CHAMPIONNATS US, 5e JOURNÉE : 3e TITRE POUR KATHLEEN BAKER ; KALISZ SUPER-STAR ET SIMONE MANUEL A SA MAIN

Éric LAHMY

Lundi 30 Juillet 2018

Décidément, ces championnats US 2018 d’Irvine n’auront pas montré un grand Caeleb DRESSEL En nage libre, le meilleur nageur du monde de 2017 a été inférieur à sa valeur de l’année passée, et après sa défaite sur 100 mètres où Blake PIERONI l’a emporté, il a été devancé sur 50, par le jeune Michael ANDREW, qui continue son bonhomme de chemin et un an après avoir éreinté le record mondial junior (21s75), en est maintenant à 21s48 : un temps guère mirobolant, mais qui lui donne une place en finale mondiale.

DRESSEL, avec 21s67, est assez éloigné du temps qui lui donna la victoire aux mondiaux de Budapest (21s15). Mais il est juste un peu en-dessous de ce qu’il avait obtenu aux championnats des Etats-Unis 2017, où il l’avait emporté en 21s53. Vue sous cet angle, la performance de ANDREW prend un certain relief, puisqu’il est plus rapide que DRESSEL l’an passé… et la contre-performance de DRESSEL peut être relativisée !

Sur 800 mètres, Zane GROTHE l’emporte et réalise donc un doublé, puisqu’il avait gagné aussi le 400. Mais si son succès sur la distance inférieure était obtenu avec un temps assez quelconque, son résultat sur 800 est d’une bien meilleure valeur… GROTHE bat son vieux rival WILIMOVSKY (lequel avait disposé de lui dans le 1500 mètres), construisant l’essentiel d’une avance finale de trois secondes dans les deux cents derniers mètres.

Chase KALISZ, décidément imprenable aux USA dans les quatre nages, réussit un temps de haute valeur, et devance, comme l’an passé, Abrahm DeVine. Aux mondiaux de Budapest, personne d’autre que lui-même n’aurait battu son temps d’Irvine, 1’55s73

Simone MANUEL, c’était attendu, s’approprie le 50 mètres, très nettement devant l’habituel bataillon des sprinteuses, Abbey WEITZEIL, Margo GEER, Grace ARIOLA, Madison KENNEDY et Kelsi DAHLIA.

La victoire de Kathleen BAKER, en revanche, n’était pas annoncée par les augures, sur 200 mètres quatre nages, qui privilégiaient dans les pronostics la championne en titre, Melanie MARGALIS ou encore Ella EASTIN.

Mais la toute nouvelle recordwoman du monde du 100 mètres dos est en grande forme et l’a montré. Elle a empoché son troisième titre national après ceux des 100 et 200 dos. On l’attendait dans sa nage de prédilection, mais elle anticipe en se lançant en tête dès le parcours de papillon, 27s94. Bien entendu, le parcours en dos en 31s81 lui permet d’enfoncer le clou, et contraint ses rivales à sortir le grand jeu pour ne pas être trop décollées. En brasse, BAKER, non seulement ne cède rien, mais en 37s32, se montre la plus rapide de toutes, à égalité avec MARGALIS. BAKER est une solide nageuse de crawl, et cela se voit, car elle ne se fait rien reprendre dans ce secteur également ; son temps final, 2’8s32, est le plus rapide jamais nagé sur le territoire états-unien. Ce « record » appartenait à Katerina HOSSZU avec 2’8s66.

MESSIEURS. — 50 libre : 1. Michael ANDREW, 21s48 ; 2. Caeleb DRESSEL, 21s67; 3. Nathan ADRIAN, 21s85; 4. Michael CHADWICK, 22s00.

800 libre : 1. Zane GROTHE, 7’44s57; 2. Jordan WILIMOVSKY, 7’47s51; 3. Robert FINKE, 7’51s41.

26s77, 27s74, 28s70, 28s93, 29s21, 29s22, 29s24, 29s30 = 3’49s11

200 4 nages : 1. Chase KALISZ, 1’55s73; 2. Abrahm DeVINE, 1’57s41; 3. Gunnar BENTZ et Andrew SELISKAR, 1’58s23; 5. Josh PRENOT, 1’58s57; 6. Jay LITHERLAND, 1’59s11 (en series, 1’58s97.

DAMES.- 50 libre : 1. Simone MANUEL, 24s10 ; 2. Abbey WEITZEIL, 24s63; 3. Margo GEER, 24s79 (en séries, 24s77); 4. Grace ARIOLA, 24s83.

1500 libre : 1. Ashley TWICHELL, 15’55s68 ; 2. Ally McHUGH, 16’2s56; 3. Erica SULLIVAN, 16’2s88; 4. Haley ANDERSON, 16’4s81.

200 4 nages : 1. Kathleen BAKER, 2’8s32; 2. Melanie MARGALIS, 2’9s43; 3. Ella EASTIN, 2’10s84; 4. Evie PFEIFER, 2’11s53; 5. Megan SMALL, 2’11s65. En séries, Alex WALSH, 2’11s83


Originally published at .

Like what you read? Give Eric Lahmy a round of applause.

From a quick cheer to a standing ovation, clap to show how much you enjoyed this story.