Personne n’aime travailler avec un con (ou même plusieurs) !
Richard Delaume
41

En effet Richard, la vie d’un entrepreneur est semée d’embûches. Je ne te le fait pas dire. Plusieurs petites remarques sur ton post tout à fait bien senti mais qui omet quelques points que je vais me permettre de rajouter si tu n’y vois pas d’inconvénient. 
Qualité fondamentale n°4: Le respect. On ne traite pas les gens de cons avant d’avoir fait son examen de conscience. Tout du moins pas publiquement, même en prenant soin de ne pas mentioner l’identité de la personne (la diffamation n’est jamais loin, tes années dans la presse t’auront au moins appris ça). Bloquer l’accès de ta publication au fameux “con” suggère que tu te doute du caractère irritant de tes propos et dénote d’une certaine malhonnêteté qui s’exprime par la dissimulation de ceux-ci aux yeux de l’intéressé.

Qualité fondamentale n°5: Assumer ses responsabilités. S’il est évident que les choses peuvent toujours mal tourner entre associés, il n’en reste pas moins qu’ils sont engagés l’un vers l’autre. Que ce soit sur le partage des gains, ou le partage de responsabilités juridiques, les pertes éventuelles etc. Responsabilités que tu as vite fait d’oublier pour voguer vers d’autres aventures, laissant derrière toi les problèmes sans te soucier de l’impact qu’ils auraient sur l’associé restant… On peut porter à ton crédit des mois de silence, d’absentéisme et/ou d’esquives téléphoniques, un refus chaque fois renouvelé de t’investir administrativement dans la bonne marche de “ton expérience précédente et assez pénible” et ton refus de produire un travail qui aurait permis à l’entreprise de continuer à exister.

Qualité fondamentale n°6: L’Honnêteté. Déformer les faits à son propre avantage pour en tirer parti n’est guère honnête et laisse transparaitre, là encore un état d’esprit particulier.

Avant de donner des leçons aux entrepreneurs, tu devrais prendre quelques cours d’humilité et réfléchir à ta façon de faire les choses. 
Tu pourras rétorquer évidement que ce post ne fait en rien référence à l’expérience Chewbahat, il reste que ce sera une malhonnêteté de plus.

Je reste à ta disposition pour débattre de tout cela, et aux lecteurs de ton blog, je ne leur déconseille que trop vivement une quelconque association avec toi.

Cheers

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.