Zelimkhan Bakaev, 25 ans, arrêté, torturé et tué par les autorités tchétchènes.

Le 8 août 2017, Zelim Bakaev revient à Grozny pour le mariage de sa sœur. Trois heures après son arrivée, il est arrêté par des hommes habillés en militaires.

Il ne fait aujourd’hui aucun doute sur le sort de ce chanteur populaire originaire de Grozny.

En août il à été arrêté sur des soupçons d’homosexualité et placé en détention dans un lieu tenu secret.
Une source proche des milieux activistes a délivré la terrible nouvelle. “Il est arrivé à Grozny [où il devait assister au mariage de sa soeur, ndlr] et a été arrêté par la police dans les trois heures qui ont suivi. Dix heures plus tard, il était tué”

Du côté de Human Rights First, Igor Kochetkov affirme que le gouvernement tchétchène du dictateur Ramzan Kadyrov a repris ses purges contre la communauté LGBT et que les hommes de l’industrie du divertissement sont particulièrement visés. Les autorités procèdent à des arrestations et torturent les individus dans des prisons ou des camps…

Les autorités du pays ont démenti leur implication dans la disparition de Zelimkhan Bakayev et affirment qu’il a simplement quitté le pays. Pour étayer leur affirmation ils sont allez jusqu’a mettre en scène dans une vidéo une sorte de sosie censé être Zelimkhan faisant la fete dans un appartement en Allemagne.

Or, dans la vidéo du Le 24 septembre, retransmise par la chaîne de télévision Grozny TV (proche du dictateur en place) montre le chanteur déclarant qu’il est en Allemagne. Rien n’indique où et quand cette vidéo a été tournée, les spectateurs remarquent que son comportement est forcé, que le mobilier est russe et qu’une boisson visible n’est pas vendue en Allemagne.

Une mise en scène pour cacher l’horreur de la réalité. Ci-dessous, la vidéo tentant de nous faire croire que Zelimkhan est toujours en vie.

ils ont réalisé un montage vidéo avec un individu se faisant passer pour le chanteur. Un trucage repéré par les militants LGBT qui ont noté tout un tas de détails incohérents (comme des produits alimentaires typiquement russes) dans la vidéo.

Les exactions en Tchétchénie contre les homosexuels continuent et ce dans la plus grande impunité. C’est un massacre en règle, une épuration… Un crime contre l’humanité.

Les dirigeants de ce monde se sont exprimés pour condamner le regime de Ramzan Kadyrov. Des mots, simplement des mots. Nous attendons des actions pour circonscrire ce carnage qui prend place à 4h de vol de Paris.

Sources : newnownext / backtostonwall /


Mehdi AIFA
Président de l’Amicale des Jeunes du Refuge.
8 Place Dumas de Loire
69009, Lyon.
Mail : m.aifa@le-refuge.org
Tel : 06.01.32.31.43
Twitter : @AmicaleRefuge
Facebook : amicaledesjeunesdurefuge
One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.