Au revoir Elsa.

“Erika ai-je l’air d’avoir des soucis ? Qu’on ne te mente pas la trentaine est un bel âge et tu n’as aucune raison de t’en préoccuper” c’est la première déclaration d’Elisabeth qui m’a marqué. Il faut dire que la course au mariage et au bébé est un peu un sport national dans mon pays d’origine. Donc entendre des femmes adultes parler d’autre chose et se voir sous un prisme différent de celui de la vie de famille à tout prix a quelque chose de… Rassurant ?

Alors qui est Elisabeth ? Elisabeth est une jeune femme grande, belle, intelligente et confiante. Hier était son dernier jour parmi nous et je dois avouer qu’elle va me manquer.

Au-delà de son sens du style, Elisabeth est une femme qui sait ce qu’elle veut et se débrouille pour l’obtenir. Après le décès de ma mère nous avions parlé et elle m’avait dit être consciente que cette perte puisse me dérouter, que je dois me demander si tout a encore un sens mais que je ne devais pas me laisser distraire.

J’avais marqué un temps d’arrêt “distraction?” elle avait répondu “oui, parce que tu te dois d’être heureuse et c’est ce que ta mère voulait. Donc non ne te laisse pas distraire. Continue à avancer et à essayer de te réaliser. Fixe-toi des objectifs et crois en toi c’est le plus important. Croire en soi”

J’étais rentrée chez moi et je m’étais dite qu’elle avait raison. Que tout n’était pas forcément terminé. Que j’allais essayer… Par la suite j’ai connu Elsa l’étudiante, Elsa au caarctère fort, Elsa la motivée à passer à une autre étape de sa vie et enfin Elsa heureuse qui a réussi à amorcer l’écriture d’un nouveau chapitre.

Cet article n’a nul autre but que de lui dire merci et bonne chance pour la suite.

Je vais terminer sur cette citation :

“And suddenly you know… It’s time to start something new and trust the magic of new beginnings”

Au revoir Elsa.

La bise.

E.