Agenda culturel des 29, 30 et 31 janvier 2016


Théâtre : L’apprenti

Vendredi 29 et samedi 30 janvier 2016 à 20h30
Petit Théâtre Odyssée — L’Escale
25 rue de la Gare
Levallois

Julien, adolescent dégourdi et hâbleur, mécontent du non-investissement de son père biologique dans leur relation filiale, se cherche un père de substitution au cours d’une année forte en rebondissements affectifs. Il découvre en la personne de Pascal, adulte bourru et solitaire d’une quarantaine d’années, un apprenti « père » qui il deviendra à coup sûr un maître en éducation.

Pièce de Daniel Keene (Éditions Théâtrales Jeunesse)
À partir de 12 ans
Avec Rémi Goutalier et Jean-Marc Haloche


Théâtre : L’enfant colibri

Dimanche 31 janvier 2016 à 16 h
Petit Théâtre Odyssée — L’Escale
25 rue de la Gare
Levallois

La Compagnie Ici Londres, accueillie en résidence création à L’Escale, présente « L’enfant colibri » écrit et mis en scène par Jean-Marc Haloche.
À partir de 10 ans.



Concert : Les Cris de Paris
5.1–40 voix spatialisées

Samedi 30 janvier 2016 à 20h30
Salle Ravel
33 rue Gabriel-Péri
Levallois

Une performance qui invite le public à une expérience sensorielle inouïe : être immergé dans la pénombre par 40 voix spatialisées (plusieurs chœurs dispersés, reliés à la direction de Geoffroy Jourdain par un dispositif vidéo) pour découvrir des chefs d’œuvre tels que le célèbre Spem in alium de Thomas Tallis et leurs échos contemporains, comme Tempus fugit, toucher d’ombre, commande des Cris de Paris au compositeur Aurélien Dumont.


Exposition : Dito Kadum

Jusqu’au vendredi 19 février 2016
Galerie de L’Escale
25 rue de la Gare
Levallois

Dito Kadum est un Artiste digital — photographe / cartomancien français.
Il invente le concept art-couture, mélangeant l’art digital à la laine, projetant la toile en dehors de son cadre pour explorer l’espace et provoquer de nouveaux stimuli. Passionné par les arts divinatoires, il créé l’art prophétique, art interactif et révélateur des futurs inspiré du test de Rorschach et de technique d’encromancie (percevoir les choses à travers des taches d’encre).


Exposition : On dirait le sud

Du vendredi 29 janvier au dimanche 13 mars 2016
Médiathèque Gustave Eiffel
111 rue Jean-Jaurès
Levallois

Cette exposition met en lumière des artistes azuréens :

  • Patrick Moya, artiste niçois de renom au style très personnel s’articulant autour de son propre personnage et de son univers.
  • Laurent Bosio, artiste niçois également, s’exprimant à travers la peinture et la sculpture depuis près de 30 ans.
  • Jéremy Taburchi, jeune peintre et sculpteur, développant son art autour de son personnage principal le chat rose depuis 2000.
  • Didier Triglia, artiste perpignanais autodidacte, s’inspirant du pop Art et de la figuration libre depuis une dizaine d’années.

Très bon week-end à tous !

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.