IRL ?

En BTS, mon épreuve de français consistait à définir les nouveaux enjeux de la communication au sein des sociétés contemporaines. Il titrait “paroles, échanges, conversations et révolution numérique”. Bon.
Le sujet consistait en une analyse de corpus, une “synthèse concise et ordonnée”. J’écrivais donc, synthétisais, comparais des textes dont les notions comme la virtualisation des outils, la perte de sens.
Ce que j’écrivais était, à mon avis déconnectée d’exemples réels, les mots que j’écrivais ne relevaient pas d’une vérité tangible pour moi, je n’avais pas “fait” l’expérience du virtuel ni d’un quelconque monde parallèle. J’en gardais l’enseignement de deux mondes opposés et dont les significations, les outils, les rôles étaient destinés à s’opposer et à se défier. Deux mondes, qui pourtant n’en étaient qu’un seul au quotidien. Mais sans que je le relève ce fait.

au cours d’une discussion bien plus récente, on m’informait de la redéfinition récente du mot “ virtuel”, ou de son obsolescence. Cette réflexion était issue du discours d’un/de designers faisant cours à mon ami. Ce dernier semblait vivre cette réflexion comme une changement de paradygme total pour la sphère virtuelle , une vérité enfin révelée. Le virtuel n’était donc pas en opposition, en contradiction avec la “verité tangible de la vie”, ou ce que ma mère appelait pendant mon adolescence “la vie hors de ta chambre”, la “vie avec de vrais gens”.

Aujourd’hui je remarque donc ce glissement — dumoins dans la sphère des designers— entre un fantasme, un engouement pour le virtuel, vers un engouement pour une technologie réelle, ou “In Real Life”. IRL étant un terme dont la présence dans le vocabulaire courant me semble croître de jour en jour, ou bien croître proportionnellement à l’interêt que je lui prête.

Il faut noter cependant que la fracture réel/virtuel reste encore sujet à débat:
Ramenez mon djeeh‏@Babatche91
LES gens qui se mettent en couple sur internet sans se voir vous faites pitié

___

Pour la synthèse du cours, merci à :

Marie Malarme‏@MarieMalarme
#HNMMI comme si le réel et le virtuel étaient deux mondes distincts et séparés / pourtant ils fusionnent et interagissent