0. Business Angels Best Practices

Bpifrance, France Digitale, France Angels, The Galion et Paris Business Angels ont pris l’initiative de partager 9 fiches décrivant et expliquant les rouages du métier de Business Angel. Point par point et grâce aux expériences de Business Angels reconnus dans l’écosystème entrepreneurial français, nous allons décortiquer ensemble les pièges à éviter et les bonnes pratiques, afin de vous permettre de contribuer positivement à la marche de l’entreprise dans laquelle vous allez investir.

Les Business Angels sont des passionnés de l’aventure entrepreneuriale qui investissent leur argent personnel dans de jeunes entreprises aux concepts novateurs. Le Business Angel apporte son soutien financier à l’entrepreneur mais pas seulement. Il lui apporte également accompagnement, conseil et soutien tout au long du projet. Sa prise de participation au capital de l’entreprise financée est minoritaire pour laisser un maximum de liberté à l’entrepreneur et préparer au mieux les financements ultérieurs.

L’ECOSYSTEME DES BUSINESS ANGELS EN FRANCE (Sources : France Angels)

En France, sur l’année 2017, 5000 Business Angels (dont 550 femmes) indépendants ou en réseaux ont réalisé 509 opérations pour un montant global de 63 millions € (dont 33% en refinancement). C’est aussi 3000 emplois créés ou maintenus dans les entreprises financées.

Les secteurs d’investissement dans lesquels les Business Angels sont les plus actifs sont bien évidemment le digital à 38% (avec des solutions d’e-commerce ou e-services, le multimédia, les logiciels et l’électronique) mais également la santé et biotech (19%) ainsi que les biens de consommation (17%).

En moyenne le tour de table type sur lequel un Business Angel se positionne est de l’ordre de 350K€. Le retour sur investissement pour les premiers tours est de 2,8 fois l’investissement initial.

De nombreux fonds spécialisés dans le seed ou l’amorçage ont fait leur apparition dans l’écosystème français et peuvent co-investir aux côtés des Business Angels tels que : 
** Isai Seed Club : Isai Seed Club est la branche seed du fonds Isai qui se positionne en co-investisseur en amorçage en mobilisant son réseau d’entrepreneurs-souscripteurs. 
** Kerala Ventures : Kerala Ventures est un fonds Seed qui investit dans des startups tech en France et qui supporte très opérationnellement ses startups (recrutement, …)
** Kima Ventures : Kima Ventures est le fonds de Business Angels le plus actif au monde. Il investit dans 1 à 2 startups par semaine avec un taux de sélection inférieur à 1%.
**
F3A: Le Fonds Ambition Amorçage Angels est un fonds seed lancé en 2015, doté de 50 millions par le Programme des Investissements d’Avenir et géré par Bpifrance. Il investit des tickets de 200 000€ à 500 000€ en co-investissement avec des Business Angels.

UN METIER QUI NE S’APPREND PAS DANS LES LIVRES

Le Business Angel a donc un impact important sur la croissance d’une société et son rôle est essentiel au démarrage d’une aventure entrepreneuriale. Néanmoins, s’il existe quelques livres pouvant expliquer le processus d’investissement et l’impact d’un Business Angel sur une société (voir ci-dessous **), il n’y a pas de formation, de cours ou d’écoles qui forment des individus à être de bons Business Angels. C’est une activité compliquée, un véritable métier qui s’apprend sur le tas au gré des nombreuses expériences.

** Les Business Angels: Guide des bonnes pratiques à l’usage des investisseurs et des entrepreneurs (Broché) 2011 de Raphël Boukris et Nicolas Fritz 
** Profession Business Angels: Devenir un investisseur providentiel averti (Broché) 2008 de Cyril Demaria et Marc Fournier 
** Winning Angels: The 7 Fundamentals of Early Stage Investing de David Amis et Howard Stevenson

Malheureusement, même avec la meilleure volonté du monde, l’investissement d’un Business Angel non averti peut pénaliser la startup et compromettre le développement futur de la société. C’est pourquoi Bpifrance, France Digitale, France Angels, The Galion Project et Paris Business Angels ont pris l’initiative de partager 9 fiches décrivant et expliquant les rouages du métier de Business Angel. Point par point et grâce aux expériences de Business Angels reconnus dans l’écosystème entrepreneurial français, nous allons décortiquer ensemble les pièges à éviter et les bonnes pratiques, afin de vous permettre de contribuer positivement à la marche de l’entreprise dans laquelle vous allez investir.

