Nom de code : TFE17

Je pense que je suis victime du syndrome de la page blanche. J’essaie désespérément de trouver une problématique ou une idée qui me semble valable comme sujet de TFE.

Marquer les esprits dans l’éphémère

Le workshop CDGWM “ Wiels ” m’a donné envie de partir un peu plus sur une voie auquel j’ai déjà parlé dans mon intention de TFE de juin. J’aimerais créer quelque chose de matériel, plus proche de l’installation que d’une interface sur un écran de tout les jours. Je veux pouvoir étonner, faire rêver, même si ce n’est que de façon éphémère les gens qui utiliseront cette installation.

Être utile dans le quotidien

Bien que faire rêver les gens et les marquer, c’est une bonne chose, j’aime aussi ce qui est utile. Les smartphones sont des objets que chacun possède sur soi et que l’on utilise tout les jours. Qu’importe l’innovation technologique (montres, lunettes, whatever) qui essaye de les détrôner, ils ont toujours su se montrer présent. J’aimerais bien développer une application mobile qui aurait une utilité quotidienne (ou presque).

Et peut-être un peu de tout à la fois ?

J’aimerais pouvoir aussi utiliser des technologies auquel j’ai encore peu touché voir pas du tout, en lier plusieurs entre-elle.

Mais toujours pas de problématique …

Bref, les envies c’est bien mais je n’ai toujours aucune problématique. Page blanche, creusage de méninges. Mais que faire ?

Like what you read? Give Anthony Pauwels a round of applause.

From a quick cheer to a standing ovation, clap to show how much you enjoyed this story.