Ta vie est pleine de vide.

Notre vie est une bouteille.
La vivre, c’est apprendre à la remplir chaque jour un peu plus que la veille.

Pour y créer un mélange coloré, pétillant et plein d’amour.
Une combinaison de réussites, de rencontres et d’échecs qui s’y infiltrent tour à tour.

D’où je te vois, ton liquide est brillant.
D’où je le bois, ton liquide est envoûtant.

Pourtant, toi comme moi savons que c’est faux.
Ce qui y coule n’est qu’égo.

Le contact de ce liquide chaud sur les parois froides de ta bouteille est devenu une addiction. Rien d’autre désormais ne peut remplacer ce doux frisson.

Chaque jour tu te remplis.

Alors, tu montres, tu montres, tu montres.
Tu tends ta bouteille au monde en espérant qu’à nouveau il t’inonde.

Alors, tu montres, tu montres, tu montres.
Ton corps, ta famille et quelques éclats de rire pour que de likes tu puisses te remplir.

La nuit, en secret, tu rêves d’une bouteille définitivement pleine.
Sache que ta quête est vaine.

Le fruit de l’égo s’évaporera, et sur les parois de ta bouteille le froid reviendra.

Tu te partages à des gens que tu ne connais pas.
Tu cherches l’amour là où il n’y en a pas.
Tu donnes à voir ce que tu n’es pas.

Ce liquide est un poison.
Ta bouteille est une prison.

Et même si tu as la sensation que tous t’envient.
C’est de bonheur de synthèse dont elle est remplie.

Alors,
Saisis-la.
Protège-la.
Garde-la pour toi.

Vide cette vanité qu’elle contient,
pour éviter de la briser avant la fin.