Les nouveaux métiers de la transformation numérique

Ce jeudi 12 mai 2016, nous inaugurions avec STUDIIO un nouveau format de conférence sous forme de petit-déjeuner débat. Le principe : plutôt que d’écouter un intervenant parler pendant 1h et lui poser des questions ensuite, l’intervenant devient facilitateur d’un débat entre les participants, qui posent les questions et y répondent de manière collaborative. Le sujet traité lors de cette première édition : les nouveaux métiers de la transformation numérique.

L’intervenant : c’est Jonathan Azoulay, le fondateur d’Urban Linker et de Talent.io qui a accepté de se livrer à l’exercice et qui a notamment partagé avec les participants toute sa connaissance du marché de l’emploi dans le numérique.

Les sujets abordés

  • Il y a beaucoup de nouveaux mots et d’acronymes à maîtriser lorsqu’on veut se reconvertir dans les métiers du numériques ;
  • Les évolutions technologiques et leurs impacts sur les méthodes de travail ont effectivement créés de nouveaux postes. Growth Hacker, Chief Digital Officer, Product Manager ou encore Data Scientist ne sont pas que des buzz words mais sont de vraies nouvelles fonctions avec de vraies nouvelles responsabilités ;
  • Le point commun de ces nouveaux postes : ils sont à la croisée des chemins et nécessitent un minimum de compétences techniques, business et design ;
  • De plus en plus d’entreprises prennent conscience de l’importance des responsables produits (les Product Managers), ces “diplomates” qui traduisent les besoins marché en spécifications techniques tout en gardant en tête l’expérience utilisateur (UX) ;
  • Les développeurs informatique sont les “enfants gâtés du marché de l’emploi” et sont très demandés par les recruteurs, mais les compétences demandées changent de plus en plus souvent et les développeurs seniors doivent continuellement se mettre à la page ;
  • En parlant des “seniors”, il est très difficile de changer de poste en France dès qu’on dépasse la barre des 45 ans. Beaucoup de raisons à cela mais peu de solutions pour y remédier. Une façon de rebondir pour les personnes concernées est de se mettre à leur compte (en auto-entrepreneur par exemple) pour faire profiter plusieurs entreprises de leur expérience.

Lessons Learned

  • Très bon retour des participants sur le format même si certains auraient souhaité un peu plus de cadrage et étaient frustrés de ne pas aborder certains points → lors du prochain petit-déjeuner, nous afficherons un plan des points qui seront abordés
  • Il est très difficile de partager un rendu vidéo d’un débat comme celui-là → nous essaierons d’utiliser un scriber la prochaine fois pour faire un compte-rendu visuel de la session

Vous souhaitez participer à notre prochain petit-déjeuner ? Il aura lieu le 16 juin prochain sur le thème : Transformation Numérique et Vie au travail. Et en plus c’est gratuit ;)