant tous les stéréotypes esthétiques de l’homosexuel masculin, tout en montrant publiquement l’identité des piégés, soit leur pseudo et leur voix.

Touche Pas à Mon Poste est une émission suivie par des milliers (et parfois des millions) de français chaque soir. Cyril Hanouna est un personnage vulgaire qui a fait de cette émission son *lui* télévisuel. Pourtant, l’émission détient un succès fou et est regardée chaque soir par tous les types de profil allant des adultes aux ados en passant par les personnes âgées. Ainsi, chaque émission a un fort impacte sur les spectateurs, qu’ils soient jeunes ou vieux.

Or dans ce cas-ci, Cyril Hanouna, sans subtilité, se moque des homosexuels, les infériorisant en public, sans honte et, attention, « pour rigoler », évidemment. Cyril Hanouna est la cancer de notre société qui nous empêche d’avancer dans la lutte pour les droits des LGBT+. Hanouna est le gars qui a des amis homos, qui les côtoie (sans forcément les respecter) mais qui ne voit pas de problème à se moquer d’eux, que ce soit en utilisant des insultes ou en les stéréotypant. Ces moqueries sont souvent excusées par l’effet comique recherché, sans jamais se soucier de l’avis du moqué.

On assiste ici à un typique cas d’homophobie crasse : Hanouna veut faire rire même si cela implique de se moquer de l’orientation sexuelle d’un individu, en utilisant bien entendu tous les clichés qui oppressent chaque jour l’ensemble des homos de notre pays. L’attitude de Hanouna lors de cette séquence la même que celle des lycéens : afin d’exprimer une virilité qu’ils veulent affirmer, les plus cons des lycéens vont excessivement porter des discours ou des rejets homophobes sous la forme d’insultes ou de moqueries.

Tout gay le sait, ces actes homophobes sont les causes des souffrances les plus fortes, celles que nous avons vécu quand nous étions petits et qui nous hantent toujours aujourd’hui. Comme le disait aujourd’hui Mathieu Magnaudeix sur Facebook, Cyril Hanouna est celui qui nous insultait, sans raison, sans fin, toujours avec cette cruauté inimaginable et cette absence d’empathie. Et cette séquence de Cyril, quand elle est vue par un connard de lycéen (ou collégien ça marche aussi), légitime ses actions de haine et l’encourage à continuer. Pourquoi arrêterait-il alors que Cyril le fait à la télé sans jamais être inquiété ?

Vous noterez la présence sur le plateau de Matthieu Delormeau, membre de la communauté LGBT+, sans aucune expression faciale, car c’est aussi ce qu’ont ressenti l’ensemble de celleux qui ont dénoncé les agissements du présentateur et qui ont alerté le CSA, de l’incompréhension puis de la colère intense.

Ce que fait Cyril Hanouna sur une chaîne gratuite à 20h brise une partie du travail des associations de défense des droits LGBT+ qui ne cesse de déconstruire les stéréotypes qui entourent les homosexuel.le.s. En tant que militant dans une association LGBT, voir cela détruit ma détermination à continuer, cela achève mon moral et cela me donne l’impression que le combat que j’entreprends avec tant d’autre ne sert à rien, qu’il ramme.

Je suis donc extrêmement fatigué de ce que je vois partout dans les médias, j’en ai marre de combattre dans la boue, je vais me coucher.

Je corrigerai les fautes plus tard. Bisous +++

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.