Quand j’avais 17 ans, j’ai écrit, dans un de mes journaux, “il n’est de murs que ceux que l’on…
The One Who.
11

Merci pour avoir partagé cette partie de ton histoire.

Il est clair que la première chaîne c’est nous-même qui nous nous la mettons, souvent par “sens du devoir”… Quand que mon père se paume dans sa tête de plus en plus, qu’il oublie de plus en plus de choses, qu’il se trouve l’excuse de “je sais pas faire” quand je lui dis d’appeler le comptable ou de lui envoyer un mail (que je peux moi-même écrire) plutôt que de se déplacer à son bureau (à 50km de chez nous), qu’il ne sait pas faire sans y aller lui-même, en chair et en os… Alors que ça prend 2 secondes de prendre le téléphone et de l’appeler, quand le déplacement lui fait perdre l’après-midi T_T…

Parfois je me dis qu’il a “ l’Art ” de faire perdre du temps aux autres ET à lui-même…

Il le fait pas forcément exprès, mais son comportement m’oblige à prendre moi-même SES responsabilités et d’envoyer un mail en 2 minutes au comptable et de recevoir une réponse quasi aussi vite fait…

O.K. y’a l’âge et l’excuse “qu’il est pas né avec un ordinateur”…

Mon père a 65 ans, OK il a pas le temps, c’est une chose, mais il trouve le temps de perdre du temps (qu’il n’a pas!) pour aller chez le comptable à 50km T_T…

J’ai un ami qui a 70 ans, et qui “A LE DÉSIRE D’APPRENDRE” (que mon père n’a pas) et qui s’y connait bien mieux que mon père… Certes, il est à la retraite, mais bon…

Je me rends compte que ces 7 dernières années que j’ais été à Montréal (la fin de mes études en mai 2009), à Paris (de 2011 à 2014) ou directement à Bormes-les-Mimosas (là où j’étais entre 2009–2011 et 2014 à aujourd’hui)…

Où que je me trouve, j’ai la sensation que mon subconscient m’a auto-saboté…

Et étrangement, il (mon subconscient) a commencé, depuis la création du restaurant de mes parents (2009/2010) et des soucis de famille qu’on a eût, il n’a cessé de m’auto-saboter pour me faire revenir ici avec eux…

Je ne sais pas comment faire pour donner un petit coup de pieds-de-biche sur les maillons de ma chaîne psychologique ^^ pour me défaire, à la fois de ce sentiment d’abandon vis-à-vis de mes parents, et à la fois pour retrouver ma Liberté, avec un grand “L”.

Plus le temps passe, plus son état s’aggrave, plus j’ai l’impression de devoir soutenir ma mère qui risque de devoir prendre en main l’affaire de mon père… car il fait parfois n’importe quoi…

Ils sont en difficulté financière, et mon père commande trop de trucs sous prétexte que les commerciaux s’ils achètent 10 cartons ils en auront 2 gratuits…

Ils ont pas les moyens de payer pour 10 et mon père au lieu d’avoir cette lucidité (car envahi par les factures et la paperasse) de n’en prendre que 5 et d’en avoir 0 gratuits mais qu’il peut se permettre de payer, va s’endetter auprès de ses fournisseurs et se foutre dans la merde T_T…

C’est clair qu’on a qu’une seule vie, et j’aimerais bien pouvoir la vivre en ayant l’esprit libre… :/

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.