YOO Montréal par Yoo inspiré par Starck

Le designer de renommée internationale Philippe Starck est de passage à Montréal aujourd’hui afin de prendre part au début des travaux de YOO Montréal inspiré par Starck. Le célèbre créateur se pose à Montréal pour quelques jours, le temps de procéder à la première pelletée de terre et de constater l’avancement du village vertical qu’est YOO Montréal.

Philippe Starck signe l’enveloppe, le lobby, les plans et les aménagements du projet YOO Montréal, dont les ventes et la construction sont assurées par Constructions Chapam, une entreprise montréalaise dirigée par Maxime Lachance.

« Montréal est une ville qui est très particulière. Je ne crois pas qu’il y ait d’équivalent dans le monde. Griffintown, tout particulièrement, est un endroit extraordinaire. C’est un endroit qui est en naissance, en renaissance. Pour moi, YOO Montréal est important parce que YOO est très important pour moi et parce que Montréal est très important pour moi » — Philippe Starck.

YOO Montréal propose de nombreuses aires communes, conçues et réfléchies pour devenir des lieux d’échange, de rencontre. Philippe Starck se plait à décrire son village vertical comme « un lieu qui contribue à l’harmonie des gens qui y habitent. Le principal est que l’on vive ensemble, que l’on se retrouve, que l’on crée des synergies ».

YOO est une collaboration de grandes idées; l’expérience du designer le plus célèbre du monde, Philippe Starck, combinée à la vision de John Hitchcox, entrepreneur immobilier reconnu internationalement. Ensemble, ils proposent des espaces dans lesquels tout le monde peut vivre, travailler et s’amuser « mieux ». YOO a réalisé quelque 60 projets dans 27 pays différents à travers l’Asie, l’Afrique, l’Australie, l’Europe, l’Amérique du Nord, l’Amérique du Sud et le Moyen-Orient.

Pour en savoir plus, visitez yoomontreal.com

Source: Anne Gondois, relationniste de presse

article provenant de CHEZ SOI, 28 avril 2015
http://www.casatv.ca/publications/chez-soi/yoo-montreal-par-yoo-inspire-par-starck
One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.