Bilan annuel des levées de Startups françaises en 2018

Chez Eldorado, nous nous efforçons de collecter un maximum d’informations sur les levées de fonds en France afin de pouvoir dresser un bilan pertinent sur l’écosystème Startups et tech chaque année. Voici un bref retour sur 2018, une nouvelle année record pour notre écosystème.


1. Bilan global des montants levés en 2018

En 2018, au moins 3,644 Mds € ont été levé au cours de 650 deals (source : Eldorado). Un chiffre en réalité supérieur puisque les montants de 31 deals n’ont pas été communiqués. Une année record en terme de montant levé (+55,6%) et de nombre de deals (+12,7%) par rapport à 2017, année déjà exceptionnelle pour l’écosystème.

Montants levés et nombre de deals de ces 6 dernières années (sources : Eldorado / Crunchbase)

2. Répartition par tranches

La moyenne des tours de table de l’année se situe à 5,9M€, au-dessus de la médiane à 2M€. En effet, près du tiers des levées de fonds de 2018 représentait des opérations de moins de 1M€ et la moyenne a été tirée vers le haut par plusieurs levées de fonds record de plus de 100M€. Ainsi la grande majorité des levées de fonds françaises concernait toujours des tours de Seed ou de Série A. On constate tout de même une augmentation importante du nombre de séries B et C par rapport aux années précédentes.

Nombre de deals par tranche de montants levés en M€ en 2018

3. Maturité de l’écosystème

L’écosystème français a gagné en maturité. Le nombre de tours de table Seed semble se stabiliser depuis 2016. Le Seed a connu un formidable essor entre 2015 et 2016 (+100%). Ce phénomène explique sans doute l’explosion du nombre de Séries A en 2018 (+56,7% entre 2017 et 2018). Le nombre de Séries B réalise également une belle progression (+37% entre 2017 et 2018). Année record pour les Séries C qui bondissent de 300% cette année.

Variation des tours de table lors des 6 dernières années (source : Crunchbase)

4. Montant moyen par tour de table

Le montant moyen du Seed et de la Série A augmente, preuve que les premiers investissements sont de plus en plus importants en valeur. En ce qui concerne les Séries B et C, leur moyenne et médiane sont assez semblables et stables ces dernières années. Cela reflète l’homogénéité et la stabilité de ces tours de table depuis 2 ans.

Montant moyen par tour de table (source : Crunchbase)

5. Temps moyen entre chaque tour de table

Le temps moyen entre chaque tour de table a tendance à diminuer ces dernières années. Il est d’en moyenne 16,8 mois pour une startup ayant réalisé un Seed en 2015 avant de réaliser sa Série A. Pour une startup ayant réalisé une Série A en 2015, il faut attendre en moyenne 14,8 mois avant de conclure une Série B.

Temps moyen entre Seed - Série A et Série A - Série B (source : Crunchbase)

6. Trois levées au-dessus de 100M€ en 2018

Cette année trois Startups françaises ont clôturé des levées de fonds ayant dépassé la barre des 100M€ (Voodoo -171M€, Deezer -160M€ et Blablacar -101M€) et ont ainsi intégré le club (trop) fermé des licornes françaises. Ce podium reflète la forte progression des grands investissements sur 2018 ; l’année précédente la levée la plus importante enregistrée était celle d’Actility avec “seulement” 70M€. En 2018, 5 levées ont dépassé la plus grande levée de 2017.

Les 3 levées de fonds les plus importantes en France en 2018 (source : Eldorado)

7. Top 10 des levées de l’année

1- 🎮 Voodoo : Goldman Sachs

2- 🎶 Deezer : Kingdom Holding Company, Access Industries, Orange

3- 🚙 Blablacar : SNCF

4- 🐦Dataiku : Alven, Battery Ventures, ICONIQ Capital, FirstMark Capital, Dawn Capital

5- 🐋 Docker : Sequoia Capital, Goldman Sachs, Greylock Partners, AME Cloud Ventures

6- 🌍 Evaneos : Partech, Level Equity, Quadrille Capital, XAnge, Serena Capital, Bpifrance

7- 🖥 Ledger : Draper Esprit, FirstMark Capital, Cathay Innovation, Korelya Capital

8- 📧 Front : Sequoia Capital, DFJ

9- 📚 Openclassrooms : Alven, Bpifrance, Citizen Capital, General Atlantic

10-📱Recommerce : Capzanine, Creadev

8. Répartition des investisseurs étrangers

On compte environ 12% de levée de fonds de sociétés françaises ayant fait intervenir des capitaux étrangers lors du tour de table. Parmi ces 12%, plus de la moitié provenaient des Etats-Unis, ensuite suivis du Royaume-Uni, puis de la Chine (hors HK).

