Cherchez le traducteur dans le pays du lecteur

Très souvent, on peut entendre, lire, sentir ou voir qu’un texte n’a pas été traduit par un locuteur natif : les phrases ne coulent pas de source, le traducteur emploie des mots qui ne correspondent pas au contexte, etc. Si le but est d’inciter le lecteur à passer à l’acte (call to action par ex.), un tel texte rate très souvent sa cible. Le lecteur est distrait. Il doit réfléchir pour percevoir le sens exact du texte.

D’où l’importance de travailler avec des locuteurs natifs. Faites en sorte de trouver un traducteur qui vit dans le pays de votre groupe cible et qui a pour langue maternelle la langue de ce pays. C’est votre meilleure garantie si vous voulez que votre texte fasse mouche.

C’est précisément pour cette raison que je collabore plus souvent qu’à mon tour avec des traducteurs de Belgique et de l’étranger. Si votre texte est destiné à la Wallonie ou à la France, je choisis un traducteur qui réside effectivement dans la région ou le pays. Si ce texte s’adresse à la fois aux publics français et wallons, je travaille — contrairement aux grands bureaux de traduction — avec un tandem traducteur français et réviseur wallon ou vice versa. L’idée est de parvenir à un texte « neutre ». Le même principe prévaut pour le néerlandais de Flandre et des Pays-Bas, l’allemand d’Allemagne, de Suisse, d’Autriche ou l’anglais américain ou britannique, etc.

À l’instar de chaque pays, toute langue a des spécificités dont il faut tenir compte. Pour faire passer un texte auprès de votre public cible, il faut trouver les bons partenaires. À défaut, votre message risque de rater sa cible. Quant aux efforts et à l’argent investis, ils n’auront servi à rien.

Vous êtes à la recherche d’un traducteur ? N’hésitez pas à passer la frontière pour trouver un indépendant de la même langue maternelle que votre lecteur et qui partage des affinités avec vos activités.

Vous n’en trouvez pas ? Vous n’avez pas un réseau de relations suffisamment étoffé ? Demandez conseil à un traducteur indépendant de votre cercle de connaissances. Il/elle pourra certainement vous recommander quelqu’un (ou comme moi, s’occuper du reste).

Els Peleman
EP Vertalingen