Line Rider, l’histoire d’une ligne

Etes-vous familier avec le jeu Line Rider ? Non ? Vous ne connaissez pas ce petit bonhomme, avec une écharpe rouge autour du cou, qui fait de la luge ?

A défaut d’avoir un nom, appelons-le “le petit bonhomme avec une écharpe rouge”.

Et qui sous l’imagination des joueurs glisse sur un circuit conçu et créé à partir d’une simple ligne et de quelques outils d’éditions.

Et bien, si vous avez raté ce jeu, vous avez raté l’une des communautés les plus anciennes du web.

Certains font dans la simplicité,
d’autres passionnés font savoir leur talent.

Lancé en septembre 2006 à la base sur Deviant Art, (mais existant sous d’autres versions auparavant), développé par la suite et racheté quatre mois plus tard pour aboutir à la création d’un site web entièrement dédié, et à la sortie de Line Rider 2, ce jeu est l’un des premier phénomène Internet de son genre.

Pourtant le principe est tout bête. Développé sur Flash, le joueur dessine une ou deux lignes sur lequel “le petit bonhomme avec une écharpe rouge” prend son courage à deux mains et s’élance à l’assaut du parcours.

Peu d’outils créatifs, entre dessiner une ligne, l’effacer ou la déplacer, c’est au joueur de faire preuve de patience et de dextérité pour concrétiser le parcours de ses rêves.

Jusque là rien d’extraordinaire me direz-vous. Et pourtant.
Ce jeu est une belle leçon des principes du marketing de contenu et de la gestion — création d’une communauté en ligne.

Et ouais. Rien que ça.

Nous sommes en 2006, juste avant l’éclatement des réseaux sociaux et de leur prédominance actuelle sur le web. Et ce jeu c’est toutefois construit sans ces outils, et par le biais de sa communauté et la valeur que les joueurs lui ont apportés.

Essayer pour voir de reproduire le parcours affiché en dessous. Difficile. 
A dire vrai, à vos premiers début sur le jeu, vous risquez sans doute de ne pas produire grand-chose d’attractif. Seulement, alors que pour la vingtième fois votre “petit bonhomme avec une écharpe rouge” se fracasse la tête contre une ligne, Google fait son boulot et vous amène à trouver des dizaines de forums dédiés à Line Rider, un fil Reddit, ou plusieurs vidéos sur Youtube ou Dailymotion. Et là, c’est plusieurs communautés de créateurs qui se soutiennent et partagent leurs créations. Pour un jeu où vous ne pouvez faire autre chose que de dessiner des lignes. Impressionnant, non?

Ca peut paraître simple comme ça, mais détrompez-vous c’est loin de l’être !

La véritable question qui convient alors de se poser, c’est comment un jeu (au premier abord, pas si terrible que ça) arrive à avoir un tel engouement et un tel succès ? Plusieurs réponses sont envisageables, mais voici celle qui nous importe: La popularité de Line Rider s’est formée autour des créations des joueurs et de la “publicité” générée à partir de ce contenu et de sa plus-value. Comprenez en terme plus marketeux : Une communauté s’est approprié un outil de création et a diffusé son contenu à travers Internet éveillant ainsi l’intérêt d’autres joueurs créatifs.

Et de par ce phénomène, un jeu avec peu de valeur initiale arrive à être racheté, à avoir un jeu sur Nintendo Ds (et sur Wii), arrive à être re-développé par ses joueurs avec d’avantages de fonctionnalités (qui malheureusement n’existe plus aujourd’hui #droit d’auteur), et enfin arrive à être utilisé pour appréhender la physique en cours.

Le jeu a été lancé en 2006, il est toujours d’actualité aujourd’hui.

Allez et en bonus, un aspect des possibilités de ce petit bonhomme avec une écharpe rouge !

https://www.youtube.com/watch?v=LMgnZYpbM-M

Si tu as aimé cet article, tu peux en lire d’autres sur mon site où le suivant, Promenons-nous au gré des mots, et 👏 !