STOCKHOLM: SARAH SJÖSTRÖM ÉCRASE LE SPRINT ET CONFIRME SON ÉNORME CLASSE

Éric LAHMY

Mardi 11 Avril 2017

A Stockholm, hier, pendant que Katinka HOSSZU effectuait son numéro habituel, multipliant les entrées et les podiums et au cours des 2e et 3e journée du meeting, enlevait le 200 dos, les courses de quatre nages, et finissait 2e du 400 et du 100 mètres dos, Sarah SJÖSTRÖM visait pour sa part des grosses performances.

Après un 50 mètres papillon, le premier jour, en 24s96, elle s’est imposée avec panache sur 50 mètres nage libre (en 23s83, devançant au passage la championne olympique danoise Pernille BLUME, puis sur 100 papillon, où elle laissait une autre Danoise, Emilie BECKMAN, loin derrière son battement de dauphin…

Avec son temps du 50 mètres, SJÖSTRÖM aurait battu BLUME dont la victoire aux dépens des favorites australiennes Cate et Bronté Campbell, méconnaissables, avait constitué l’une des surprises des jeux de Rio. Pernille l’avait emporté en 24s07 devant Simone Manuel (USA), 24s09, et Aliaksandra Herasimenia (Belarus), 24s11. Sjöström ne s’était pas engagée sur 50 mètres aux Jeux, ayant dû choisir entre les diverses courses de sprint et de sprint prolongé qui entrent dans ses cordes. Elle avait fini les Jeux médaillée de bronze du 100 mètres, d’argent du 200 mètres et d’or du 100 mètres papillon, implosant son record du monde de cette dernière distance en 55s48 et ne laissant aucune chance à sa seconde, la Canadienne Penny Oleksiak, 56s46, record mondial junior.

En réalisant 56s26, à Stockholm, la grand Sarah montre une forme certes en-dessous de celle, éblouissante, dont elle avait fait étalage à Rio. Mais ce temps est exactement celui avec lequel elle avait dominé les séries de l’épreuve olympique : un temps qu’elle seule avait pu dépasser au Brésil, un temps qui lui aurait permis d’être championne olympique l’été dernier…

Ces performances sont bienvenues pour Sjöström qui avait décidé à l’approche des Jeux de Rio qu’elle abandonnerait son coach depuis quatre ans, Carl Jenner, et son autre mentor, Andreï Vorontsov, parce qu’elle désirait du changement pour relancer sa carrière… Certes son nouvel entraîneur Johan Wallberg, un ancien nageur de bon niveau, n’était pas un inconnu, étant l’entraîneur et le mari de Therese Alshammar et un responsable du centre d’entraînement fédéral de Stockholm.

Non contente de briller individuellement aux Jeux, Sjöström avait aussi magnifiquement joué le jeu des relais, qualifié pour ainsi dire à elle seule le quatre fois 100 mètres qu’elle avait ramené grâce à son parcours de la dixième à la sixième place des séries ; elle en avait fait de même sur quatre fois 200 mètres où son 1’57s terminal avait fait gagner deux places à son équipe qui entrait en finale aux dépens de la Grande-Bretagne et la France. Il n’y a que dans le relais quatre nages que sa belle prestation n’a pas suffi à qualifier la Suède…

C’est donc une sympathique équipière et une nageuse généreuse que la grande Sjöström, et, de ce fait, une championne qu’on aime voir gagner !

MESSIEURS.- 100 libre : 1. Quy Phuoc HOANG, VIE, 49s96.

200 libre : 1. Danas RAPSYS, LTN, 1’47s10; 2. Clemens RAPP, 1’47s70.

1500 libre : 1. Wojciech WOJDAK, POL, 14.54s07; 2. Henrik CHRISTIANSSEN, NOR, 14’59s56; 3. Florian WELLBROCK, GER, 15’2s91.

50 dos : 1. Gustav HöKFELK, SWE, 25s34.

100 dos : 1. Danas RAPSYS, LTU, 54s57.

100 brasse : 1. Giedrud TITENIS, LTU, 1’0s15 ; 2. Erik PERSSON, SWE, 1’0s39 ; 3. Ilya SHYMANOVICH, BLR, 1’0s76 (en série, 1’0s52); 4. Andrius SIDLAUSKAS, LTU, 1.1s03. En series, Johannes SKAGIUS, SWE, 1’0s66.

100 papillon: 1. Philip HEINTZ, GER, 52s12; 2. Yauhen TSURKIN, BLR, 52s47.

200 papillon: 1. Tomoe Zenimoto HVAS, NOR, 2’1s13.

400 4 nages: 1. David VERRASZTO, HUN, 4’10s21; 2. Peter BERNEK, HUN, 4’15s00.

DAMES.-50 libre : 1. Sarah SJÖSTRÖM, SWE, 23s83; 2. Pernille BLUME, DEN, 24s15.

400 libre : 1. Sarah KOHLER, GER, 4’6s72; 2. Katinka HOSSZU, HUN, 4’1152.

100 dos : 1. Michelle COLEMAN, SWE, 1’0s28; 2. Katinka HOSSZU, HUN, 1’0s59.

200 dos : 1. Katinka HOSSZU, HUN, 2’12s93.

50 brasse : 1. Jennie JOHANSSON, SWE, 30s57 (en série, 30s39).

200 brasse : 1. Rikke Moller PEDERSEN, DEN, 2’25s59.

100 papillon : 1. Sarah SJÖSTRÖM, SWE, 56s26 (26S47 + 29s79); Emilie BECKMAN, DEN, 58s58. SJÖSTRÖM nage 56s90 en séries (26s55 + 30s35).

200 4 nages : 1. Katinka HOSSZU, HUN, 2’11s87 (en série, 2’10s92); 2. Evelin VERRASZTO, HUN, 2’12s82.

400 4 nages : 1. Katinka HOSSZU, HUN, 4’40s90 (en série, 4’39s31).


Originally published at Galaxie Natation.