HONTE de mes débuts ?

Hier soir, je repensais au jour où j’ai décidé de vendre mon premier produit sur internet.

C’était il n’y a pas si longtemps que ça.

En juillet 2016.

Tu sais ce qui s’est passé dans ma tête ce jour là ?

J’étais dehors dans mon jardin, un podcast américain dans les oreilles.

L’invité du podcast expliquait comment il était devenu libre en lançant ses propres produits en automatique.

Il parlait de la ritournelle des « revenus passifs ».

Tu sais de quoi je parle…

  • « Arrêter d’échanger son temps contre de l’argent »
  • « Gagner de l’argent pendant que tu dors »
  • Et le fameux « Build it once, sell it forever »

Irréel, n’est-ce pas ?

C’est ce que je pensais.

Jusqu’alors, j’avais toujours supposé que pour gagner plus, il fallait que je passe toujours plus d’heures à travailler.

Ma vie à cette époque ?

C’était de jongler entre plusieurs clients en essayant de respecter les deadlines.

Je travaillais entre 60 et 80 heures par semaine.

Mais ce jour là, j’ai décidé de transformer ma vie.

Au lieu de travailler comme une dingue tous les week-ends sur des projets clients sans fin ?

J’allais investir ce temps dans l’élaboration d’un produit que je pourrais vendre à maintes reprises.

Le fameux « build it once, sell it forever » tu vois ?

Je savais même quel en serait le sujet.

En tant que social media manager, j’avais accompagné près de 45 clients dans leurs parcours entrepreneuriaux et j’avais eu tout le loisir d’observer leurs problèmes.

Quelques jours après, j’ai sorti mon petit MacBook Air et j’ai commencé à créer mon premier bootcamp en ligne :

Un programme de coaching pour lancer un business rentable sur le web.

J’ai sorti le programme de ma tête en quelques jours.

J’ai foncé tête baissée.

Je connaissais toutes les étapes :

  • Produire du contenu,
  • Créer une audience spécifique
  • Planifier le produit en parallèle

Deux mois plus tard, ce bootcamp en mode « bêta » m’avait rapporté 6 000€.

J’étais au summum du bonheur.

« Ce produit serait peut-être mon ticket vers la liberté ».

J’entrevoyais clairement comment je pourrais transformer ce petit biz en « revenus récurrents à plein temps » qui me permettrait d’arrêter de travailler avec des clients exaspérants.

C’est là que ça s’est gâté…

😳

Au fur à mesure que le lancement de mon bootcamp devenait lointain ?

Mes ventes se faisaient de plus en plus rares.

Quelques semaines après, mes revenus étaient proches du zéro pointé.

Je m’attendais à un certain décollage…

…mais ce qui m’a vraiment choqué, c’est à quel point mes ventes ont baissé.

Franchement je ne comprenais pas trop.

  • Le trafic de mon site avait augmenté
  • Ma liste d’inscrits avait augmenté
  • Mon audience aimait ce que je faisais

Tous les leviers étaient en hausse,

Sauf mes ventes.

Alors puisque mon premier lancement avait bien fonctionné et que mon audience s’étais élargie…

…j’ai pensé que je pourrais créer un nouveau produit et refaire la même chose.

Je me disais qu’avec deux produits à proposer, je générerais deux fois plus de revenus.

Alors deux mois après, j’ai lancé mon deuxième produit.

Cette fois j’ai empoché 8 000€.

Avec une très petite audience.

Je me disais :

« Fantastique.

Ça va fonctionner. »

Sauf que quelques semaines après, mes ventes étaient à nouveau en mode électrocardiogramme plat.

Ce deuxième produit n’avait pas eu l’effet escompté sur mes revenus mensuels.

Dire que j’étais découragée serait un euphémisme amigo…

J’avais travaillé pendant des mois sur mes produits…

J’avais construit une petite audience mais qualifiée qui appréciait la valeur de mes contenus…

Le problème ?

Il semblait que le seul moment où je gagnais de l’argent était lors de mes lancements.

Depuis ?

J’ai compris que c’est un problème récurrent chez beaucoup de blogueurs et web entrepreneurs.

C’est peut-être ton cas.

Je coache un entrepreneur qui a fait 25 000€ lors de son lancement,

Et qui a vu ses revenus tomber à 1 500€ par mois ensuite…

…pour arriver à zéro quelques temps après.

Le truc c’est que tes enfants ont encore besoin de manger après ton lancement…

Et que tu as des factures récurrentes à payer tous les mois…

Alors ça veut dire quoi ?

Cela signifie :

  • Créer un nouveau produit
  • Faire un nouveau lancement
  • Avoir un nouveau pic de revenus
  • Et recommencer ad vitam aeternam

Je ne sais pas toi…

…mais ça ne ressemble pas du tout à des revenus « passifs » pour moi.

Ça ressemble beaucoup plus au système du « échanger son temps contre de l’argent » duquel je voulais échapper.

Sauf que c’est pire maintenant.

Car l’argent arrive de façon imprévisible…

…et par pics !

Très très loin des revenus récurrents sur lesquels je pouvais compter avant avec mon autre activité.

Il m’a fallu un certain temps, dont beaucoup d’expérimentations, d’erreurs et d’échecs pour trouver une solution.

Mais j’ai développé un système qui me permet de m’assurer des ventes tous les jours,

Et des revenus qui continuent à tomber des mois après la fin de mes lancements produits.

Alors oui, j’ai toujours un pic lorsque je lance un produit,

Mais au lieu de baisser juste après, les ventes se poursuivent les mois suivants à un rythme confortable et prévisible.

Pour te donner un exemple, j’ai récemment lancé un produit qui a rapporté 13 000€ lors du lancement.

Et en utilisant cette technique, ce produit m’a rapporté 12 000€ les 4 mois suivants, ce qui équivaut presque au CA du lancement.

Si je continue à vendre ce produit pendant 2 ou 3 ans, je ferai peut-être 110 000€ de plus,

Donc le CA sera 5x plus important que ce que j’ai généré lors du lancement.

L’outil que j’utilise pour générer ce type de revenus stables et à long terme ?

C’est un système d’email marketing très avancé.

Pas super sexy je sais.

J’ai mis en place ce système chez tous les entrepreneurs que je coache,

Et j’ai observé comment cette stratégie d’emailing peut se transformer en « machine à vendre explosive ».

La raison pour laquelle ce système fonctionne si bien ?

C’est ce que je t’explique dans ma formation Emailing King.

Le meilleur dans tout ça ?

Je te montre comment devenir TOI aussi une machine à vendre explosive.

File ici et fais toi aussi partie des entrepreneurs qui vendent tous les jours de l’année.

(Et qui peuvent forcément se permettre de voir beaucoup plus loin que tous les autres.)

Ce post est extrait du Dailypreneur avec Chloë

Merci de partager mon boulot. C’est le meilleur moyen de m’aider à toucher de nouveaux entrepreneurs qui partagent les mêmes valeurs que toi et moi.

Et si tu veux avoir accès à l’intégralité des ressources du Dailypreneur ? Rejoins ma liste de contacts perso amigo car personne ne le fera pour toi.

See you demain ici et reste focus.

✌️ Chloë


Originally published at 🦄 Youngpreneur.

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.