LAUSANNE : TAYLOR RUCK PARTOUT, 200 LIBRE, 100 ET 200 DOS

Eric LAHMY

Vendredi 22 Décembre 2017

On attendait avec curiosité le 200 mètres de Charlotte Bonnet, après son succès de la veille sur 100, à la Lausanne Cup. Mais en fait de coupe, celle de Charlotte était pleine, et la Niçoise avait senti une grosse fatigue s’abattre sur elle, après cette suite d’efforts maximum consentis depuis un mois, entre championnats de France et d’Europe. Tout le monde n’est pas taillé dans le métal d’Iron Lady, qui a bien dû consentir pour sa part à l’ex-aequo, sur 100 dos, à la Canadienne Taylor Ruck…

C’est l’Ontarienne, grande araignée (1,80m, 60kg) qui s’était révélée aux championnats du monde juniors 2015, où elle s’imposait dans des temps canon sur 100 et 200 et se médaillait au 200 dos, qui a remporté le 200 libre de Lausanne, non sans un farouche défi de Femke Heemskerk, laquelle n’était devancée que de 17 centièmes. Charlotte s’était placée, en séries, avec le deuxième temps derrière Ruck, 1’55s12 contre 1’55s11. En finale, passée en 55s34, quatrième mais tout près des deux Canadiennes pratiquement dans le même mouvement, 55s06 (Ruck) et 55s13 (Smith), que serrait au plus près Heemskerk (55s26). La course resta ouverte jusqu’au bout. Ruck augmenta légèrement son avantage sur Heemskerk, seule à pouvoir lancer une contre-attaque finale. Ce fut assez nettement l’épreuve la plus intéressante de la journée.

Ranomi Kromowidjojo, elle, enleva le 50 libre devant la jeune Japonaise Rikako Ikee et… Taylor Ruck, décidément sur tous les fronts et qui, après son ex-aequo sur 100 dos, enlevait la distance double, très facilement, avec un temps de 2’1s66 qui pourrait bien constituer le meilleur chrono de la soirée, avec le 55s64 de Rikako Ikee sur 100 papillon et le 50 mètres de Kromowidjojo (23s66). La performance masculine de relief fut réalisée par le Japonais Masaki Kaneko sur 100 dos. Daya Seto, lui, snobait le quatre nages, laissant la voie libre à Kosuke Hagino, et remportait le 200 libre à la touche devant Pieter Timmers.

Taylor Ruck, qui a annoncé qu’elle nagerait l’an prochain pour l’Université de Stanford, a bien terminé 2017 !

MESSIEURS.- 50 libre : 1. Michael Andrew, Race Pace Clu, 21s31; 2. Shinri Shiourai, Japon, 21s36. 200 libre : 1. Daya Seto, Japon, 1’44s10 ; 2. Pieter Timmers, Vlaamse, Belgique, 1’44s12 400 libre : 1. Nils Liesse, Suisse, 3’45s11. 100 dos : 1. Masaki Kaneko, Japon, 49s92; 2. Junya Koga, Japon, 51s60. 50 brasse : 1. Yasuhiro Koseki, Japon, 26s51; 2. Daya Seto, Japon, 26s66. 200 brasse : 1. Erik Persson, Kungsbacka, 2’5s01; 2. Yannick Kaeser, Suisse, 2’6s42; … 4. Jean Dencausse, CNM, 2’8s72. 100 papillon : 1. Philip Heintz, Heidelberg, Allemagne, 51s59. 200 4 nages : 1. Kosuke Hagino, Japon, 1’52s65; 2. Philip Heintz, Nikar Heidelberg, 1’53s17; 3. Jeremy Desplanches, Olympic Nice et Suisse, 1’54s75.

DAMES.- 50 libre : 1. Ranomi Kromowidjojo, Pays-Bas, 23s66 ; 2. Rikako Ikee, Japon, 23s95; 3. Taylor Ruck, Canada, 24s08; 4. Femke Heemskerk, Pays-Bas, 24s12; 5. Charlotte Bonnet, Olympic Nice, 24s72. 200 libre : 1. Taylor Ruck, High Performance, Ontario, Canada, 1’52s74; 2. Femke Heemskerk, Koninklijke, Pays-Bas, 1’52s91 ; 3. Rebecca Smith, High Performance, Ontario, Canada, 1’53s83; 4. Charlotte Bonnet, Olympic Nice, 1’54s25; 5. Kayla Sanchez, High Performance Ontario, Canada, 1’56s35 (en série, 1’55s87); 6. Michelle Coleman, Sparvaegen, Suède, 1’56s49 (en série, 1’55s91). Finale B: 1. Tomomi Aoki, Japon, 1’55s47 ; 2. Yui Ohashi, Japon, 1’56s77 ; 3. Rio Shirai, Japon, 1’56s83. 400 libre : 1. Julia Hassler, Nikar Heidelberg, 4’6s78. 100 dos : 1. Katinka Hosszu, Hongrie, et Taylor Ruck, Canada, 56s99; 3. Natsumi Sakai, Japon, 57s55. Finale B: 1. Mathilde Cini, CNM, 59s22. 200 mètres dos: 1. Taylor Ruck, Canada, 2’1s86 ; 2. Natsumi Sakai, Japon, 2’4s19. 50 brasse : 1. Sarah Vasey, Grande-Bretagne, 30s47. 200 brasse : 1. Reona Aoki, Japon, 2’18s81 ; 2. Runa Imai, Japon, 2’21s55. 100 papillon : 1. Rikako Ikee, Japon, 55s64; 2. Kimberley Buys, Vlaamse, Belgique, 56s97. 200 4 nages : 1. Katinka Hosszu, Hongrie, 2’5s00; 2. Yui Ohashi, Japon, 2’6s42; 3. Femke Heemskerk, Pays-Bas, 2’8s41; 4. Sakiko Shimizu, Japon, 2’8s61.


Originally published at .

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.