Les Mots De La Campagne : “L’extrême hypocrisie”

Encore une fois, le choix des mots en dit long. J.L Mélenchon ne donne pas de consigne de vote et renvoie dos à dos Emmanuel Macron et Marine Le Pen. A cet effet, il a besoin d’un parallélisme bien rhétorique et il invente le concept d’ »extrême finance » pour faire pendant à « extrême droite ». Comment ne pas voir que l’emploi de cet adjectif n’a d’autre fonction que de poser l’équivalence entre deux mouvements qui n’ont rien à voir l’un avec l’autre ? Comment ne pas voir qu’en assimilant En Marche ! et tous ses pauvres adhérents à « l’extrême finance », il cherche à escamoter ce qui le dérange : En Marche ! est un mouvement dont la base est populaire et qui l’a battu dans un scrutin démocratique. Il tente donc un tour de passe-passe fondé sur un simple jeu de mots qui, pour le coup, est un jeu vraiment dangereux. Il faudra qu’il en porte la responsabilité. Et, quant à ses hypocrites pudeurs de gazelle, lesquelles l’empêchent de dire clairement qu’il fait le jeu du FN, elles ne trompent — je l’espère — personne.

Isabelle Mimouni, adhérente En Marche Paris 11ème