Pourquoi la motivation c’est naze

Je bosse tous les jours chez moi. En solo. J’apprends à coder.

  • Je me lève tous les matins à 6h30.
  • Je me mets devant le PC vers 8h30.
  • Et je bosse jusqu’au soir.

Au milieu de tout ça j’essaie de produire un article et une vidéo par jour.

Est ce que je suis motivé ?

Ça dépend des jours.

Je ne connais personne capable de rester motivé tous les jours, toutes les heures, toutes les secondes.

On ne peut pas se fier à la motivation.

Si je m’écoutais, à chaque fois que mon réveil sonne je préférerais me rendormir. Ce n’est pas comme ça que j’avancerai dans mes projets.

Dix minutes après le réveil je suis pourtant très content de m’être levé.

Je lis et regarde beaucoup de vidéos parlant d’entrepreneuriat. J’entends souvent dire :

Si votre projet vous tiens à cœur vous ne voudrez pas aller vous coucher et le matin vous sortirez du lit presque en courant tellement vous avez envie d’atteindre votre objectif.

Ouais OK… Quand je vois ça je me pose des questions.

Est-ce que je suis réellement motivé ? Moi j’aime bien aller me coucher. Et j’aime pas trop me lever.

Pourquoi la motivation n’a rien à voir la dedans ?

Certaine personne sont très expressives par nature. Leur motivation s’exprime clairement à travers eux.

D’autres personnes, comme moi, trouvent leurs émotions à l’intérieur d’elles mêmes.

Ma motivation ne s’exprime pas par une excitation constante.

Elle s’exprime par un travail constant. Par un cadre que je me construit.

Se fier à la motivation est trop aléatoire.

Il y a des jours où on n’est pas bien. On ne sait pas pourquoi. En tout cas, on n’a pas envie de faire quoi que ce soit.

C’est très compliqué d’influer sur notre motivation.

C’est beaucoup plus simple pour moi de suivre un chemin que j’ai tracé par avance pour mes journées, qui ne dépend pas de motivation.

La route est tracé, il suffit de la suivre jusqu’au soir.

C’est comme ça que je construit petit à petit des guides de plus en plus précis me permettant de régir chaque partie de ma journée.

Je sais ce que j’ai à faire et quand je dois le faire.

Ça peut paraître carrément rigide comme fonctionnement. Moi ça me convient.

Je veux avancer vite et bien. Ça demande de la discipline.

Beaucoup de personnes déteste ce mot “discipline”. C’est pourtant la base de tout travail réussi.

On réussit rarement quelque chose par hasard. Beaucoup plus souvent par discipline.

Pour finir

Il ne faut pas juger l’intérêt de quelqu’un pour ce qu’il fait à sa motivation exprimée.

L’intérêt se juge aux résultats obtenues et surtout à la durée qu’on passe sur un projet.

On vie dans une société où le sprint est la norme. Il faut réussir très vite et très fort.

Moi je cours le marathon.

La vie est longue. Je préfère construire un quotidien qui me plait et durera très longtemps, plutôt que de tout donner d’un coup et espérer me la couler douce jusqu’à la fin de mes jours.

Choisissez un travail que vous aimez et vous n’aurez pas à travailler un seul jour de votre vie. — Confucius

PS : likez ma page Facebook, j’y mets des astuces pour travailler seul, des tutos et pleins d’autres trucs trop courts pour Medium !

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.