Les 7 étapes de la création d'un réseau des anciens dans un lycée de banlieue

2 semaines auparavant, je vous expliquais les raisons personnelles qui m'ont poussé à la création d'un réseau des anciens. C'était pas trop compliqué à écrire puisque j'expliquais mes motivations. Par contre, pour cet article que je suis en train d'écrire, je ne cache pas que j'ai eu un peu plus de mal à l'écrire. Pourquoi ? Disons que je réalise à quel point il est difficile de se remémorer des détails. Peut-être parce que je me souviens plus facilement des bons moments que des mauvais moments…

Bon… s'il devait y avoir des étapes à suivre, les voici :

Vos motivations

  1. Réfléchir sur vos raisons personnelles : oui je sais j'en remets une couche mais j'y tiens. Je le dis, je le répète, si vous faites cette asso d'anciens seulement pour du court terme ou pour vous faire bien voir (exemple : regardez le CV d’un étudiant d’école de commerce — ou autre, il faut croire qu’ils veulent tous sauver des pingouins en Antarctique ou aider les enfants en Afrique), passez votre chemin. Faites-le parce que ça sort de vos tripes et que vous sentez sincèrement qu'il y a des choses à faire pour changer la vie de milliers de lycéens/d'anciens.

Le choix des membres fondateurs

2. Trouver 3–4 membres fondateurs issus du même lycée (d'où le principe de réseau d'anciens hein) : j'insiste sur le nombre restreint de personnes qui sont issues du même lycée. D'une part, rien ne sert de recruter une personne à tout va, il faut choisir peu de membres fondateurs et surtout sélectionner en fonction de la personnalité, de sa capacité à bosser avec vous et la culture de l'asso. D'autre part, recruter quelqu'un qui n'a pas fait le même lycée est un handicap. Cela s'explique par le fait qu'il faut partager une histoire commune. Ce passé commun provient de la singularité de chaque lycée de banlieue. Et même s'il s'agit de deux lycées environnants, il est évident qu'ils n'auront pas le même sentiment d'appartenance.

Les fondements de l'association

3. Établir ensemble la culture de l'association et son objet social : Pourquoi fait-on ce réseau des anciens? Quels sont les objectifs et la vision? Qu'est-ce qui nous lie tous ensemble? A quel(s) besoin(s) doit-on répondre? La culture permet de cliver et de savoir si "c'est nous" ou "ce n'est pas nous".

4. Déterminer les rôles de chaque membre : les deux règles qu'il faut prendre en compte sont le temps que la personne peut accorder à l'association, les attentes et le background de chacun.

  • Le temps que la personne peut accorder à l’association : lorsque vous demandez à quelqu’un combien de temps elle peut accorder à l'association, posez cette question "au pire des cas, combien de temps peux-tu consacrer à l'association?". La question peut paraitre vague, mais c'est volontaire. Ne donnez pas de point d'ancrage, écoutez la proposition de temps de la personne. Partez du principe que ce sont des bénévoles mais que vous avez besoin de personnes sur qui compter. Si le temps que la personne vous propose est beaucoup trop éloigné de vos attentes, ne prenez pas cette personne pour un poste qui requiert un haut niveau d'implication. Dans le pire des cas, ne la prenez pas dans l'association, croyez moi, ça vous évitera bien des disputes…
  • Les attentes et le background de chacun : le parcours de la personne est un élément intéressant pour voir quelles sont ses compétences clés. Néanmoins, il est important de distinguer la sphère professionnelle et associative. Ce n’est pas parce que le CV de la personne indique qu’elle/il a un background en comptabilité qu’il faut absolument le mettre trésorier. Généralement, un individu veut s’engager associativement soit pour apporter ses compétences et/ou découvrir un autre domaine d’activité ou s'évader tout simplement. Comprenez que l’association est d’abord et avant tout une manière de se faire plaisir (bon faut quand même bosser hein).

5. Etablir les règles dès le début et l’écrire : la raison est le besoin de définir les règles du jeu dès le départ. Vous pensez que vous n’en avez pas besoin parce que vous êtes avec des amis et que tout va bien se passer? Détrompez-vous! Comme ce sont vos amis, vous aurez parfois plus de mal à trancher parce que ce sont justement vos proches. Mais dans ces moments difficiles (disputes, deadline non respectée etc…), sur quels éléments pouvez-vous tirer votre légitimité? C'est à ce moment que vous dégainez les règles fixées et rédigées au début du jeu ! (avec cette petite musique de Zelda en arrière fond)

Relations extérieures et officialisation

6. Travailler ses relations avec l'administration du lycée et les lycéens : vous ne pourrez pas faire les choses tout seul dans votre coin. Votre action aura davantage d'impact si vous réunissez toutes les parties prenantes de votre lycée.

7. Faire l'enregistrement de l'association : partie la plus reloue de la planète terre. Bon j'avoue que j'exagère (un peu) vu qu'on peut faire la déclaration d'une association en ligne. Le procès verbal et les statuts de l'association sont obligatoires pour enregistrer/déclarer votre association. Si votre inscription est effective, votre association sera déclarée sur le journal officiel un mois après. Pensez à préparer 44 euros pour cette déclaration.

Voici les 3 étapes à suivre pour l'enregistrement de votre association :

  • Rédiger les statuts de votre association et le procès verbal via les modèles proposés pour les statuts cliquez ici et pour le procès verbal cliquez-ici
  • Créer votre compte sur le site du gouvernement : cliquez ici
  • Insérer les 2 documents dans votre compte

Pour le prochain article, je vous expliquerai les réflexes à ne pas avoir dans les débuts d'une association d'anciens

N’hésitez pas à me poser toutes les questions, j’y répondrais avec grand plaisir :)

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.