#JournéeDelAir J-1 et #JournéeSansVoiture J-5

Les opposants à la politique de lutte contre la #pollution à Paris, notamment via la fermeture des voies sur berges, ont beau jeu de l’oublier. : en matière d’alternatives à la voiture individuelle, les initiatives sont déjà nombreuses à travers le monde. C’est par exemple le cas à Stockholm et à Melbourne qui toutes deux travaillent depuis de nombreuses années sur leur accessibilité par la marche à pied.

Stockholm a ainsi développé de larges zones piétonnes et mis en place une zone à faible émission en 1996, puis un système de péage urbain en 2006, qui a eu un effet direct sur le trafic routier comme sur la pollution atmosphérique. 106 millions d’automobilistes traversaient annuellement la ville en 2005, ils n’étaient plus que 81 millions en 2014, entraînant une baisse très importante du niveau des émissions de CO2 et de particules fines.

De son côté la ville de Melbourne, engagée dans une politique de piétonisation, de végétalisation et de développement des mobilités douces depuis les années 1990, a approfondi ses orientations en la matière ces dernières années en multipliant les zones totalement piétonnes, les zones de rencontres, la réduction de la vitesse dans certaines rues ouvertes à la circulation automobile… La “marchabilité” de la ville est considérée comme essentielle à son dynamisme économique. Lors de l’adoption d’un plan dédié en 2014, les autorités municipales estimaient qu’augmenter l’accessibilité piéton du centre-ville de 10% permettrait une croissance économique de plus de deux milliards de dollars australiens.

Plus d’exemples et de précisions sur la carte ci-dessous

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.