NCAA MESSIEURS 2018 (1).- BLAKE PIERONI TACLE TOWNLEY HAAS ET LUI SOUFFLE SON RECORD SUR 200 YARDS, 1’29s43 CONTRE 1’30s46

Éric LAHMY

Jeudi 22 Mars 2018

1’29s43 au 200 yards. La performance est presque insolite. Blake Pieroni, un étudiant en dernière année de l’Université d’Indiana, natif de Valparaiso (non pas au Chili mais dans l’Indiana), l’a réalisée au départ du relais quatre fois 200 yards de son équipe des « Hoosiers », ce mercredi, premier jour des NCAA 2018, qui se déroule ce week-end au Jean K. Freeman Aquatic Center de Minneapolis, dans l’état du Minnesota.

47 ans après que Mark Spitz ait nagé la distance en moins d’1;40s (1'35s5), voici qu’elle est couverte en moins de 1'30s…

Le record, 1’30s46, appartient à Townley Haas, qui nage pour Texas dans cette même épreuve. Pieroni réussit à le rétrécir d’une seconde. Haas a amélioré son temps de cinq centièmes, mais ses 1’30s41 n’ont guère suffi.

Ces deux nageurs ont eu du mal à parfaitement équilibrer leur course.

Blake Pieroni 20s89, 43s53 (22s64), 1.6s45 (22s92) 1.29s63 (23s18).

Townley Haas, 20s87, 43s74 (22s87), 1.7s06 (23s32), 1.30s41 (23s35).

L’état d’esprit dans lequel les concurrents nagent les relais est moins tactique, plus tourné vers le record, parce que leur distance n’est pas nagée comme un tout, mais comme la partie d’un tout qui est le quatuor auquel ils appartiennent. Il ne s’agit donc pas seulement de gagner, mais de nager le plus vite, faire la plus grande différence possible, pour faciliter le travail des autres relayeurs. Blake Pieroni a moins faibli que Haas et cela a fait la différence entre eux…

Leurs équipes n’ont pas gagné, et c’est celle de la Caroline du Nord qui l’a emporte, grâce notamment à un 1’30s77 lancé de Justin Ress, lequel, quatrième relayeur, part un mètre derrière Ian Finnerty, d’Indiana, lui reprend toute son avance en cinquante yards et le devance à l’arrivée, 6’5s31 contre 6’6s01…

Pieroni ne s’en offusquera pas. « Il n’y a pas que des vainqueurs absolus », expliquait-il en l’espèce dans une interview recueillie par Swim Swam, ajoutant que son équipe avait amélioré son record de cinq secondes et n’avait donc qu’à se féliciter de son résultat collectif…

Dans ce contexte, les courses au start de Andrew Seliskar (Californie, 6e) en 1’31s28 et de Andreas Vazaios, North Carolina, 1ère)1’31s32, passaient un peu inaperçues…

Pieroni n’est pas un monstre, seulement un athlète bien balancé, d’1,86m, pour 82kg. Absolument satisfait de son exploit, il laisse à plus tard son désir de fêter. « J’ai encore douze » courses au programme » (du week-end), explique-t-il. Mais il a promis de s’extasier ensuite…


Originally published at .