Liens d’âme ou liens d’attachement?

Différents liens peuvent exister entre deux personnes. Il est important de différencier les liens d’attachement et les liens d’âme. Les liens d’attachements se vivent du point de vue de l’ego et enferment les autres dans des cases. C’est ce qu’on pourrait appeler un lien négatif. A l’opposé, il existe les liens d’âme qui sont réellement des connexions profondes d’âme à âme. Ceux-ci servent l’évolution de chacun et ont des buts précis. Ils seront considérés ici comme positifs.

Les liens d’âme dépassent la compréhension mentale. C’est un univers qui doit être abordé avec les ressentis et non les capacités cérébrales parce qu’à force de tourner en rond dans sa tête, l’humain se coupe de l’essence de la connexion véritable.
Un lien d’âme, contrairement au lien d’attachement, n’est pas quelque chose qui enchaîne, qui attache ou qui enferme. C’est un flux d’énergie qui dynamise deux personnes. Il est unique pour chacun et se vit, se ressent dans le cœur. Des contrats, des initiations et l’amour inconditionnel ont pu créer et consolider ces liens au niveau de l’âme. 
Même si certains peuvent être regroupés sous le même modèle (comme les liens d’âmes sœurs), il faut bien garder à l’esprit que chacun a ses spécificités, ses buts précis. Il existe autant de liens différents qu’il y a d’êtres dans l’univers. 
 
La meilleure façon de comprendre une telle connexion est de ressentir, de laisser aller le mental et de lâcher prise sur toutes les attentes terrestres qui pourraient être générées par les retrouvailles.

Ces attentes ou projections créent des liens d’attachement qui enferment l’autre dans des cases et le prive de sa liberté. Elles sont basées sur des croyances qui empêchent l’autre de suivre sa voie. Ces liens reposent sur la peur, surtout la peur de perdre et peuvent être apparentés à des chaines.

En ce moment, la majorité de l’humanité est déconnectée de son âme et ne fonctionne qu’avec les liens d’attachement. Les humains écoutent la guidance de leur petit moi, faite de désirs et de besoins qu’ils ne pourront jamais combler.
En se plaçant du point de vue du petit moi ou de l’ego et ses blessures, l’être humain perçoit le monde comme extérieur à lui. Il se sent séparé de tous les êtres vivants. Ce sentiment de solitude crée un trou béant et pousse l’homme à chercher toujours une source d’amour extérieure pour le combler de manière consciente ou inconsciente. Ceci, poussé à l’extrême, peut entraîner des addictions (nourriture, alcool, sexe, …). Bien sûr, ces sources extérieures ne comblent jamais totalement le vide et cette illusion renforce le cercle vicieux qui maintient l’homme loin de son essence véritable.

Il est temps de retrouver le lien avec son âme ; avec ses ressentis, ses intuitions, ses rêves et ses émotions. En somme, avec toutes les facettes de la guidance vraie, celle du cœur : la guidance divine. Celle-ci permet de retrouver une vision plus élevée : celle de l’âme.

L’âme n’a que faire des distractions et de la peur. L’âme EST et l’âme SAIT.
De ce point de vue, tout ce qui vit est interconnecté et unifié. L’autre n’est plus à l’extérieur de soi mais en soi. Le sentiment d’abandon, la peur de perdre n’ont dès lors plus aucune raison d’être.

Voir le monde comme « extérieur » maintient dans le cercle vicieux des liens d’attachements et de la peur. Alors que retrouver la connexion avec son âme permet de se rendre compte que tout est UN. De ce fait, de sortir peu à peu de la peur, des projections qui enferment et de retrouver son pouvoir et son autonomie. Ce changement de vision n’implique pas que soi, il implique aussi les relations avec les autres. Chacun retrouve son indépendance affective et son pouvoir propre. C’est ce qu’on appelle une « relation consciente ». Celle-ci n’est plus basée sur la possession de l’autre et le vol d’énergie mais sur un partage conscient.

Pour schématiser : une personne inconsciente fait tout pour prendre l’énergie des autres. Etant déconnectée de son âme et de sa source d’énergie interne, elle ira chercher chez l’autre ce dont elle a besoin. Voilà pourquoi on peut se sentir vidé en présence de certaines personnes qui ont développé ce schéma à outrance. Ces relations sont régies par la loi du plus fort, que ce soit de manière consciente ou non.

Une personne consciente et connectée à son âme n’a pas besoin de l’énergie des autres. Elle est connectée à la Source de toute vie et se nourrit de tout ce qui EST puisque tout est en elle. La relation devient alors un partage, une mise en commun de l’énergie. Ce qui implique que deux personnes conscientes décuplent leurs capacités ensemble tandis que deux personnes inconscientes les diminuent en étant toujours en pleine bataille.

Il existe des degrés divers de conscience, que l’on appelle « niveaux de conscience », en partant de l’inconscience et de la vision limitée du petit moi pour arriver progressivement à la conscience de plus en plus élevée qui est celle de l’âme elle-même. Se débarrasser des peurs, des projections et des liens d’attachement permet d’accéder à ces niveaux de conscience plus élevés. Au fur et à mesure, la connexion avec l’âme est retrouvée et une évolution plus importante en découle.