Les différences culturelles entre la France et le Royaume-Uni

Même si nous ne sommes qu’à environ 50 kilomètres l’un de l’autre, la France peut sembler très différente comparée au Royaume-Uni. Les stéréotypes sur chacun des deux pays vont de bon train ; nous pensons que les Anglais arrêtent tout à partir de 17h pour boire une tasse de thé, et les anglais pensent que les français sont prêts à tout laisser tomber pour faire la grève… quand ils le veulent.

Mais quand il s’agit de relations professionnelles, il y a des différences culturelles subtiles entre la France et la Grande-Bretagne, et même si nous sommes voisins, savoir naviguer à travers ces différences peut se révéler très utile.

Salutations :

En France, la bise est omniprésente, tant dans nos relations personnelles que dans nos relations professionnelles. Si l’on ne connaît pas la personne, une poignée de main s’impose, mais si on la connaît la bise est tolérée. Les Anglais eux, ont beaucoup de mal à saluer quelqu’un avec assurance, parfois un simple hochement de tête suffit et si vous en faites trop ils risqueraient de refuser votre offre. A vous de juger quel est le bon équilibre !

Les Anglais restent formels moins longtemps que les français, et il y a plusieurs raisons à cela. Premièrement, les anglais n’ont pas de vouvoiement, ils utilisent uniquement « you » qui revient à « tu ». Nous utilisons plus souvent et plus longtemps les dénominations « Monsieur, Madame… ». Les anglais ont beaucoup de mal avec le vouvoiement, n’hésitez pas à les aiguiller sur la formule de politesse qu’ils devraient utiliser avec telle ou telle personne.

Langage :

Il faut faire attention aux différences de langage et l’interprétation que l’on peut en faire entre deux cultures. Les anglais sont directs avec leurs interlocuteurs, mais cela ne les empêche pas d’être subtils ; par exemple, un anglais ne dira pas « Je ne suis pas d’accord avec votre proposition », il dira plutôt « Il faudrait en discuter », ce qui peut créer des incompréhensions. Au contraire, nous sommes beaucoup moins subtils et nous ne tournons pas autour du pot, et nous n’hésitons pas à couper la parole à nos interlocuteurs pour exprimer notre désaccord, ce qui peut parfois paraître impoli.

Le temps :

Il y a un stéréotype contre lequel les français ont du mal à lutter : nous prenons notre temps. Nous avons réputation de faire durer aussi longtemps que possible notre pause-déjeuner (les anglais pensent que nous prenons des pauses de 2h, alors que celles-ci en général durent 1h à 1h30), d’arriver en retard en réunion alors que les anglais sont très à cheval sur la ponctualité.

En Grande-Bretagne, il est très important de faire attention à son emploi du temps et à ne pas arriver en retard à un rendez-vous. Une heure est une heure, pas une minute de plus. En France, tout dépend de l’intérêt et de l’intensité de la conversation lors d’un rendez-vous ou d’une réunion. Également, nos repas d’affaires peuvent paraître dénués de sens pour les anglais, car on n’y parle pas vraiment affaires, on y construit une meilleure relation avec ses collaborateurs. N’hésitez pas à briser les codes français et à parler affaires pendant ces repas, cela sera bien accueilli par vos interlocuteurs anglais.

Cet article ne représente qu’une fraction des différences culturelles qu’il peut y avoir entre nos deux pays en termes d’affaires. Il est assez impressionnant de voir autant de différences entre deux territoires qui sont pourtant si proches l’un de l’autre. Nous avons des approches différentes, mais il est important de ne jamais les considérer comme impolies, elles sont juste le reflet d’un regard différent sur la vie. Mieux connaître ces différences culturelles peut améliorer votre communication lorsque vous êtes à l’étranger, et peut-être même ouvrir la porte à de nouvelles opportunités !

Et vous, ressentez-vous ces différences lorsque vous vous déplacez à l’étranger ?

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.