Les 5 tendances marketing de 2016.

Le début d’année représente pour moi le moment où je mets sur papier les résolutions que, normalement, j’oublie le mois suivant! Cette année, j’aime croire que je ferai exception à la règle. En fait, ma résolution annuelle est très simple; je veux créer davantage de contenu de qualité autour de ma passion, le marketing! Article, guide, business case, capsule web, name it! Je compte voir ça comme une business en soit. Je m’informe quotidiennement sur le marketing depuis près de 4 ans, puis exécute des plans marketing pour des clients depuis 2 ans. I know whats going on et j’aimerais en faire profiter à plus de personne!

Quoi de mieux comme sujet d’article de début d’année que de dresser la liste des tendances qui marqueront, selon moi, le marketing de cette année, car après tout, la job de marketeur est avant tout de savoir ce qui se passe. Sans plus attendre, voici mon top 5 des tendances marketing de 2016.

Le déclin tranquille du marketing traditionnel.

Selon une étude réalisée par le New-York Times, 66% des familles américaines utilisent la vidéo sur demande et des plateformes de contenu tel Netflix. Le pourcentage de famille américaine qui décide de couper le câble croît depuis 5 ans. Un tiers de la génération Y dit ne pas utiliser du tout le câble. On constate la même tendance pour les journaux et revue. Aujourd’hui, nous avons le plein contrôle sur ce que nous consommons et décidons ou notre attention mérite d’être. Le web nous donne accès, dans l’immédiat, au contenu de notre choix, pourquoi j’irais me morfondre dans case horaire? Cette tendance n’est pas exclusive au jeune branché cool du Miles-end. Mon baby-boomer de père, à qui j’ai montré comment envoyer un courriel, il y a 5 ans, est maintenant un pro de la gestion d’enregistrement de télésérie sur son illico; il écoute ses séries en prenant le soin de ‘skipper’ chaque annonce, du grand art! Les panneaux d’affichage captent aussi de moins en moins notre attention. À quoi bon payer le gros prix pour 1des bannières lorsque tout le monde est rivé sur leur téléphone! Il va de même pour les bannières web que je classe aussi dans le marketing traditionnel. Les bannières sur mobiles offrent, en moyenne, un taux de clic sur impression de 0.35%, puis la moitié est accidentelle! En 2016, ces médias continueront d’être de moins en moins pertinents pour les entreprises et professionnels désireux de rejoindre leur public cible.

La montée tranquille du marketing de contenu.

Le marketing de contenu consiste à faire du marketing que les gens aiment. Nous parlons ici, d’article de blog, de vidéo ou autre type de contenu qui aide, informe ou diverti le publique cible d’une entreprise dans le but de le convertir en client et ambassadeur de marque. Cette tendance est de plus en plus populaire, car les entreprises qui constatent bien que le message publicitaire ne passe plus chez le consommateur 2.0. Il y a quelques semaines, cette tendance à même été le sujet de débats dans l’affaire David Desjardin. À la lumière du déclin tranquille du média traditionnel, plusieurs agences et professionnels, comme moi, ont décidé de se spécialiser en marketing de contenu.

Mais, est-ce que ça marche?

Selon une étude commandée par l’agence américaine Contently, une compagnie qui excelle dans le marketing de contenu génère, en moyenne,50% plus de prospects pour des frais 33% moins élevés. Qu’en même pas pire!

La guerre entre réalité virtuelle (RV) et réalité augmentée (RA).

Je ne parle pas ici d’une guerre du style Betamax contre VHS, tous deux ont un grand potentiel et représente des opportunités différentes. Cette guerre se fera entre entreprises sur la question : ‘Qui utilise le mieux ces deux nouveaux médiums’.

D’abord, un casque RV ou (de réalité virtuelle) est une technologie qui permet à un utilisateur de plonger au cœur même d’une expérience virtuelle. Des capteurs de mouvement permettent de repérer le déplacement de la tête moyennant une expérience assez débile merci! Pour avoir utilisé l’Oculus Rift et le Google Cardboard, je dois dire qu’on s’y croit vraiment! J’ai, par exemple, expérimenté un contenu promotionnel créer pour le compte du film d’horreur Insidious et oui, j’ai vraiment eu la chienne! Plusieurs casques sont présentement sur le marché, mais selon certain, les ‘reals deals’ arrivent cette année, dont le Oculus Rift de Facebook.

De l’autre côté, la réalité augmentée est une technologie qui permet de superposer des données ‘virtuelles’ au monde du réel par l’entremise d’une tablette au d’un téléphone intelligent. Par exemple, nous pourrions positionner notre cellulaire devant un sac de café en épicerie afin de connaître la provenance des grains, le niveau de torréfaction, l’histoire de la marque et j’en passe! Selon le magazine augmented-reality.fr, la RA nous ‘permettra de rendre la réalité de tous les jours beaucoup plus riche, puis en les combinés au donné du web, ses possibilités sont sans limites!’. L’avenir nous dira laquelle de ces deux solutions offre le plus d’opportunité.

La monté de la vidéo 360.

Depuis peu, Youtube et Facebook offrent la possibilité de publier des vidéos de type 360. Sur mobile, ces vidéos permettent à un utilisateur de visionner une vidéo à 360 degrés. Si vous lisez cet article sur mobile, je vous conseille de cliquer sur ce vidéo 360 vue par plus de 7 millions de personnes, je n’en dis pas plus! Cette solution représente une belle opportunité pour une entreprise de faire vivre, à son publique cible, une expérience de marque incroyable et ce à faible. Imaginez une compagnie en tourisme qui offre la visite de lieux exotique en 360 degrés ou un bar qui offre un tour guidé de son établissement lors d’un samedi soir bien achalandé!

Le monté de popularité de l’influenceur 2.0.

Le web regorge de personne ayant su développer leur propre tribune autour de leur passion, par tribune j’entend, par exemple, une chaine Youtube ou un blog. Que ce soit dans le domaine des cosmétiques ou du sport, ces personnes jouissent d’une audience hautement qualifiée qui leur fait confiance. Certaines personnes peuvent même en vivre par l’entremise de revenu publicitaire et d’affiliation avec différente marque, le nouveau rêve américain! De plus en plus d’entreprises y voient l’opportunité de placer leur produit ou service devant une audience hautement qualifiée et confiante. Par exemple, l’entreprise en cosmétique Lise Watier a développé, ces derniers mois, plusieurs partenariats avec différente blogueuse québécoise. On parle ici de test de produit, de truc pour faire des maquillages réussit et j’en passe! Nous verrons davantage d’initiative de ce genre cette année!

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.