Répartition des investisseurs étrangers dans la tech française en 2018

Les fonds étrangers les plus attirés par l’entrepreneuriat français étaient :

9. Répartition des levées par secteurs

Top 5 des secteurs qui ont le plus levé en France en 2018 (en valeur)

La Biotech est le premier secteur en terme de montant levé en 2018. Le secteur est très dynamique en France cette année grâce à de nombreuses pépites ayant levé plusieurs dizaines de millions d’euros : Limflow, Enyo Pharma, Dynacure, Innovafeed entre autres.

Le secteur de la Medtech est également très attractif en 2018 avec presque 250M € levés. Cette tendance confirme l’excellence française dans les secteurs de la Biotech et de la Santé.

L’attractivité des secteurs du Divertissement, du Software et de la Mobilité est à relativiser car elle est en grande partie le résultat de levées historiques dans ces secteurs : Voodoo pour le Divertissement (171M €), Deezer pour le Software (160M €) et Blablacar pour la Mobilité (101M €).

Top 5 des secteurs qui ont le plus levé en France en 2018 (en nombre de deals)

Ce classement des secteurs en terme de nombre de deals conclus en 2018 est plus pertinent que celui en terme de montant levé. En effet, il représente la vraie dynamique du secteur sans tenir compte de levées historiques qui pourraient fausser l’attractivité globale d’un secteur. L’on retrouve ici l’attractivité des secteurs de la Santé et de la Biotech, secteurs qui lèvent beaucoup et ce au cours de nombreux deals.

Le secteur le plus dynamique en nombre de deals est cette année la FinTech : 46 deals conclus pour 209M € levés, des chiffres qui témoignent d’une belle homogénéité et dynamique du secteur.

Le Marketing Digital et la RH complètent ce classement des secteurs ayant conclu le plus grand nombre de deals en 2018. Il s’agit cependant de secteurs où les levées sont moins importantes en terme de montant (pas les mêmes besoins de R&D que la Biotech ou la MedTech, moins de très grandes levées pour ces secteurs).

10. Place de la France en Europe

La France fait parti du podium 2018 des pays captant le plus d’investissements en Europe. Avec 3,644 Mds € investis en 2018, la France rattrape la deuxième place occupée par l’Allemagne (4,036 Mds € investis) mais reste en retard par rapport au Royaume-Uni qui figure premier avec 7,168 Mds investis dans des startups en 2018 (source : rapport Atomico).

Cependant la France rattrape peu à peu son retard et se montre plus dynamique que ses deux concurrents européens. En atteste ce graphe représentant le coefficient multiplicateur des investissements de ces trois pays entre 2013 et 2018.

(A lire : Rapport Atomico — la bonne dynamique du secteur de la tech européenne)

Concernant les exits (entrée en bourse ou rachat), la France se classe également 3ème en Europe, loin derrière le Royaume-Uni mais tout de même assez proche de l’Allemagne. Paris est d’ailleurs le second hub M&A en Europe, bien devant Berlin mais toujours très loin derrière Londres. Au cours des 4 dernières années, 16 startups françaises ont été rachetées pour plus de 200M$ et 3 sont entrées au NASDAQ.

Nombre d’exits en Europe (source : Crunchbase)
(A lire : Les plus beaux exits des fonds d’investissement français)

Conclusion

Le bon dynamisme de l’écosystème Tech Français s’est confirmé en 2018. Il n’y a jamais eu autant de levées de fonds et de potentielles licornes au sein de la FrenchTech.

Les enjeux sont cependant toujours aussi importants :

  • Favoriser les financements “longs” et les levées importantes en ayant des fonds d’investissement dotés de plus de capital. Et également en amenant des épargnants français “traditionnels” à investir dans la tech française,
  • Encourager l’essor des Scale-up françaises grâce à des initiatives dédiées (organismes publiques, partenariats entre fonds à l’international…),
  • Améliorer la diversité dans l’écosystème, en particulier des levées de fonds (en savoir plus ici),
  • Continuer la bonne dynamique de création d’acteurs publics et privés dédiés aux “Deep Tech”,
  • Encourager la création d’initiatives numériques européennes.

See you next year ! Viva la French Tech 🚀 💰 !


Rédigé avec la super participation de Vincent Huché et Nina Lameule.

En recherche de financements ? Inscrivez-vous sur Eldorado !