Liste des fiches :

0. Best Practices Business Angels
1. La stratégie d’investissement
2. Evaluer une startup au mieux
3. Taxation des instruments d’investissement
4. La valorisation
5. Le juridique dans la levée (1/3) (Gouvernance / Decisions Stratégiques)
6. Le juridique dans la levée (2/3) (Transfert de Titres, Good / Bad Leaver)
7. Le juridique dans la levée (3/3) (La clause de liquidation préférentielle)
8. Best practices en termes de gouvernance
9. Exit : quel est le meilleur moment pour sortir ?

# Nous remercions les Business Angels qui nous ont aidés dans cette initiative.

Angélique Gérard : Diplômée d’HEC Paris et de l’INSEAD, Angélique est la directrice de la relation abonnés du fournisseur d’accès Internet Free et est membre du comité exécutif d’Iliad.

Thierry Vandewalle : Diplômé de l’ESTP et d’HEC Paris, Thierry a fondé WCube, une agence digitale acquise par Publicis en 2007 avant de devenir directeur général de Publicis Modem en Asie et investisseur en capital risque chez Isai.

Céline Lazorthes : Diplômée de l’EPITA et d’HEC Paris, Céline a fondé Leetchi, une solution de cagnotte en ligne et Mangopay une solution de paiement sur internet pour les acteurs de l’économie collaborative.

Denis Fayolle : Diplômé de l’ENSIIE, Denis a co-fondé La Fourchette qui a été acquise par Trip Advisor. Depuis il a participé à la création de nombreuses startups en tant que co-fondateurs actif telles que Habiteo ou Singulart

Anne de Kerckhove : Diplomée de l’université de McGill à Montréal et du MBA de l’INSEAD, Anne a eu plusieurs expériences managériales dans des sociétés à forte croissance avant ses activités d’investisseur dans divers fonds, groupement de Business Angels en France, au UK et en Suède.

Cédric Sellin : Diplômé de Centrale Supélec, de Stanford University et de Wharton, Cédric a notamment fondé YogiPlay et a exercé le métier d’investisseur en capital risque pendant près de 13 ans auprès de DN Capital.

Valentine Baudouin Barbelivien : Diplômée de l’université Panthéon-Assas et de l’université Paris Dauphine, Valentine exerce le métier d’avocat d’affaires dans différents cabinets et banques d’affaires tel que Kramer Levin Naftalis & Frankel LPP.

Francis Nappez : Diplômé d’un DUT Services et Réseaux de Communication de l’université Grenoble I. Francis a eu plusieurs expériences en développement informatique chez Iliad, Airweb ou Meetic, puis il a co-fondé BlaBlaCar dont il est toujours l’actuel CTO.

Sebastien Lucas : Diplômé de l’EPITA, Sébastien a fondé en 2003 Oxalide, une société de premier plan dans l’infogérance et l’hébergement.

Ce projet a été imaginé par :
** Bpifrance, créée le 1er janvier 2013 et présente dans chaque région, est une banque publique d’investissement qui travaille avec les entreprises françaises en offrant des solutions de financement, d’investissement ou d’accompagnement pour soutenir leurs projets.

En partenariat avec :
** France Angels développe un environnement économique, social et juridique favorable aux Business Angels et agit pour promouvoir leur rôle d’accompagnateur et de financeurs de jeunes entreprises à fort potentiel de croissance, créatrices d’emplois.
** France Digitale, créé le 2 juillet 2012, est une association française d’intérêt général qui réunit les entrepreneurs et investisseurs français du numérique, afin d’attirer toujours plus de talents,et de capitaux pour faire grandir l’écosystème français.
** The Galion Project est le think tank de référence des entrepreneurs en hyper-croissance qui a pour mission d’accompagner les entrepreneurs de la tech dans leur ambition en produisant des contenus de référence à destination de l’écosystème des startups, en animant un réseau de partage et en organisant des événements (dîners, meetups, Galion Breaks).
** Paris Business Angels compte parmi les premiers réseaux de Business Angels en France avec 125 membres investisseurs et mentors actifs. Paris Business Angels intervient pour l’essentiel en phase d’amorçage, sur des tours de table allant de 200 K€ à 1 M€, seul ou en co-investissement dans des sociétés technologiques au sens large.