Grâce à elle, nos animaux n’ont plus l’angoisse des cliniques…

Si comme plus de 30 millions de français, vous vivez avec un ou plusieurs animaux de compagnies, vous partagez une certitude commune : aucun animal n’aime les cliniques vétérinaires ! Bien-sûr, on ne va pas chez le dentiste pour le plaisir, mais comment expliquer à son chien adoré que c’est pour son bien ? Ne vous posez plus la question, nous avons trouvé la solution pour vous ! Rencontre avec Candy SICHET, docteur vétérinaire à domicile…

Les animaux aussi ont leur médecin traitant ambulant

Un vétérinaire à domicile, c’est en quelque sorte les avantages de la clinique sans les inconvénients. Visites de contrôle, petites opérations, diagnostic et prescription, vaccins, blessures et conseils : pour des honoraires équivalents à ceux d’une clinique (hors urgences), vous aurez le luxe de ne pas vous déplacer, mais avant tout de ne pas déplacer votre animal ! « Un jour alors que je me baladais en forêt, je repensais à ces animaux qui arrivaient très anxieux à la clinique où je travaillais… C’est alors que je me suis demandée : et si c’était moi qui me déplaçais ? ». Et elle n’avait pas si tort. Depuis qu’elle exerce son activité à domicile, elle en est certaine : les animaux sont plus naturels, joyeux, voir même ravis de la visite de leur véto traitant ! « Je suis si proche de mes patients que je prends des tas de photos d’eux (postées régulièrement sur son site internet, ndlr). Je suis comme une membre de leur famille, je les connais et ils me connaissent ».

S’adapter aux besoins des humains

Le docteur SICHET est la seule vétérinaire du Val d’Oise à pratiquer à domicile. En France, ils sont encore très peu nombreux pour les visites hors urgences. Des services qui, pourrait-on penser, touchent une population plutôt âgée. « Faux ! » nous promet la vétérinaire, « je croise au quotidien de jeunes couples ou des actifs qui trouvent la visite à domicile bien plus pratique, de toutes les catégories sociales ». Ils trouvent en ces services de vrais avantages. Si on pense que 70% du travail du vétérinaire se fait sur l’humain — conseiller, communiquer, rassurer — alors cela a forcément du sens. « Sur place, j’ai accès à une mine d’informations visuelles, le propriétaire ne peut pas me cacher une information. Je connais l’environnement direct de l’animal, et cela m’est d’une grande aide pour mes diagnostics. Pour prendre bien le temps de s’occuper de ses patients — les animaux — et de ses clients — les humains, Candy SICHET a préféré se limiter à quelques visites par jour. « C’est un choix délibéré. Bien que je sois la seule dans la région, je me dois de prendre mon temps avec chaque animal ». Pour certains soins comme les opérations lourdes, des radiologies ou des scanners, il faudra quand même passer par la case cabinet vétérinaire.

De notre entretien avec une vétérinaire pas comme les autres, nous retiendrons une empathie à toute épreuve, un profond respect pour chaque individu qu’elle croise au cours de ses interventions, humain ou animal, et une volonté toujours affirmée de faire avancer le bien-être animal.

Tristan FERRE, ChezMonEleveur.fr
Show your support

Clapping shows how much you appreciated ChezMonEleveur’s story.