Heard Island: the intouched miracle

Head Island, le 8 janvier 2017
 Heard Island, January 8, 2017.

Temp air: 4,1 deg Celsius Temp water: 3,2 deg Celsius Wind: 8m.s-1 Lat: 52 deg Long: 74 deg

Depuis deux jours, le navire a mis le cap sur une île mystérieuse. Les plus pessimistes n’en attendent pas grand-chose. L’archipel volcanique serait recouvert de nuages 90% du temps. Aucun mouillage, ni accostage autorisé, l’île est inviolée. Réserve naturelle intégrale australienne, nous pourrons seulement passer au large de cette terre sauvage. D’autres en parlent avec exaltation, vantent sa beauté pure et son caractère exceptionnel. L’arrivée y est prévue entre 5h et 7h du matin demain.

Two days ago we set sail towards a mysterious island. On board, the most pessimistic are warning us not to expect too much: 90% of the time, the place is covered in clouds. There will be no stop or anchoring. We will admire this pristine island from afar. Others on board are more vocal: stressing its pure beauty and exceptional unspoilt character.

Au matin, lever à l’aube pour ne rien manquer. Pendant deux heures, aucune espèce d’île à l’horizon… Pour passer le temps, on photographie quelques colonies de Prions, de curieux petits oiseaux, dont l’arrivée matinale, vers 7h, coïncide avec l’émergence d’un petit bout de terre à l’horizon.

Early risers were not rewarded… So after spending some time photographing a couple of colonies of Prions, a kind of small birds, it is only around 7am that the island started emerging on the horizon.

15969954_10154627627255845_1300590951_n
Il n’y avait guère que ces petits oiseaux, des prions, pour nous accompagner à cette heure. Early morning small birds, called prions.
15995644_10154627629565845_1764749831_n
Fabrice Le Bouard et Peter Ryan, les deux ornithologues du bateau, se sont également levés tôt. Ornithologists were the only ones to get up so early
15966875_10154627627750845_528270251_o
Terre en vue! Island in sight!

Quelques dizaines de minutes plus tard, Heard Island nous apparait. Nous devinons les côtes et ses pentes glacées, mais d’énormes nuages la recouvrent totalement. Les désillusionnés ont gagné, la légendaire beauté d’Heard Island nous demeurera invisible.

A few minutes later, Heard Island appears slowly. We can identify the coastline and icy slopes but the rest of the island is completely covered in clouds. The pessimists seem to have been right… The legendary beauty of Heard Island will remain invisible.

15995650_10154627628635845_1739485586_n
Pour le moment, le sommet de Heard Island se cache For the moment, no summit in view
15995496_10154627628200845_1964837627_n
Première fois que nous voyons la glace depuis le début de l’expédition. ACE expedition’s first «contact» with ice.

Mais la chance qui nous avait fait défaut à Kerguelen va tourner en notre faveur. Au fil des heures, le vent tombe brutalement et le soleil vient illuminer la scène. De la proue à la poupe, les ponts extérieurs se remplissent alors de nombreux spectateurs.

However, as the morning passes, luck turns in our favour. The wind falls and the sun shines as the clouds above Heard disappear and all the expedition members gather on the decks to admire the scene.

En guise de remerciements pour notre déplacement, Heard se dévêtit lentement de son manteau cotonneux pour nous offrir une vue majestueuse et dégagée. En fin de matinée, le beau temps finira par découvrir totalement son sommet. Big Ben, l’éruptif point culminant à 2'700 mètres d’altitude, était pile à l’heure pour nous ravir. Nous sommes en train de toucher Heard Island des yeux.

Towards the end of the morning, our patience is rewarded and Big Ben, the island’s volcanic summit (2700m) appears at last. A splendid sight!

Un timing parfait qui tient du miracle quand on sait qu’il pleut 350 jours par an sur ce joyau de nature abandonnée dans l’océan indien. Composée à 70% de glace, cette île de 375 kilomètres carrés est l’une des plus reculées et préservées du monde. Mais ce site n’échappe pas aux effets du réchauffement climatique. Année après année, sa calotte glaciaire fond inexorablement…

The timing is perfect when one knows that it rains 350 days per year on this island composed to 70% of ice. As remote and pristine as Heard Island is, the effects of climate change are also felt here. Year after year, the ice cap is melting inexorably.

15979070_10154627628890845_1070140496_n
15995736_10154627629435845_2004841233_n
15942087_10154627631430845_677934232_n
Big Ben encore fumant. Smoking Big Ben.
15967410_10154627630510845_580290871_o
Sur le pont arrière, les scientifiques admire la vue On the rear-deck, the scientists admire the sight.

Heard Island sera la dernière île que nous verrons sur le leg 1. Nous partons maintenant pour dix jours de large sans interruption jusqu’à Hobart, Australie. Le reste du voyage se fera sans interruption, si ce n’est pour procéder à des mesures océanographiques. Bien du temps sera dédié à la classification des échantillons, la mise à jour du répertoire des activités scientifiques à bord et au lancement de différents processus d’analyse. Mais qu’importe, cette matinée inspirante et providentielle a rechargé pleinement les batteries de l’équipage et des scientifiques de ACE pour cette dernière ligne droite.

Heard Island is the last island we will see on this leg until Hobart, Australia, and we are now setting out for 10 days of navigation which will only be interrupted by oceanographic measurements. Much time will be devoted to organizing samples, recording events in the ship’s database and starting different analytical processes. But on this beautiful Sunday, the members of the expedition have recharged their batteries and are ready for this long stretch at sea.

15978606_10154627629845845_1702663764_n
En route pour Hobart. On our way to Hobart.

Photos et texte: Florian Brucker
 Traduction: Danièle Rod

Like what you read? Give ACE Expedition a round of applause.

From a quick cheer to a standing ovation, clap to show how much you enjoyed this story.