Les apports du numérique dans la pratique professionnelle de l’enseignant


Les apports du numérique dans la pratique professionnelle de l’enseignant


Le numérique, un enjeu fort

Des adolescents connectés…

Le numérique est un enjeu éducatif fort. Les résultats des enquêtes menées par le CREDOC en attestent. Ils montrent que :

Le numérique se généralise. Il est de plus en plus présent dans la vie des français, sous des formes multiples (équipement classiques, mobiles, objets connectés, services…)

Source : Flickr, les assisises du numérique 2011. Pierre Métivier. CC

Présents sur les médias sociaux…

Les médias sociaux servent de relais à l’information et constituent une clé d’entrée essentielle vers les contenus en ligne. Une enquête menée par des étudiants et publiée par Ludovia Magazine indique que :

Le 27 août 2015 un milliard d’internautes dans le monde se sont connectés au réseau social en ligne Facebook. L’usage des médias comme Facebook mais aussi Twitter, Snapchat, Instagram… se généralise. Ces plateformes sont à la fois des espaces de socialisation, de partage, de création, d’interaction qui questionnent l’enseignant.

Source : Flickr . Tests de macro sur un écran : Site facebook par Franco Bouly CC

En tous lieux, en tous temps…

Une enquête publiée par les Cahiers Pédagogiques confirme l’hypothèse que les adolescents sont non seulement des internautes, mais surtout des mobinautes.

  • 72,1 % des collégiens de quatrième interrogés déclarent posséder un smartphone.
  • 94,2 % d’entre eux se sont connectés la semaine précédant l’enquête.
  • Ces collégiens se connectent principalement chez eux (66,8 %) ou dans leur chambre (53,6 %).
Source : Flickr. Close-up of a hand hovering above a smartphone in a dark room. The only source of illumination is the cellphone par apanexperterna.se CC

qui (potentiellement) accèdent à l’ensemble du savoir

Au regard de cette population d’élèves connectés qui tient désormais le monde au creux de sa main, le philosophe Michel Serres indique que le mode d’accès au savoir évolue et interroge la posture de l’enseignant. Un positionnement nouveau est à adopter.

  • L’enseignant doit accorder une présomption de compétence à ses élèves.
  • Favoriser l’importance d’une “tête bien faite” qui puisse donner du sens aux informations.
  • Privilégier une position active devant les nouveaux médias pour comprendre, critiquer, ordonner…

Économie de l’attention, contrôle contre richesse des contenus et des relations

Mais les médias sociaux en ligne construisent leur modèle économique sur le concept de l’économie de l’attention. Le risque pour les adolescents est alors de devenir captifs d’une ou de quelques plateformes qui leur adressent des contenus en lien avec leurs centres d’intérêt ou en fonction des recommandations de leur communauté, au point de les enfermer. C’est ce qu’explique Benjamin Bayart, cofondateur de la Quadrature du net, au micro de France Culture.

Propos par ailleurs résumé dans ce Tweet :

Outre la nécessité de diversifier ses modes de navigations en utilisant la plus grande variété de plateformes possible, l’internaute vigilant est celui qui porte attention aux données qu’il communique aux acteurs de l’Internet. Comme le souligne Marc Bidan dans son article Relecture du post-scriptum de Gilles Deleuze pour temps numériques :

nos colliers électroniques sont nos téléphones portables, nos GPS, nos montres connectées, nos réseaux sociaux et ils alimentent nos usines à données.

Avec le développement des plateformes, le concept deleuzien d’une “société de contrôle” trouve un nouvel écho : celui des “sociétés numériques de contrôle”. Cette société s’appuie sur les “données que nous acceptons peu ou prou de rendre disponibles à la collecte” et par là même au traitement algorythmique. Avec les technologies numériques le contrôle s’opère de manière ubiquitaire et non-coercitive, sans limite de durée… Ces “contrôles (…) basés sur le couple identifiant/mot de passe”, permettent entre-autre l’analyse de de nos actions, l’ordre d’affichage des contenus sur nos time-lines… “La plupart du temps nous en connaissons le top départ, mais rarement le clap de fin”.

Source : Flickr, Gilles Deleuze, painted portrait _DDC3363 par Thierry Ehrmann CC

Le numérique un environnement de travail


Un bureau mobile

Aujourd’hui le numérique unifie l’ensemble des outils de travail de l’enseignant. Avec un terminal connecté il est possible de tenir un agenda, un calendrier, de suivre l’évolution de sa carrière, de communiquer, de s’organiser et de travailler en équipe, de préparer ses cours et de consulter des documents de référence ou encore d’accompagner ses élèves dans ou en dehors de la classe. Désormais, l’ordinateur, mais aussi la tablette ou la smartphone deviennent le bureau mobile du professeur.

