La démocratie continue entre les élections
Valentin Chaput
111

Les schémas de cet article sont intéressants. A mon avis, nous avancerons beaucoup quand nous nous attacherons, dans ces graduations, à décrire le rôle des acteurs dans ces étapes. Et notamment en mettant en lumière les triangulations qui permettent de sortir des impasses.

A mon sens, la triangulation majeure est celle de l’expertise (administration et/ou experts externes). Trop souvent, on pense uniquement élus et citoyens. Pourtant les expériences de budgets participatifs par exemple, montrent clairement lorsque la dynamique fonctionne bien quand l’administration est active et impliquée dans le changement - autant que les élus et le public.

Pour l’instant, la technocratie est encore largement le point aveugle de nos raisonnements.

Mon idée est qu’il faudrait décrire les courbes d’apprentissage démocratique, celle du citoyen (sur le schéma d’Audrey Tang par exemple), celle de l’élu (en gros de la position de décideur à celle de garant de la qualité du débat public), et celle de l’administration (de la neutralité passive de façade et de l’influence dans la relation confidentielle avec l’élu, à l’exposé transparent des conseils à partir des connaissances objectives de l’art et de leurs limites). Parce que, pour l’instant, on a assez peu d’idées sur les corrélations et les effets dynamiques de l’évolution entre ces 3 types fondamentaux d’acteurs.

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.