Les jeunes français sont angoissés par l’avenir
Guillaume Duhan
31

Cela dépend peut être des points de vue mais, personnellement, c’est exactement la conscience que le monde change à une telle vitesse chaque jour qui m’effraye. Comment s’insérer dans le monde du travail quand tout change si rapidement? On n’arrive pas à s’imaginer où l’on sera l’année prochaine ou à faire quoi. Et je pense que n’importe qui aime faire des projets sur son futur, pas seulement professionnels. C’est effrayante la pensée de se laisser porter par le flux de choses. Et c’est difficile de profiter du présent sans pensées, bien que sur ce point je concorde : on devrait s’efforcer de le faire.

Like what you read? Give Francesca Vinciguerra a round of applause.

From a quick cheer to a standing ovation, clap to show how much you enjoyed this story.