Pour s’organiser…

Le navigateur Internet de l’ordinateur ou les applications installées sur les smartphones et les tablettes permettent à l’enseignant d’organiser son temps de travail, de correspondre et d’échanger en utilisant les outils de messagerie électronique, d’opérer un suivi administratif de son évolution de carrière, d’accéder à l’ENT de son établissement et à l’ensemble des services indispensables à ses gestes professionnels. Ces outils de navigation sont en mesure d’afficher :

  • L’agenda en ligne
  • La messagerie académique
  • Le service i-Prof
  • L’accès aux services de l’ENT

Pour une organisation plus efficace, chacune de ses adresses peut être mise en favori. C’est-à-dire épinglée dans le navigateur afin d’être toujours à portée de clic.

Source : Flickr. Firefox logo

Préparer ses cours…

De nombreuses applications utiles à la préparation du temps pédagogique.

  • Des outils de bureautique sont disponibles, parfois gratuitement et sous licence libres. Ils permettent d’élaborer des supports de cours sur ordinateur mais aussi à partir de tablettes et de smartphones. Pour se repérer dans l’offre de logiciel et d’applications mobiles utiles aux enseignants, le Pôle Numérique de l’académie de Créteil à mis en ligne une plateforme dédiée.
  • Des logiciels de TNI peuvent être installés sur les ordinateurs des enseignants pour préparer des séquences faisant appel au tableau interactif.
  • Des applications utiles à l’enseignement des différentes disciplines (Histoire-Géographie, Physique-Chimie, EPS, Mathématiques…) existent. Elles sont notamment répertoriées sur le site MaMédiathèqueEdumarket.
  • Des portails de ressources spécialement conçus offrent aux enseignants la possibilité d’utiliser des ressources et des contenus “académiques” Eduthèque en est le meilleur exemple. Ces contenus peuvent ensuite être agrégées dans les supports numériques servant de point d’ancrage au cours.

Acquérir une culture numérique


Balayer les idées reçues

Le texte : l’élément clé des utilisations du numérique. La littératie numérique des compétences pour lire et écrire avec le numérique

Le numérique attribue une place centrale au texte. Laurence Allard (Maître de conférences, sociologue des usages numériques, IRCAV-Paris-III/Lille-III. ) affirme que le numérique doit être considéré comme une technologie d’écriture métissant les langages et les signes.

Lire, écrire sont des opérations fondamentales à l’utilisation du numérique. On parle de littératies numériques. C’est-à-dire de compétences associant des tâches complexes comme :

  • Utiliser, c’est-à-dire acquérir des connaissances techniques permettant d’utiliser aisément l’ordinateur, l’Internet, les programmes informatiques, les moteurs de recherche et les bases de données en ligne, les technologies comme l’infonuagique (ou cloud computing).
  • Comprendre, pour saisir, mettre en contexte et évaluer avec circonspection les médias numériques, de manière à pouvoir prendre des décisions éclairées sur nos agissements et nos découvertes en ligne. Pour savoir reconnaître de quelle manière les nouvelles technologies agissent sur notre comportement et nos perceptions, nos croyances et nos sentiments vis-à-vis du monde qui nous entoure.
  • Créer, c’est-à-dire savoir produire des contenus et communiquer efficacement en utilisant divers outils et médias numériques. Créer à partir de médias numériques exige de savoir adapter son produit selon le contexte et le public cible ; d’associer des médias complexes en conjuguant, l’image, le son et la vidéo ; d’utiliser de manière efficace et responsable le contenu généré par les utilisateurs et le Web 2.0 y compris les blogs et les forums de discussion, le partage de photos et vidéos, les jeux sociaux et autres formes de médias sociaux.
Source : Flickr; Words! par anneheathen CC
Le mythe du digital native

Pour Laurence Allard, le digital native n’existe pas. Ce concept est pour partie virtuel, voir mythologique (au sens ou l’entend R. Barthes). Si le digital native n’existe pas, c’est aussi parce que la fracture numérique est intra-générationelle. Aujourd’hui les adolescents “se différencient de moins en moins par la possession et la fréquence d’utilisation d’un ordinateur ; en revanche, ils continuent de se différencier de façon significative par leurs usages de celui-ci”

Source : Flickr. Digital natives par Thomas Angermann CC
Internet est un facteur de dé-socialisation

Pour le chercheur Antoni Casilli une majorité d’internautes a recours aux réseaux sociaux en ligne dans le cadre de ses relations, entre étudiants ou collègues de travail. Ils sont donc déjà établis dans une sphère sociale. Avant d’être amies sur Facebook, deux personnes sont bien souvent d’abord amies en dehors du net. Les médias sociaux sont aussi le moyen de tisser des liens supplémentaires avec les personnes éloignées du premier cercle de connaissance.

Aujourd’hui les médias sociaux constituent une véritable place publique. On y apprend en tissant des liens, en créant, en gardant une mémoire partagée de ses navigations, en échangeant idées et points de vues.

Source : Flickr. Roman Agora, Athens par Dave Anteh CC
Des espaces numériques conçus pour les professionnels de l’éducation

Il existe des réseaux sociaux professionnels en ligne pour les enseignants. Comme la plateforme Viaéduc qui permet aux professeurs du premier et du second degrés d’échanger des points de vues, de partager des ressources, d’élaborer à plusieurs des contenus.

