Je suis en partie d’accord avec ce que tu défends, mais j’ai tendance à trouver que ne plus…
Marie Colin
11

J’ai pris le temps de regarder le lien, que j’avais déjà vu. J’avais regardé leur série l’an dernier, c’était super d’apprendre de ces personnes :)

Je crois que le travail est essentiel, et qu’aimer notre travail est un objectif à se fixer dans une vie, et d’ailleurs en faire plusieurs me semblent tellement cohérent par rapport aussi à nos changements internes, et externes de la société.

Mais le travail peut aussi prendre une part importante de notre existence, et finalement perdre de son sens jusqu’à l’épuisement. Comme toute les bonnes choses ont une fin, il est nécessaire de mettre des stops dans notre travail pour en voir les fruits sur la longue durée.

Par exemple, travailler de 8h jusqu’à minuit, car nous aimons notre travail ne peut avoir de bénéfices à long terme. L’argent pour la survie sera ici (Je l’espère pour autant d’heures) mais la santé, la vie sociale, l’apprentissage, la découverte,… seront très loin.

Il faut un peu de tout pour composer une belle vie, et aujourd’hui, dans notre culture, le travail est un déterminant de réussite sociale.

Pour rentrer dans le détail, il faut aussi composer avec le travail répétitif et le travail créatif. En fonction des caractéristiques, les aspirations de vie peuvent être totalement différente.

Like what you read? Give Anthony Mathiot a round of applause.

From a quick cheer to a standing ovation, clap to show how much you enjoyed this story.