MICHEL PEDROLETTI : COMMENT REDONNER DE LA COMPÉTITIVITÉ À NOTRE NATATION

MICHEL PEDROLETTI, ENTRAÎNEUR NATIONAL AUJOURD’HUI À LA RETRAITE, QUI A AMENÉ FRÉDÉRIC DELCOURT ET CATHERINE POIROT AUX MÉDAILLES OLYMPIQUES AUX JEUX DE LOS ANGELES EN 1984, A PUBLIÉ SUR CE SITE, LE 3 MARS DERNIERS, DEUX ARTICLES SURTITRÉS MICHEL PEDROLETTI TOUS AZIMUTS : RÉFLEXIONS SUR L’URGENCE DE PRÉPARER LES JEUX OLYMPIQUES IMMÉDIATEMENT ET SUR LOBLIGATION DE RÉFORMER CE QUI NE VA PAS DANS L’ÉCOLE DE LA NATATION FRANCAISE. À UNE OU DEUX EXCEPTIONS PRÈS, NOUS N’AVONS DÉTECTÉ AUCUNE RÉACTION À CES POINTS DE VUE, ALORS QU’IL APPARAIT QU’ILS ONT SUSCITÉ DES OPINIONS DIVERSES. AINSI VA LA NATATION FRANÇAISE, OU IL SEMBLE QUE VOISINENT UNE POIGNÉE DE THÉSARDS ET DES MILLIERS DE TAISEUX, DONT RIEN NE SEMBLE DEVOIR LIBÉRER LA PAROLE.

ICI, MICHEL PEDROLETTI PERSISTE ET SIGNE ET PROPOSE QUELQUES IDÉES DANS UN COURRIER QU’IL AVAIT ENVOYÉ PRÉCÉDEMMENT AU DIRECTEUR TECHNIQUE NATIONAL JULIEN ISSOULIÉ. Éric LAHMY

L’ART DE BIEN UTILISER LES JEUX DE PARIS

Michel PEDROLETTI

Jeudi 15 Mars 2018

Je vous fais part de quelques idées, la plupart, déjà développées depuis de nombreuses années auprès de Messieurs Henri Sérandour, Francis Luyce, Claude Fauquet et autres Christian Donzé, Lionel Horter et Jacques Favre !

1. Profiter les JO de Paris pour contacter les municipalités et autres adjoints aux sports de ces villes pour leur demander de

a. S’inscrire dans la préparation olympique de la fédération française de natation (FFN) pour Paris 2024

b. En mettant à disposition dans leurs piscines, 1 ou 2 lignes d’eau olympique(s), à la demande pour les nageurs de listes nationale à déterminer par la FFN, de quelque club que ce soit s’il y en a afin qu’ils puissent, relativement à leurs emplois de temps scolaires, universitaire, de formation ou professionnelle, avoir une séance de plus que celles qu’ils peuvent avoir dans leurs clubs, ou se préparer à des horaires où ils pourraient se libérer !

c. Avoir dans les bassins de France et de Navarre des « lignes d’eau Olympiques » associerait pleinement les villes et leurs habitants à l’effort de leurs sportifs ! Une façon d’entrainer toute une population derrière nous !

  1. Une piscine, un club, un emploi !

Toujours avec les municipalités et les adjoints aux sports

:a. Nous devrions, dans toutes les piscines de France, proposer la mise en place d’un club de natation quand ce n’est pas le cas bUn club statut clef en main proposé par la FFN,

b. Des dirigeants fondateurs issus des comités régionaux pouvant rester licenciés dans leur club d’origine, ayant pour missions de lancer le club et de trouver dans les 6 ou 12 mois des dirigeants locaux !

c. Cela sur un programme d’action, de formation et d’entraînement proposé par la FFN, encadré et suivi par les cadres techniques régionaux !

d. Avec la mise en place d’un éducateur grâce au départ à une subvention, l’activité du club devant ensuite générer par les cotisations de ses membres l’emploi de ce cet éducateur !

e. L’activité de ce club se limitant dans les villes où des clubs existent à proposer :

i une école de natation basée sur l’apprentissage du crawl

ii. et sur les premières années de préparation nécessaires pour acquérir des fondamentaux techniques et d’entraînement indispensables

iii. Avant de pouvoir aller poursuivre leurs carrières dans les clubs existants

iiii. Une façon également de participer à l’éducation de notre jeunesse française grâce à la natation

g. Dans les villes où il n’y a pas de clubs, une réflexion devant être menée sur les objectifs relativement aux moyens, se limiter à une action comme celle évoquée ci-dessus ou aller plus loin dans un démarche d’entraînement !

3. Travailler avec les municipalités et les clubs pour obtenir des délégations de service public concernant les piscines afin qu’elles ne finissent pas dans le privé

a. Avec toujours la même actions, un parrainage de FFN au travers de ses comités et de ses cadres technique

b. Sur un programme de développement fixé par la FFN

i. Tant au plan financier

ii. Qu’au plan sportif !

4. Construire un dossier pour que certains clubs puissent à l’image de Mulhouse construire leur piscine [voir le document que j’ai fait il y a plus de 15 ans à ce propos sur la construction par un club d’un bassin olympique couvert].

a. Plan vis-à-vis d’un objectif et d’un fonctionnement

b, Montage financier.

c. Plan d’amortissement.

d. Programme de développement sportif et de loisir répondant aux exigences financières qui en découlent

e. Parrainage de la FFN au travers de ses comités et de ses cadres techniques

5. Enfin, nous avons beaucoup de bassins de 50m découverts inutilisés en France, il était à la mode à une certaine époque d’en avoir ! Ils sont abandonnés ou ne sont, pour ainsi dire, plus utilisés !

a. Faire un état des bassins de 50m de plein air en France, nous allons en trouver plus d’une centaine !

b. Ils sont pour ainsi dire tous construits sur le même moule !

c. Relativement à un objectif fixé, une piscine, un club, des emplois, une délégation de service public pour éduquer et former la jeunesse française, proposer :

d. Un plan de rénovation clefs en main avec une grande entreprise de BTP,

e. Avec mise en place d’une couverture mobile à l’image de celle de Canet

f. Et selon les principes de montage financier, d’amortissement et de développement sous le parrainage de la FFN évoqué ci-dessus !

Je vous souhaite toute la réussite possible pour notre Natation et les JO de Paris où nous devrons je pense être capables impérativement de présenter une équipe complète femmes et hommes COMPÉTITIVE , devant être capable avec les autres sports d’entraîner tout notre pays derrière elles !

Amicalement

Michel Pedroletti


Originally published at .

Like what you read? Give Eric Lahmy a round of applause.

From a quick cheer to a standing ovation, clap to show how much you enjoyed this story.