#287 Je publie un contenu par jour depuis 400 jours. Voilà comment… (partie 1)

J’ai du mal avec l’auto-discipline.

Je me soigne depuis deux ans, mais je te jure…

…la plupart du temps, j’ai du mal à tenir mes engagements.

Et pourtant tu sais quoi ?

Je publie du contenu tous les jours depuis plus de 400 jours.

YES AMIGO, 400 PUTAIN DE JOURS.

En novembre 2016 j’ai décidé de t’écrire un mailing tous les matins…

Comme ça, juste pour voir si ça pouvait faire décoller mon business.

Et aujourd’hui ?

Tu vois, je suis toujours là. 😻

Je n’aurais jamais pensé en être capable.

Je n’aurais jamais pensé avoir assez de discipline pour réussir quelque chose comme ça.

J’ai donc décidé de partager cette expérience avec toi parce que je pense que tu vas en tirer un maximum de valeur.

Car tu sais quoi amigo ?

Retiens un truc :

Réussir de grandes choses n’a rien à voir avec l’auto-discipline ou ce genre de bullshits.

# COMMENCE PETIT

À la base je ne me suis pas engagée à créer un contenu par jour pendant 400 jours.

Ce que j’ai fait au début ?

J’ai décidé d’écrire et de publier un article pendant 7 jours à la suite.

7 jours, ça me semblait assez « gérable » à l’époque.

400 jours, ça m’aurait paru trop dur et trop long.

Et impossible en fait…

C’était trop loin dans le futur, je n’aurais pas su me projeter.

Je n’aurais pas pu m’engager.

Puis lorsque j’ai publié un contenu par jour pendant 7 jours ?

Je me suis lancé pour 7 jours de plus.

Puis un peu plus.

30 jours.

Jusqu’à ce que je ne puisse plus arrêter parce que c’était devenu une habitude.

J’ai pourtant fais quelques pauses quand j’ai eu des soucis personnels l’été dernier.

Et puis j’ai souvent eu envie d’abandonner parce que c’était trop dur, aussi.

Mais je n’ai plus jamais stoppé depuis.

Et si je m’étais vraiment arrêté ?

J’aurais probablement eu du mal à recommencer.

# FUCK LA PERFECTION

Voilà le truc amigo :

La plupart de mes mailings ne sont pas extraordinaires.

La plupart de mes mailings contiennent plein de fautes d’orthographe.

Parfois j’ai beaucoup de temps pour les rédiger.

Et parfois j’ai moins de temps.

Il y a certaines idées que je devrais beaucoup moins publier.

Et d’autres idées que je devrais beaucoup plus publier.

Mais honnêtement ?

Ça n’a pas d’importance, je partage tout.

Parce que le perfectionnisme tue la créativité.

Le perfectionnisme demande beaucoup d’efforts.

Le hic ?

C’est que rien ne sera jamais parfait.

Surtout quand tu débutes.

Parce quand tu commences un truc ?

La seule façon de t’améliorer est de faire.

Encore et encore.

Aussi souvent que possible.

Autant de fois que possible.

Plus tu passes de temps à perfectionner ton travail ?

Moins tu travailles efficacement en fait.

Plus tu essaies de faire quelque chose de parfait ?

Plus tu as peur que ce ne le soit pas.

C’est un cercle vicieux.

Car le perfectionnisme ne s’arrête jamais.

Et ça te bouffera tôt ou tard.

Je vois des entrepreneurs qui ont sorti un seul produit en deux ans car ils cherchent à créer l’offre parfaite.

Je vois même pire…

Ces entrepreneurs ?

Ils n’ont aucun résultat.

Et se plaignent d’être dans un gouffre.

Yes amigo…

…le perfectionnisme tue.

Lentement.

Un jour à la fois.

Mais il peut tuer ton business.

# PUBLIE TOUS LES JOURS

La seule chose qui a fonctionné pour créer du contenu pour moi ?

C’est de le faire tous les jours.

Pourquoi ?

Honnêtement je ne sais pas trop.

Peut-être parce que si tu te dis que tu vas créer du contenu deux fois par semaine…

…comme le lundi et le jeudi par exemple ?

Et bien ça te laisse cinq excuses.

Ben oui, tu as encore le mardi, mercredi, vendredi, samedi et dimanche comme excuses.

Donc si t’as pas envie de le faire le mardi ?

Tu peux le repousser au mercredi.

Et si t’as pas envie de le faire le jeudi ?

Tu peux le repousser au vendredi.

Bon, t’as compris l’idée.

Plus tu as d’excuses sous la main et plus tu vas les utiliser.

