Gabriel avait 8 ans. Son beau-père l’a battu à mort car il le soupçonnait d’être gay.

Cette semaine à lieu le procès du beau-père pour le meurtre du petit Gabriel et de sa mère pour complicité.

Gabriel Fernandez

Isauro Aguirre (beau-père) est accusé de meurtre et fera face à une possible condamnation à la peine de mort pour “acte de torture et de barbarie ayant entrainé la mort” à l’encontre du petit Gabriel Fernandez.

Pendant plusieurs mois précédant son tragique décès, l’enfant était forcé de manger son vomi et ses excréments. L’autopsie révélera la présence de poils de chats dans l’estomac de Gabriel. Il était forcé de manger la litière du chat.

Gabriel Fernandez vivait sous la torture de son beau-père. Un homophobe assumé, Isauro Aguirre était convaincu que son beau-fils était homosexuel, et tenait à le lui faire payer.

“Ce n’était pas une histoire de drogues, il ne s’agissait pas de problèmes de santé mentale”, a déclaré le procureur adjoint du district, Jonathan Hatami, “(Aguirre) l’a fait parce qu’il ne l’aimait pas … il croyait que Gabriel était gay et pour lui c’était une mauvaise chose … il l’a fait par pure haine.”.

Isauro Aguirre avait pris pour habitude d’asperger son beau-fils de bombe lacrymogène et écrasait ses mégots de cigarette sur sa peau. Le bourreau aurait également forcé Gabriel à s’habiller en vêtements pour filles avant d’aller à l’école afin de le ridiculiser. Le jeune homme a également été contraint de dormir dans un petit cabinet avec une chaussette enfoncée dans sa bouche et un foulard recouvrant son visage.

Pearl Fernandez (gauche) Isauro Aguirre (droite)

Quatre ans après les faits, le procès d’Isauro Aguirre et de sa femme (Pearl Fernandez), la mère du petit Gabriel, s’ouvre enfin aux États-Unis.

Après huit mois de vie avec son beau-père … son corps a été retrouvé meurtri. “Les preuves montrent qu’il a été battu, brûlé et torturé.” — procureur Hatami.

Le couple, pour leur défense expliquèrent que Gabriel aimait se faire du mal parce qu’il était gay et qu’il voulait se suicider.

Cependant, les procureurs allèguent que la mère de Gabriel, Pearl Fernandez, a comploté pour tuer l’enfant.

« Je n’ai jamais voulu qu’il meure » scande le beau-père… James Cermak, un ambulancier pour le département des incendies du comté de Los Angeles, a déclaré que le corps du garçon avait été « incroyablement » endommagé lorsqu’il a été retrouvé sans vie dans l’appartement du couple.

La mère aura un procès séparé. 4 travailleurs sociaux sont aussi poursuivis pour la mort de l’enfant. Accusés de negligence dans le placement de Gabriel auprès de sa mère et ce malgré les avertissement des grands-parents qui n’avaient aucune confiance en leur fille.

Le procès du beau-père est prévu pour durer 8 semaines. Espérons que le petit Gabriel obtienne justice.

Sources : dailymail / ktla /


Mehdi AIFA
Président de l’Amicale des Jeunes du Refuge.
8 Place Dumas de Loire
69009, Lyon.
Mail : m.aifa@le-refuge.org
Tel : 06.01.32.31.43
Twitter : @AmicaleRefuge
Facebook : amicaledesjeunesdurefuge