Se former au numérique avec le numérique

Les utilisations, les ressources et les technologies du numérique évoluent continuellement. Pour intégrer le numérique dans ses pratiques de classe, il est nécessaire d’assurer un travail de veille, d’auto-formation. Pour ce faire, il existe des sites qui permettent d’acquérir ou d’approfondir ses connaissances :


Le numérique dans la classe


Le numérique, un environnement

La médiologue Louise Merzeau précise dans une interview accordée au site docpourdocs qu’en contexte pédagogique, “le numérique ne peut être envisagé dans un rapport d’extériorité au système de connaissance, de mémoire et de transmission qu’il est censé perpétuer”. Selon elle le numérique “désigne désormais un milieu beaucoup plus qu’un outil”… “Il faudrait le penser comme le contexte qui réorganise l’ensemble des connaissances”.

Apprendre, enseigner, créer avec le numérique suppose donc d’agir en immersion au sein même de ce milieu. Ce bain est d’autant plus nécessaire que les technologies numériques requièrent un apprentissage récurrent.

Source : Flickr. Detroit Public Library, par Knight Foundation CC

La posture pédagogique de l’enseignant

Enseigner avec/au numérique c’est aussi adopter une posture médiane où l’enseignant est plus que jamais au centre de l’acquisition des savoirs et des compétences.

Source : Slideshare. Numérique et éducation, état des lieux, enjeux et perpectives par Elie Allouche http://fr.slideshare.net/elieallouche/numerique-education-eallouchejan14

Enseigner par le numérique

Intégrer le numérique dans les apprentissages c’est utiliser les facilités et les possibilités induites par les outils et les supports numérique :

  • La répétition à l’infini qui favorise la mémorisation et permet de s’exercer.
  • L’annotation : les applications (traitements de textes, logiciel de lecture, éditeurs d’images) installées sur les supports numériques (Tablettes, liseuses, ordinateurs) sont de formidables outils d’annotion du texte et de l’image sous toutes ses formes.
  • Oralisation : les supports numériques sont des outils de captation et de diffusion du son, de la voix
  • Intégration des ressources multimédia. Les supports numériques associent efficacement : sons, textes, images (fixes ou animées) et offrent des expériences de lecture riches et interactives, souvent richement documentées. Des services en lignes, parfois “grand-public” permettent de concevoir des médias aussi différents que des capsules vidéos, des présentations enrichies, des images interactives, des récits immersifs…

Enseigner avec le numérique

Le numérique facilite et augmente la diversification des modalités pédagogiques

Éduquer au numérique

Enseigner avec le numérique c’est aussi enseigner au numérique. Cet aspect est à prendre absolument en compte. Les enquêtes montrent que les adolescents ont des usages hétérogènes du numérique, souvent marqués sociologiquement.

  • Enseigner les littératies médiatiques et numériques.
  • Aborder les questions liées à l’identité numérique : pour apprendre à agir au sein des environnements numériques, prendre part aux échanges dans l’Internet social, s’informer, comprendre et apprendre, tout en maîtrisant sa présence numérique.
  • Développer une culture du numérique. Louise Merzeau indique que “le numérique devient le milieu ambiant où s’effectuent la plupart de nos activités sociales (travailler, consommer, jouer, converser…). C’est ce qui rend difficile, mais aussi passionnant, le travail qui vise à le mettre à la bonne distance critique, pour en produire une intelligibilité.”

Éduquer au numérique c’est aussi le moyen de favoriser l’égalité entre des citoyens en devenir.

Source : Flickr. Service photographie Conseil Départemental du Val-de-Marne CC

Une stratégie et des ressources académiques


La DANE

La Délégation Académique au Numérique assure le pilotage académique en matière de numérique éducatif. La politique académique est explicitée par un guide de mise en oeuvre du numérique. La DANE propose par ailleurs des formations en établissement.

Canopé

Partenaire de la DANE au sein du Pôle Numérique, le réseau Canopé édite le guide Ordival. Il met en oeuvre un plan d’animations pour accompagner les enseignants du Val-de-Marne dans l’utilisation du numérique ainsi qu’un catalogue de formations à la demande. Le fil Twitter de l’Atelier Canopé du Val-de-Marne relaie le travail de veille des médiateurs documentaires en matière de numérique éducatif et d’actualité pédagogique de proximité.

Les services de l’Atelier Canopé du Val-de-Marne se déclinent entre :

Une offre d’accompagnement pédagogique des enseignants.

Une offre de ressources numériques nationales.

Une offre de ressources numériques académiques intégrant notamment des applications mobiles pour smartphones et tablettes.

Une offre de prêt de livres au format électronique. La bibliothèque numérique de l’éducation, accessible sur abonnement, propose actuellement plus de 400 documents au téléchargement.

La carte d’abonné à l’Atelier Canopé du Val-de-Marne ouvre également l’accès au portail Europresse

Le réseau Canopé est également partenaire du réseau social professionnel en ligne des enseignants : Viaéduc