Alors il s’agit d’éliminer toutes les excuses possibles.

Pour moi, publier tous les jours, c’est l’assurance de ne plus jamais pouvoir procrastiner.

# NE BRISE PAS LA CHAÎNE

J’ai appris que le jour où tu ne sors pas ton contenu, sans le savoir, tu viens de niquer le truc.

Pourquoi ?

Parce que c’est comme une chaîne.

Si tu la brise une fois, elle devient inutilisable et tu as besoin d’une nouvelle.

Et quand je dis « tu », je parle essentiellement pour moi.

À chaque fois que j’ai brisé la chaîne ne serait-ce qu’une seule fois dans ma vie, peu importe le sujet, j’ai fini par abandonner tôt ou tard.

Comme avec mes podcasts.

J’ai arrêté d’en faire une fois.

Puis une deuxième fois.

Puis c’était terminé.

Le truc de valeur à récupérer ici amigo ?

Si tu brises la chaîne une seule fois, il sera tellement facile de la brise une seconde fois puis une troisième puis une quatrième…

Juste parce que tu l’as brisé une première fois et que le mal est déjà fait.

Ne brise pas la chaîne.

# PUBLIE DU CONTENU, MÊME MAUVAIS

Je sais.

C’est mon retour d’expérience le plus contre-intuitif.

Mais il va t’aider de FOU.

Il est facile d’appuyer sur le bouton « publier » ou « mettre en ligne » quand ton contenu est excellent.

Il est beaucoup plus difficile de le faire pour un contenu un peu plus mauvais…

Et c’est ce qui va briser la plupart d’entre nous.

Le désir de seulement publier du GRAND contenu.

Le poids de ce désir va t’écraser.

Parce que personne ne peut constamment ne créer que du superbe contenu.

Personne.

Jamais.

Et au fil du temps, tu publieras de moins en moins de contenu.

Jusqu’à ce que tu cesses d’en publier.

Pour de bon.

Donc n’hésites jamais une seule seconde à publier du contenu plus mauvais pour te défaire de cette pression.

Car c’est ce qui différencie les preneurs d’action.

Et tous les autres.

# FAIS-LE POUR TOI

Une des choses qui m’aide à continuer à publier tous les jours ?

C’est de le faire pour moi.

Je sais, ça sonne niais.

Et ça l’est probablement un peu 😉

Mais la raison pour laquelle j’écris est que ça aide mon esprit à rester sain.

Rester saine d’esprit dans un monde qui semble de plus en plus fou chaque jour.

Une monde où des gens ont des millions d’opportunités.

Quand d’autres en ont zéro.

Un monde d’abondance.

Un monde de rareté.

Un monde où il est tellement facile de bouffer du contenu de merde.

Quand j’ai commencé à écrire, j’écrivais pour les autres.

J’écrivais pour les likes.

J’écrivais pour les partages.

J’écrivais pour plaire en fait.

Et il est difficile de se débarrasser de ça.

C’est vraiment difficile de se débarrasser du besoin de se sentir apprécié.

La plupart des choses que nous faisons toi et moi amigo ?

Nous les faisons parce que c’est ce que tout le monde attend de nous.

Alors on continue de faire les choses qui nous font nous sentir apprécié.

Qui nous donne l’impression d’appartenir à un groupe, à un truc.

Mais la seule façon de rester sain d’esprit pour faire du contenu de valeur est d’ignorer tout ça.

Autant que possible.

Ignorer les likes.

Ignorer les commentaires.

Si je n’avais pas fait ça ?

J’aurais arrêté il y a longtemps.

PS : Demain je te donnerai la fin de ce retour d’expérience. Tire profit et utilise le contenu inestimable que je te donne. Note bien les choses importantes de ce mailing et je ne le répèterai jamais assez : bouge-toi et passe à l’action !

Si tu avais la tête dans le guidon hier, sache que je viens de lancer un pack de promotion plutôt fou. Il est encore disponible (pour quelques heures).

J’ai halluciné quand j’ai vu le nombre de ventes hier…

Faut dire que je n’ai pas l’habitude de brader autant mes produits.

Alors file vite sur cette page toi aussi ou pars te cacher dans une grotte.

Ce post est extrait du Dailypreneur avec Chloë

Merci de le partager si il t’a plu. C’est le meilleur moyen de m’aider à toucher de nouveaux entrepreneurs qui partagent les mêmes valeurs que nous.

Et si tu veux avoir accès à l’intégralité des ressources du Dailypreneur, rejoins ma liste de contacts perso.

https://upscri.be/5fc3ce

Et reste focus

✌️ Chloë


Originally published at 🦄 Youngpreneur.