Interview d’une Chair

Marie-Estelle Ölz, chair au forum humanitaire, comité uniquement en anglais, a répondu à quelques questions.

Tu as choisi ce comité car les questions humanitaires t’intéressent particulièrement ?

En fait, j’avais le choix entre plusieurs comités et j’ai choisi le forum humanitaire même si je ne suis pas bilingue. C’est un sujet qui m’intéresse vraiment car dans une vie future, j’aimerais faire de l’humanitaire : c’était un comité parfait pour moi. En soit, les problématiques sont super intéressantes et c’est un sujet qui est vraiment très diversifié avec lequel on peut avoir plein d’approches différentes.

Combien de résolutions ont proposé tes délégués ?

Alors on avait trois problématiques et on a eu quatre résolutions en tout : il y avait une problématique avec deux résolutions.

Combien de résolutions avez-vous débattu pour l’instant ?

Pour l’instant, on a eu des temps de lobbying puis on a commencé à débattre une résolution sur la coordination des organisations humanitaires hier matin pendant 1h00. On n’a pas trop tardé dessus car on s’est rendu compte qu’elle n’avait pas beaucoup de sens. Finalement, les délégués se sont résolus à passer à la prochaine résolution qui était sur le même thème, mais plus intéressante : on a passé presque 2h30 dessus et elle est passée. Ensuite, on a commencé une troisième en fin de journée qu’on a débattu environ 45 minutes. De nouveau, c’était super intéressant et les délégués étaient très motivés et bien préparés.

Tu trouves que les débats sont riches et intéressants ?

Oui, mis à part les délégués qui parlent pour rien dire et qui font des points de procédure pour rien, c’est vraiment constructif, les délégués sont bien préparés et actifs. Ce qui est bien dans ce petit comité, c’est qu’il y a quand même beaucoup de monde qui parlent. Ils ont vraiment une grande culture générale et grâce à ça, le débat avance vraiment. On n’a pas besoin de forcer les gens à parler, il y a tout le monde qui parle naturellement et il y a beaucoup d’amendements. Je peux donc dire que ce sont des débats fructueux.

Y a-t-il beaucoup de de discorde dans le débat des résolutions ou au contraire beaucoup de pays sont en accord ?

C’est très contradictoire : comme je te l’ai dit précédemment, la première résolution a beaucoup divisé le comité mais pour les autres, en général la majorité était en accord. A part trois pays qui s’entendent pas beaucoup, (Russie, USA et le CICR), franchement, ils arrivent quand même à trouver des compromis et à se mettre d’accord : c’est vraiment génial !

Trouves-tu que cela enrichit vos débats de débattre sur trois problématiques ? Ou au contraire tu trouves que ce n’est assez centré sur un seul sujet ?

Personnellement, je pense qu’avoir trois problématiques était parfait pour mon comité, parce que chacun a eu le temps de lobbying pour chaque problématique. Chacun a pu, en venant renseignéet préparé, de mettre ce qu’il voulait dans les résolutions. Comme on est un petit comité où les gens sont très réactifs et que tout va assez vite, on va même finir un petit peu en avance. Je pense que vraiment les trois problématiques étaient nécessaires dans ce forum parce qu’il y a énormément d’aspects différents sur les problèmes humanitaires. Trois était vraiment le chiffre idéal, parce qu’on a débattu des points décisifs relatifs aux problèmes humanitaires.

En soit, je pense que la constitution du comité est vraiment proportionnelle au nombre de problématiques. Avec le travail en amont des délégués, cela fait que c’est un comité de qualité où tout le monde s’entend très bien.

Like what you read? Give Ferney Model UN a round of applause.

From a quick cheer to a standing ovation, clap to show how much you enjoyed this story.