EXEMPLE INSEP : LA FÉDÉRATION FRANÇAISE A-T-ELLE HONTE DE SES CENTRES D’ENTRAÎNEMENT ?

Éric LAHMY

Jeudi 22 Novembre 2018

J’ai beaucoup aimé ce petit texte paru dans le site fédéral Extra Nat que je vous passe in extenso.

“Jeudi 22 Novembre 2018–17:54
 Le Centre national d’entraînement de l’INSEP performe lors des championnats de France 25m — C’est fort d’un bilan de 17 médailles — 6 en or, 6 en argent et 5 en bronze — conquises en quatre journées, que les nageurs du Centre national d’entraînement de l’INSEP sont repartis des championnats de France 25m de Montpellier. De quoi satisfaire pleinement les trois entraîneurs du CNE, qui avait fait de ce premier rendez-vous avec la concurrence nationale, une étape test dans la préparation de cette saison préolympique. Un bilan historique que la structure fédérale n’avait plus connu depuis le début des années 90 !”

La belle information que voilà. Mais ce qui m’intéresse, c’est pourquoi l’appartenance des nageurs aux divers centres nationaux d’entraînement a-t-elle disparu des résultats des championnats de France alors que cette appartenance était bien indiquée les années passées ? Pourquoi cette information qui permettait de distinguer les centres nationaux d’entraînement (et donc par exemple celui de l’INSEP) et d’évaluer leur job a-t-elle été jugée inutile et a-t-elle été effacée ?

Pourquoi les clubs comme le Stade de Vanves ou Montpellier Métropole qui n’entraînent pas leurs nageurs vedettes sont-ils cités auprès des noms des nageurs et de leurs résultats (ce qui ne me dérange pas d’ailleurs) tandis que les centres qui les hébergent et les préparent et font tout le boulot à l’année passent à la trappe ?

Pourra-t-on me l’expliquer? Non, on ne pourra pas, parce que c’est tellement idiot que personne n’aura le courage de me donner une explication qui de toute façon ne tiendra pas debout.

Pourquoi en lisant les résultats des championnats de France, ne voit-on pas la distinction entre Roman FUCHS, le vainqueur du 400 mètres, qui est entraîné à l’INSEP par Michel CHRETIEN et Mewen TOMAC qui est entraîné à Amiens par son remplaçant Mathieu NEUILLET, distinction que je ne puis faire et que je n’apprends que quand Jérémy STRAVIUS prend la peine d’en faire la remarque à travers le Facebook de Swim Swam français ?

Et dès lors, pourquoi, une fois passés les championnats de France, la Fédération française de natation qui a bien planqué l’info vient-elle se glorifier à la 13e heure du travail qui a été si bien fait par le Centre, du combien de médailles qui ont été gagnées, mais de manière “modeste”, entre nous, au milieu d’un tombereau d’infos ExtraNat, après nous l’avoir caché comme une maladie honteuse et sans même nous faire savoir qui sont les nageurs du Centre médaillés, ni d’ailleurs nous donner les autres résultats des fameux centres ?

Curieux, non ?


Originally published at .