Ce n’est pas grave…

Une amie m’a dit hier que mes articles lui manquaient alors j’ai décidé d’écrire encore un peu…

Ce soir je vais écrire sur l’importance du pardon, celui accordé aux autres mais surtout celui qu’on décide de s’accorder à soi-même.

Parce que la vie est un peu trop courte pour en vouloir aux gens indéfiniment et parce que comme l’a si bien dit Alex Elle “Forgiveness doesn’t me re entry”. Vous pouvez pardonner sans recommencer à fréquenter la personne, libérer vos coeurs sans les mettre délibérément à l’épreuve à nouveau.

Vous pouvez pardonner à ces personnes qui ne vous ont pas assez aimé alors que vous leur aviez donné tout votre coeur,

A ces proches qui n’ont jamais été capables de croire en vous,

A ces professeurs qui ont déduit votre avenir sur la base de leurs examens,

A ces amis qui n’ont jamais été de votre côté.

Parce que ce n’est pas grave. Parce que si vous savez qu’ils ont tort, tout ceci n’a aucune importance.

Maintenant nous abordons la seconde partie, la plus complexe: vous pardonner à vous-mêmes.

Oui vous avez choisi d’aimer les mauvaises personnes

Oui vous n’arrivez pas à changer vos mauvaises habitudes

Oui vous n’arrivez pas à maigrir

Oui vous avez fait du mal

Oui vous avez été absents

Oui vous avez perdu cette personne qui était tout pour vous à cause de vos actes

Oui vous ne savez pas où vous en êtes dans vos vies et vous vous demandez si tout prendra un sens un jour

Oui vous avez abandonné vos études

Oui vous n’êtes pas une source de fierté pour votre famille du moins vous en avez l’impression…

Bref oui vous êtes un être humain.

Ce n’est pas grave…

Tout deviendra clair un jour ou l’autre. Le début ne détermine pas la fin. Si vous vous réveillez chaque matin, ça veut dire que Dieu vous donne encore une chance… Et une autre… Et une autre… Et une autre.

Alors souriez. Ce n’est que le début d’une grande aventure. Vous avez peur ? Vous vous demandez si elle en vaut la peine ?

Ce n’est pas grave.

La Bise.

E.