Journal intime style,

aujourd’hui j’ai envie de parler un peu des journées excellentes que j’ai vécu hier et avant hier.

Du jeudi au vendredi, on est allé chez Emma, que j’aime beaucoup. Il y avait quasiment toute la bande de potes de ouf, à l’exception de Davide. Même Pat est venu, alors qu’il était censé être en corse. Bref, je suis arrivé vers 13h, accueilli par la mère d’Emma, une personne très sympa. Quelque temps après, Emma et Loïc sont arrivés, ils rentraient du stade où ils étaient avec Benjamin et Antoine. Eloise et Julie sont arrivées quelque temps après. Dès ce moment j’ai su que ça allait être une journée superbe. On a fait une chasse au trésor dans crottet. Au départ un peu déçu de ne pas être dans la même équipe que Julie, j’ai finalement eu beaucoup de plaisir à passer ce bon moment avec Perine, une fille que je trouve juste magique, incroyable, elle dégage un truc indescriptible à mes yeux. Enfin bref, on s’est mangé une grosse pluie alors qu’on traversait une longue route sans abri. Au final on a fait du stop pour s’avancer vers la maison et la mère d’Emma est venue nous chercher. Une fois rentré, on a joué au loup-garou, un moment inoubliable aussi. On a ensuite mangé puis on a passé la nuit dans la tente. J’étais content d’être la, mais un sentiment de tristesse profonde était aussi présent. La solitude, sûrement. Heureusement, Loïc ainsi que Emma et Pat ont su me rendre bien, on s’est bien marré et on a dormi à peine quelques minutes.

Le lendemain, on se réveil, on commence à ranger et tout, alors que Benjamin nous propose de passer la journée chez lui. Bien que épuisé, on accepte tous, à l’exception de Marie et Eloise qui ne pouvait pas, ainsi qu’Antoine. Résultat, on a passé une après-midi excellente avec Loïc, Emma, Benjamin, Pat et Julie. Un bon repas, un pictionnary hilarant et une bonne baignade, tout ça en rigolant la moitié du temps.

Ces deux jours resteront gravés dans ma tête pour très longtemps. Merci les potes de toujours être là, vous êtes ma famille et je vous aime.

Minuit 42 minutes, ciao.

Show your support

Clapping shows how much you appreciated Arthur’s story.